Edmé Thomas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Edmé Thomas
Image dans Infobox.
Portrait anonyme d'Edmé Thomas, 1632. Conservé au musée Rolin, Autun.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
Activité

Edme Thomas, né le à Dijon, mort le à Autun, est un homme d'église et historien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Faisant partie de la noblesse de robe, il est né de Jacques Thomas, seigneur de Varennes-sur-le-Doubs, et de Jeanne Chasot. On ne sait rien de sa jeunesse et de ses études. En 1629, il est doyen de la Chapelle-au-Riche de Dijon, ce qui lui assure de confortables revenus. En 1638, il devient chanoine de la cathédrale Saint-Lazare d'Autun ainsi qu'Official et grand chantre.

Il est considéré comme le premier historien sérieux d'Autun.

Armoiries[modifier | modifier le code]

Sur un portrait de lui propriété du musée Rolin d'Autun (sur le cadre). Il portait D'azur à une fasce d'or chargéé de trois étoiles de gueules, accompagnée en chef de deux quintesfeuilles aussi d'or, et en pointe d'un croissant d'argent. Sa devise était CRESCAT FLOS DEBITUS ASTRIS.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Histoire de l'antique cité d'Autun, Lyon, G. Barbier, 1660.
    Ce livre, dont l'impression fut interrompue par le décès d'Edmé Thomas, fut oublié, jusqu'à ce que la Société éduenne en rassemble les reliquats (104 pages imprimées, le reste ayant été recopié à la main à partir du manuscrit de l'auteur) revues et augmentées sous le titre Histoire de l'antique cité d'Autun et Études d'archéologie traditionnelle par Mgr Devoucoux imprimé par Fr. Dejussieu libraire et imprimeur en 1846. [lire en ligne]
    Réédité en 1977 par Jeanne Laffitte, éditeur marseillais.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Chanoine Denis Grivot -Autun, Lescuyer, Lyon, 1967, p.318.
  • Éléments tirés de l'ouvrage même de l'auteur dans sa troisième version parue aux éditions de la Tour GILE, dépôt légal 2e trimestre 1993, (ISBN 2-87802-115-0).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :