Edmond Guillaume

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guillaume.
Edmond Guillaume
Edmond Guillaume Villa Medicis.jpg
Portrait d'Edmond Guillaume à la Villa Medicis
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Enfant
Autres informations
Distinction

Edmond Guillaume est un architecte français, né le 24 juin 1826 à Valenciennes, mort le 20 juillet 1894 à Paris.


Il a été l'élève de Louis-Hippolyte Lebas (1782-1867) à l'École des Beaux-Arts de Paris.

Père de l'illustrateur humoriste Albert Guillaume.

Biographie[modifier | modifier le code]

Années d'apprentissage[modifier | modifier le code]

Il entre à l'École des Beaux-Arts en 1845 et obtient le Second Grand Prix de Rome et le Prix Achille Leclère en 1855. Alors que la guerre de Crimée vient de se terminer, l'Académie des Beaux-Arts met comme sujet du concours pour le Prix de Rome en 1856: palais pour l’ambassade française à Constantinople. Il remporte le Premier Grand prix parce que son projet illustre parfaitement une certaine idée académique du palais d’ambassade.

Entre 1857 et 1861, pensionnaire à l’Académie de France à Rome, il séjourne à la Villa Médicis.

Il fait ses différents envois de Rome : pour la 1re année : Le Théâtre de Marcellus - 2e année : Le Portique d’Octavie - 3e année : Les Propylées de l’Acropole d’Athènes - 4e année : La Restauration du théâtre antique de Vérone - 5e année : Projet d’ambassade française à Rome.

En 1861 il est chargé d’une mission scientifique en Asie Mineure avec Georges Perrot (1832-1914) et Ernest Delbet (1831-1908).

Architecte des Palais nationaux[modifier | modifier le code]

De retour en France, il est nommé inspecteur des travaux du Palais de Justice de Paris en 1863.

Il gagne le concours pour l’exécution du monument commémoratif de la Défense de Paris, place de Clichy, en 1864.

Il est l'architecte chargé de la restauration et de la construction de l’hôtel de ville de Cambrai et de la construction des tribunaux de Cambrai entre 1866 et 1875.

Il obtient la médaille de 2e classe de l’Exposition universelle de 1867. Il est nommé inspecteur des Palais de Saint-Cloud et de Malmaison.

Il gagne un concours international, en 1868, pour l’exécution d’un monument commémoratif à Lima (Pérou).

En 1870, il est nommé architecte des bâtiments de l’École des sourds-muets.

Il devient architecte du Palais des Archives nationales en 1873.

Il obtient la médaillée de 2e classe de l’Exposition universelle de 1878.

Il est nommé architecte des Palais de Versailles et de Trianon, en 1879.En 1880, il entreprend la restauration de la salle du Jeu de paume. Il y érige un édicule dorique soutenu par deux colonnes sous lequel il place la statue de Jean Sylvain Bailly réalisée par René de Saint-Marceaux. Autour de la salle, sur une frise sont peints les noms des signataires du serment. Le 20 juin 1883, le musée de la Révolution française est inauguré dans la salle du Jeu de paume.

Il succède à Hector Lefuel au poste d’architecte des Palais du Louvre et des Tuileries entre février 1881 et juillet 1894.

En février 1884, il succède à Jean-Baptiste Lesueur à la chaire de théorie d’architecture à l’École nationale des beaux-arts.

Il se porte candidat au fauteuil d’académicien de Charles Questel (1807-1888), en 1888, mais il est obtenu par Georges-Ernest Coquart (1831-1902).

Il gagne la médaille d’argent à l’Exposition universelle de 1889.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Georges Perrot, Edmond Guillaume, Jules Delbet, Exploration archéologique de la Galatie et de la Bithynie d'une partie de la Mysie de la Phrygie de la Cappadoce et du Pont (2 volumes), Paris, Didot, 1862-1872
  • Edmond Guillaume, Histoire de l'art et de l'ornement, Librairie Charles Delagrave, 1894

Liens externes[modifier | modifier le code]