Edith Schippers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Edith Schippers
Schippers en 2015.
Schippers en 2015.
Fonctions
Ministre néerlandaise de la Santé,
du Bien-être et des Sports
En fonction depuis le
(7 ans et 10 jours)
Premier ministre Mark Rutte
Gouvernement Rutte I et II
Prédécesseur Ab Klink
Biographie
Nom de naissance Edith Ingeborg Schippers
Date de naissance (53 ans)
Lieu de naissance Utrecht (Pays-Bas)
Nationalité Néerlandaise
Parti politique VVD
Diplômée de Université de Leyde
Profession Assistante parlementaire

Edith Ingeborg Schippers, née le à Utrecht, est une femme politique néerlandaise, membre du Parti populaire libéral et démocrate (VVD) et ministre de la Santé depuis .

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et carrière[modifier | modifier le code]

Après avoir suivi des études supérieures de sciences politiques à l'université de Leyde de à , elle adhère cette même année au VVD. Elle travaille comme assistante parlementaire pour un député libéral en et , puis pour le groupe parlementaire libéral jusqu'en .

Elle devient ensuite secrétaire de la confédération néerlandaise des industries et des employeurs (VNO-NCW) pendant six ans.

Vie politique[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Elle est élue députée à la Seconde Chambre lors des élections législatives anticipées du . Elle est désignée vice-présidente du groupe libéral trois ans plus tard.

Ministre de la Santé[modifier | modifier le code]

Le , Edith Schippers est nommée à 46 ans ministre de la Santé, du Bien-être et des Sports dans le premier cabinet minoritaire de coalition de centre-droit du Premier ministre libéral Mark Rutte. Elle est reconduite dans le deuxième gouvernement centriste de Rutte, après avoir été élue en tant que deuxième membre de la liste conduite par le Premier ministre sortant, lors des élections législatives.

Formation du cabinet en 2017[modifier | modifier le code]

Ne se représentant pas lors du scrutin législatif du , elle est cependant nommée dès le lendemain « éclaireur » (verkenner) à l'issue d'une rencontre entre les têtes de liste de tous les partis et la présidente de la Seconde Chambre[1], en vue de la formation d'un nouveau gouvernement, après la troisième victoire consécutive des libéraux.

Le , elle est désignée « informatrice » après que la Seconde Chambre approuve son rapport préconisant la recherche d'une coalition à quatre partis entre le VVD, l'Appel chrétien-démocrate (CDA), les Démocrates 66 (D66) et la Gauche verte (GL) et supervise à ce titre les négociations. Elle en décide la suspension pour le , afin que le chef politique de la GL Jesse Klaver se rende aux obsèques de sa mère[2].

Elle annonce, de manière totalement inattendue, l'échec de sa mission le , après avoir constaté l'impossibilité de trouver un accord sur la question de l'immigration, ainsi que sur l'environnement et la fiscalité. Est alors privilégiée l'hypothèse du remplacement de la Gauche verte par l'Union chrétienne (CU) dans les discussions[3].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est mariée, mère d'une fille et vit à Baarn.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien à corriger, voir Catégorie:Article avec un lien à corriger

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :