Edith Abbott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Edith Abbott, née le 26 septembre 1876 à Grand Island (Nebraska)[1] et morte le 28 juillet 1957 dans la même ville, est une économiste, travailleuse sociale, éducatrice et autrice américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Edith Abbott est la sœur de Grace Abbott. De par ses études en économie, elle a été une pionnière dans la profession de travailleur social. Elle a milité activement en faveur des réformes sociales, en considérant que l'humanitarisme était nécessaire à l'éducation[2]. Elle était également chargée de la mise en œuvre d'études sur le travail sociologique pour les étudiants.

Bien qu'elle ait rencontré des oppositions dans son travail de réformes sociales à l'université de Chicago, elle a finalement été élue comme doyen en 1924[3], ce qui en fait la première femme doyen aux États-Unis. Elle était avant tout éducatrice et considérait ses travaux comme une combinaison entre des études classiques et un travail humanitaire, ce qui se ressent dans ses réformes.

En tant qu'économiste, elle a poursuivi la mise en œuvre du travail sociologique dans les études supérieures en économie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Abbott, Edith." American Women Writers: A Critical Reference Guide from Colonial Times to the Present. Gale. 2000.
  2. (en-US) « Abbott, Edith - Social Welfare History Project », Social Welfare History Project,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « Edith Abbott | University of Chicago - SSA », sur www.ssa.uchicago.edu (consulté le 18 avril 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • Bibliothèque royale des Pays-Bas • Bibliothèque nationale d’Israël • Bibliothèque nationale d’Irlande • WorldCat