Edmond Labbé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Edmond Labbé
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Edmond Labbé (1868-1944) était un enseignant et premier directeur général du sous-secrétariat d'État à l'enseignement technique en 1920.

Il a fait ses études à l'École normale de Douai (1887) avant de sortir major de l'École normale supérieure de Saint-Cloud. Rapidement nommé directeur de l'École professionnelle d'Armentières, il pressent l'importance de l'enseignement technique et se consacre à son développement.

Plaque de rue à Strasbourg.

Dès 1908, à 40 ans, le voici inspecteur général de l'Enseignement technique. Il fonde alors à Tourcoing la première école technique. Son action se poursuit et se traduit le par le vote de la loi Astier, véritable charte de l'enseignement technique, puis en 1920, c'est la création d'un sous secrétariat d'État à l'enseignement technique. Premier directeur général de cet enseignement nouvellement structuré, il exercera son activité sous une douzaine de ministres différents.

Son œuvre ne s'arrête pas là et en 1934, après quelques années de retraite, il est rappelé pour la lourde mission du commissariat général de l'Exposition internationale des arts et techniques (1937-1938). C'est le qu'Edmond Labbé s'éteint, quelques mois seulement après son épouse Valentine Labbé.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]