Edge of Tomorrow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Edge of Tomorrow
Aujourd'hui à Jamais
Description de cette image, également commentée ci-après

logo du film

Titre québécois Un jour sans lendemain
Titre original Edge of Tomorrow
Réalisation Doug Liman
Scénario Dante Harper
Joby Harold
Alex Kurtzman
Christopher McQuarrie
Roberto Orci
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros.
Village Roadshow Pictures
3 Arts Entertainment
Translux
VIZ Media
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre science-fiction
Durée 113 minutes
Sortie 2014

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Edge of Tomorrow ou Un jour sans lendemain au Québec est un film de science-fiction américain réalisé par Doug Liman, sorti en 2014. Il s'agit de l'adaptation cinématographique du light novel japonais All You Need Is Kill de Hiroshi Sakurazaka (en).

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans un futur proche[1], une météorite s'écrase à proximité de Hambourg. Des hordes d'extraterrestres extrêmement organisés, les « mimics » envahissent l'Europe. Une coalition de dix-sept nations est formée pour combattre les mimics. Elle est nommée « force de défense unie » (FDU). En cinq ans cette guerre mondiale fait des millions de victimes. Les mimics semblent anticiper toutes les actions des militaires. Mais subitement, les humains gagnent la bataille de Verdun avec des pertes très faibles. Cette victoire est l’œuvre de la sergent Rita Vrataski qui a tué des centaines de mimics dès son premier jour de combat, équipée de la nouvelle armure. Elle devient ainsi l'héroïne de l'armée et les médias la surnomment « l'ange de Verdun ».

Le commandant William Cage est un spécialiste du service des relations publiques de l'armée américaine. Il est convoqué au quartier général de la FDU, à Londres, par le général Brigham qui lui annonce qu'il couvrira le lendemain l'opération « Crépuscule » comme correspondant de guerre en immersion parmi les soldats. L'opération Crépuscule consiste à lancer un débarquement sur les côtes françaises. Brigham est persuadé qu'il y aura peu de résistance ennemie d'après les observations des satellites. Cage qui n'a jamais combattu et n'en a jamais eu envie, essaye de discuter pour ne pas y être envoyé. Brigham a bien compris que Cage ne veut pas partir, mais il est inflexible. Cage refuse l'ordre et fait du chantage au général, qui semble céder. À peine sorti du bureau, le général ordonne l'arrestation de Cage, qui tente de s'enfuir, la police militaire le poursuit et le tase.

Stupéfait, Cage se réveille menotté à l'aéroport londonien d'Heathrow qui a été reconverti en base militaire. Un caporal agressif l'interpelle. Le sergent maitre Farell intervient et lui apprend qu'il est inscrit comme simple soldat, et enregistré comme déserteur ayant été rattrapé. Il est affecté à l'escouade J, qui est constituée des soldats Skinner, Kimmel, Griff, Ford, Nance, Kuntz... Certains militaires surnomment Rita la « full métal pétasse » à cause de son attitude froide et hautaine. Elle dirige une escouade des meilleurs soldats.

Le lendemain, les soldats sont embarqués dans des hélicoptères de transport de troupes et largués sur une plage française. Les mimics sont embusqués en retrait de la plage et abattent les hélicoptères en vol. L'hélicoptère transportant l'escouade J est touché avant le commencement du largage. Celui-ci s'effectue en catastrophe et la plupart s'en sortent. Un hélicoptère s'écrase sur Kimmel. Cage évite de peu de se faire écraser par un autre hélicoptère. De cette épave sort l'escouade de Rita, qui se jette dans la bataille. Fasciné, Cage observe Rita qui combat les mimics au corps à corps avec détermination. Les mimics ressemblent à des pieuvres noires teintées d'orange. Ils sont très agressifs, rapides et agiles. Ils sont sans pitié, ne font pas de prisonnier et combattent jusqu'à la mort. Juste après avoir abattu un mimic, elle remarque Cage, allongé sur le sable. L'épave de l'hélicoptère, à côté de laquelle elle est restée debout, explose. Elle est projetée à côté de Cage, tuée sur le coup. Paniqué, il tente de fuir le champ de bataille et se dirige vers la mer. Farell l'intercepte et le fait se diriger vers la plage, où il rassemble les survivants de l'escouade J. Cage ne sait pas comment débloquer la sécurité de sa mitraillette. Personne ne veut lui expliquer comment faire, de peur que par maladresse, il tire sur ses camarades. Les soldats qui sont parvenus à débarquer sont rapidement massacrés. Les mimics ignorent Cage, ils attaquent en priorité les soldats qui leur tirent dessus. Cage parvient enfin à débloquer la sécurité de son arme, et abat un mimic en tombant à la renverse. Un mimic bleuâtre, plus gros que les autres, émerge du sable juste à la droite de Cage. Cage fait le mort, le mimic ne le remarque pas, il observe le champ de bataille. Les autres mimics semblent venir lui rendre compte de la situation. Le chargeur de la mitraillette de Cage est vide. Il remarque une mine Claymore juste à sa gauche. Le mimic bleu le repère et bondit sur lui. Cage attrape la mine et la déclenche face au mimic. Tous deux sont déchiquetés dans l'explosion, le « sang » du mimic se répand sur Cage alors qu'il est en train de mourir.

Il se réveille en sursaut à Heathrow dans la même situation que la veille. Perplexe, Cage comprend rapidement qu'il est revenu dans le passé. Des répliques de ses interlocuteurs de la veille lui reviennent en mémoire au fur et à mesure des conversations. Cage s'aperçoit rapidement qu'il est le seul à être dans cette situation, toutes les autres personnes vivent cette journée pour la première fois. Le lendemain, il débarque à nouveau. Il a le temps d'avertir Kimmel qui se retourne et voit l'hélicoptère s'écraser sur lui. Il se jette sur Rita pour la sauver de l'explosion. Il est blessé à sa place. Paralysé et inquiet, il lui demande si sa blessure est grave. Sans exprimer ni gratitude ni compassion, elle ne lui dit que quelques mots, s'empare de la batterie de l'armure de Cage et l'abandonne à son sort. Rapidement, un mimic surgit du sable près de lui et le tue.

Il se réveille à nouveau à l'aéroport. Cage court au devant du véhicule du sergent maitre Farell. En fournissant des informations personnelles qu'il n'est pas censé connaitre, il essaie de persuader Farell que ce qu'il dit est crédible et qu'il faut annuler le débarquement de demain. Au lieu de cela, il est bâillonné (car il menace le moral des troupes). Dans l'hélicoptère, il tente en vain d'avertir qu'il va être abattu. Sur la plage, Cage se précipite sur Kimmel, le pousse, et ainsi le sauve, mais Cage se fait écraser par l'hélicoptère à sa place.

Tout recommence, cette fois, Cage pousse Kimmel pour le sauver et continue sa course pour éviter de se faire écraser. Connaissant le déroulement des évènements, il court sur la plage en direction de l'épave d'où sort Rita. Mais il est percuté par un camion qui croise sa trajectoire et meurt sur le coup. Tout recommence, Cage peut ainsi agir plus vite et de façon plus précise. Il court plus vite et passe avant que le camion ne croise son chemin. Il se précipite sur Rita et abat les mimics qui allaient l'attaquer. Rita l'observe fascinée et comprend qu'il connait à l'avance les évènements. Alors qu'il lui dit de s'éloigner de l'épave avant qu'elle explose, elle reste immobile et jette son arme dans le sable. Elle lui dit de venir la voir lorsqu'il se réveillera. Il la regarde perplexe et ils sont tués tous les deux par l'explosion.

Cage s'entraine chaque jour pour parvenir à s'échapper de son escouade, et finit par retrouver Rita. Elle lui fait rencontrer le docteur Carter, spécialiste en microbiologie avancée qui travaille sur les extraterrestres. Rita aussi a déjà vécu une journée qui se répète, c'est ainsi qu'elle est devenue l'héroïne de la bataille de Verdun. Le cycle est enclenché au contact du sang d'un certain type d'extraterrestre : celui qui a explosé avec William. Une transfusion sanguine peut briser ce cycle temporel. Ils décident d'utiliser cette capacité de revivre la journée pour gagner la guerre en tuant l'« Oméga », un extraterrestre qui contrôle tous les autres selon une théorie de Carter. La localisation de l'Oméga apparait à William sous forme d'une vision.

William s'entraine tous les jours, il lui faut de nombreuses tentatives pour arriver jusqu'à l'endroit où se trouve l'Oméga, mais il se rend compte sur place que c'est un piège, et que l'Oméga n'est finalement pas à cet endroit. Ils changent alors de tactique, et décident d'utiliser un transpondeur qui permettrait à William de localiser l'Oméga. Cependant, ce dispositif est détenu par le général Brigham. Ils tentent alors, à de multiples reprises, d'arriver jusqu'au général sans se faire repérer, afin de le convaincre de leur donner la pièce nécessaire, et arrivent au final à s'enfuir avec celle-ci. Le jour où William parvient à utiliser le transpondeur, il découvre que l'Oméga est en réalité au musée du Louvre, à Paris. Mais pris en chasse et victime d'un accident, il se réveille dans un lit d'hôpital, après avoir subi une transfusion sanguine : sa capacité de revenir dans le passé disparait alors.

Réussissant à s'échapper, William et Rita convainquent les membres de l'escouade J de les accompagner pour une mission de la dernière chance à Paris. Au prix de la mort de la totalité des membres de l'escouade durant l'assaut (dont Rita et William), l'Oméga est finalement détruite, William utilisant sa bandoulière de grenades qu'il laisse tomber au cœur de l'entité quelques instants avant de mourir, mais une substance issue de l'Oméga le recouvre. Le major William Cage se réveille alors le jour précédent, peu avant sa rencontre avec le général Brigham. Il apprend à cette occasion que les extraterrestres sont devenus incapables de se battre et que les militaires progressent en Europe sans difficulté. Il croise peu après les membres de l'escouade J sans qu'aucun ne le reconnaisse, puis part à la rencontre de Rita qui l'accueille avec rudesse comme dans toutes les boucles temporelles précédentes, ce qui déclenche son sourire.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Tom Cruise, Doug Liman et Emily Blunt à l'avant-première parisienne du film, en mai 2014.

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légende : version française (VF) sur RS Doublage[6] et AlloDoublage[7] ; Version québécoise (VQ) sur Doublage Québec[8]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Le projet est initialement développé sous le titre All You Need Is Kill. Il sera renommé en Edge of Tomorrow peu de temps avant le Comic-Con de [2].

Le thème du recommencement, par un personnage, d’une situation, a fait l’objet de plusieurs films, notamment Un jour sans fin de Harold Ramis avec Bill Murray.

L’histoire du commandant Cage peut être comparée à certains jeux vidéo dans lesquels le joueur, à la mort du personnage qu’il incarne, recommence la partie depuis le début, jusqu’à la réussite de la mission ou du parcours.

Casting[modifier | modifier le code]

Le studio voulait Brad Pitt pour le rôle principal[9], avant que Tom Cruise soit engagé en décembre 2011[10].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute à Londres et aux Warner Bros. Studios Leavesden près de Watford en septembre 2012[11].

Réception[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Edge of Tomorrow est bien accueilli par la critique lors de sa sortie en salles, 90% des 240 critiques collectés par le site Rotten Tomatoes sont favorables, pour une moyenne de 7,5/10[12], tandis qu'il obtient un score de 71/100 sur le site Metacritic, pour 43 critiques collectés[13]. Sur le site Allociné, il obtient une note moyenne de 3,5/5, pour 28 critiques[14].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Box-office arrêté le… Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis 100 206 256 $[15],[16] 14
Drapeau de la France France 1 239 848 entrées[16] 10
Monde Monde 369 206 256 $[15] -

Distribué dans 3 490 salles, Edge of Tomorrow prend la troisième place du box-office américain avec 28 760 246 $ lors de son premier week-end d'exploitation, pour une moyenne de 8 241 $[15]. Le week-end suivant, il obtient 15 salles supplémentaires, mais ne parvient à engranger que 16 527 215 $, pour une moyenne de 4 715 $, soit une baisse de 42,5%, qui lui permet de totaliser 57 001 698 $[15]. Il ne parvient pas à enrayer sa chute au fil de son exploitation, voyant sa combinaison de salles et les bénéfices diminuer[15]. Il atteint les 100 millions de dollars de recettes en douzième semaine d'exploitation[15]. Finalement, Edge of Tomorrow a totalisé 100 206 256 $ après être resté quatorze semaines à l'affiche (son exploitation en salles s'est arrêté le )[15]. Dans les pays étrangers, il totalise 269 000 000 $ de recettes, pour un cumul de 369 206 256 $ de recettes mondiales[15].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Erreurs et incohérences[modifier | modifier le code]

  • Dans les journaux télévisés, il est dit et écrit que la météorite s'écrase à proximité de Hambourg, or sur l'animation de la carte montrant l'invasion de l'Europe par les mimics, le point de départ de la conquête est situé dans le sud de la Bavière (très loin de Hambourg).
  • Quand le général Brigham présente à Cage l'opération « Crépuscule », il lui dit que les troupes débarqueront « par la France, la Méditerranée et la Scandinavie », or sur la carte affichée à l'écran, les flèches indiquant le débarquement sont dirigées uniquement vers la côte atlantique française et la Manche.
  • Sur la carte affichée à l'écran dans le bureau du général Brigham lorsqu'il présente l'opération « Crépuscule » à Cage, Ljubljana (la capitale de la Slovénie) est placée en Croatie, à la place de la capitale Zagreb.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Hollande est président de la république française.
  2. a et b Comic Con 2013 : un nouveau titre et une affiche pour All You Need is Kill ! - Allociné
  3. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  4. Edge of Tomorrow sur Allociné
  5. « Edge of Tomorrow », sur Cinebel,‎ (consulté le 28 mai 2014)
  6. « Première fiche du doublage français du film » sur RS Doublage, consulté le 28 avril 2014
  7. « Seconde fiche de doublage français du film », sur AlloDoublage (consulté le 6 juillet 2014)
  8. « carton de doublage québécois du film » sur Doublage Québec, consulté le 23 novembre 2014
  9. (en) Warner Brothers Wants Brad Pitt for Doug Liman Film After His Luna Craters - Vulture.com
  10. (en) Tom Cruise Close To ‘All You Need Is Kill’ - Deadline.com
  11. (en) No cozy nights in for single man Tom Cruise as he hits the West End again - Daily Mail.co.uk
  12. (en) « Edge of Tomorrow », sur Rotten Tomatoes (consulté le 6 juillet 2014)
  13. Edge of Tomorrow sur Metacritic
  14. « Edge to Tomorrow : critiques presse », sur AlloCiné (consulté le 6 juillet 2014)
  15. a, b, c, d, e, f, g et h « Edge Of Tomorrow », sur Box Office Mojo
  16. a et b « Edge Of Tomorrow », sur JP's Box Office

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles de presse[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]