Edith Nesbit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Edith Nesbit
Nesbit.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
New RomneyVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Edith Nesbit.Voir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
E. NesbitVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
John Collis Nesbit (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Mary Nesbit (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Autres informations
Membre de
Site web
Œuvres principales
The Railway Children (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Edith Nesbit (Kennington(Surrey), - New Romney (Kent), ) est une écrivaine britannique, auteur de littérature d'enfance et de jeunesse, également militante socialiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née dans un futur faubourg de Londres, fille d'un maître d'école qui meurt peu avant son quatrième anniversaire, Edith Nesbit passe son enfance en France et en Allemagne, la santé fragile de sa sœur nécessitant un changement d'air fréquent.

Très tôt disciple de William Morris, elle épouse en 1880, à l'âge de dix-neuf ans et enceinte de sept mois, Hubert Bland, un employé de banque. Ils ne vivent pas tout de suite ensemble, et leur mariage reste ouvert, Bland ayant deux enfants de sa maîtresse Alice Hoatson, Rosamund et John, qu'Edith élèvera comme les siens. Ses propres enfants sont Paul (1880-1940), à qui The Railway Children est dédié, Iris (née en 1881) et Fabian (1885-1900), à qui sont dédiés Five Children and It (Drôle de fée), Chasseurs de trésor et leurs suites, et qui meurt à l'âge de quinze ans.

Nesbit et Bland font partie des fondateurs de la Fabian Society en 1884, et participaient à la rédaction du journal du groupe, Today. En 1908 paraissent ses poèmes politiques Ballads and Lyrics of Socialism. En 1917, trois ans après la mort de Bland, Nesbit épouse Thomas Tucker, un ingénieur naval. Grande fumeuse, atteinte d'un cancer du poumon, elle meurt en 1924.

Auteur d'une quarantaine de livres pour enfants, Edith Nesbit est considérée comme le premier auteur moderne de jeunesse. Ses œuvres ne se veulent pas lourdement didactiques, et usent des mondes imaginaires pour revenir dans le monde réel et s'y confronter. Elle eut une influence déterminante sur des auteurs tels que C. S. Lewis (Narnia), Diana Wynne Jones ou J. K. Rowling.

Five Children and It, les premières aventures de cinq enfants et du Psammead, une créature magique vivant dans le sable, a donné lieu à une adaptation en série de dessins animés japonais, Sablotin (Onegai ! samia Don, Shunzô Katô, 1985), et à un film de John Stephenson, Cinq enfants et moi (2004).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Principales œuvres[modifier | modifier le code]

Cycle des enfants Bastable[modifier | modifier le code]

  • La Chasse au trésor / Chasseurs de trésor (The Story of the Treasure Seekers, 1899)
  • The Wouldbegoods (1901)
  • The New Treasure Seekers (1904)

Cycle du Psammead[modifier | modifier le code]

  • La Fée des sables / Une drôle de fée / Cinq enfants et moi (Five Children and It, 1902)
  • The Phoenix and the Carpet (1904)
  • Le Secret de l'amulette (The Story of the Amulet, 1905)

Cycle de la Maison d'Arden[modifier | modifier le code]

  • The House of Arden (1908)
  • Harding's Luck (1909)

Autres œuvres[modifier | modifier le code]

  • The Railway Children (1906)
  • The Enchanted Castle (1907)
  • The Magic City (1910)
  • Wet Magic (1913)

Éditions françaises[modifier | modifier le code]

  • La Fée des sables, Hachette, 1906. Traduction de l'anglais par Jeanne Heywood. Avec 60 gravures de Harold Robert Millar (en).
  • La Chasse au trésor, Fernand Nathan, 1981. Traduction de l'anglais par Cécile Lœb.
  • Billy Roi, Le Livre de poche, 1982. Traduction de l'anglais par Théo Carlier. Recueil de sept contes: Billy Roi, Billy et William, Mélisande, ou deux poids, deux mesures, Bélinda et Bellamant, ou les Cloches du royaume des Carillons, Le Cheval blanc, Fortunatus Rex et Cie, ou l'Énigme des écolières disparues, Le Dernier Dragon[1].
  • Mélisande, Gründ, 1990. Traduction de l'anglais par Stéphanie Villette.
  • Chasseurs de trésor, Casterman "les Classiques bleus", 1995. Traduction de l'anglais par Claude Lauriot-Prévost[2].
  • Le Secret de l'amulette, Gallimard "Folio junior", 1997. Traduction de l'anglais par Marie Wallace[3].
  • Le Roi Lionel et le livre magique, Le Sorbier, 2002. Traduction de l'anglais et adaptation par Claire Ubac[4].
  • Une drôle de fée, Gallimard "Folio junior", 2004. Traduction de l'anglais par Bee Formentelli[5].
  • Cinq enfants et moi, Gallimard "Folio junior", 2007. Traduction de l'anglais par Bee Formentelli[6].
  • Au Pays des Dragons, Ebook aux Editions Kindle, 2017. Traduction de l'anglais par Françoise Gries.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]