Eden (manga)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eden.
Eden
Image illustrative de l'article Eden (manga)
Logotype du premier volume
EDEN 〜It's an Endless World!〜
Type Seinen
Genre Science-fiction, Action
Manga : Eden
Scénariste Hiroki Endo
Dessinateur Hiroki Endo
Éditeur (ja) Kōdansha
(fr) Panini Manga
Prépublication Drapeau du Japon Afternoon
Sortie initiale 1998 – 2008
Volumes 18

Eden, sous-titré It's an Endless World!, est un manga de science-fiction de Hiroki Endo. Il a été pré-publié au Japon dans le magazine Afternoon entre 1998 et 2008. Les 126 chapitres qui le compose ont été édités en France en 18 volumes par Panini Comics. Eden est une œuvre qui aborde de nombreux thèmes philosophiques (comme le gnosticisme, le nihilisme, le sens de la vie ou la mort) et qui se caractérise par un style réaliste et une alternance entre des passages très violents et d'autres profondément mélancoliques. Il a été élu « meilleur manga de l'année 2007 » par le magazine américain Wizard.

L'intrigue se déroule dans un futur proche après qu'un virus, le closure virus, ait décimé 15% de la population mondiale. Cette pandémie perturbe grandement l’échiquier géopolitique mondial et plusieurs organisations internationales jouent désormais un important rôle diplomatique et militaire. Le récit choral et non-linéaire d'Eden suit de nombreux personnages dont les destins sont entrecroisés et dont les passés sont explorés grâce à des flash-backs. Si le récit commence comme une histoire de science-fiction post-apocalyptique, il mélange rapidement les genres et on y retrouve également des chapitres d'action, de romance, de drame, de tranche de vie ainsi que plusieurs séquences érotiques qui lui valent d'être réservé à un public averti.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Cette histoire se passe dans le futur, après l'apparition d'un virus qui décime une partie de l'humanité : celui-ci calcifie la peau des personnes infectées et liquéfie les organes internes, les laissant dans des souffrances atroces. Ce qui a accéléré également les travaux sur la cybernétisation des organes et membres qui ont dus être amputés pour enrayer la propagation du virus au reste du corps. Histoire portée entre terrorisme, biotechnologie, policier, mafia et affaires géopolitiques complexes. Proche de la mouvance cyberpunk pour sa violence graphique et la croissance du nombre d'individus cybernétisés. Manga d'anticipation vivement conseillé, pour jeune adulte, et adulte. La violence des images, couplée au réalisme extrême de l'histoire (et cela malgré son contexte de science-fiction) et de ses personnages extrêmement travaillés, en fait un manga puissant à ne cependant pas mettre dans toutes les mains.

L'histoire d'Eden peut être divisée en plusieurs grandes parties. Les résumés suivant ont pour but de situer le récit et les principaux évènements sans chercher néanmoins à dévoiler les détails (mais néanmoins cruciaux) du scénario, afin d'éviter de gâcher la surprise aux lecteurs :

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Apparition du closure virus et prologue (Tome 1)[modifier | modifier le code]

En 2060, un mystérieux virus d'origine inconnue est découvert en Afrique du Sud. Baptisé closure virus, il entraîne un durcissement de l'épiderme et une liquéfaction des organes internes, ce qui entraîne une paralysie totale puis la mort des sujets contaminés. La peau des victimes devient si dure que leurs cadavres ont l'aspect de statues de céramique. L'apparition de ce virus entraîne de grands bouleversements dans la géopolitique mondiale et vient s'ajouter aux troubles causés par le changement climatique et les guerres de religion qui sévissent dans de nombreuses régions de la planète. Six ans après la découverte du closure virus, l'Organisation mondiale de la santé décrète l'état d'urgence à l'échelle mondiale et plusieurs pays instaurent une loi martiale.

En 2069, une équipe de scientifiques créent dans les Îles Vierges américaines un complexe isolé du reste de la planète dont le but est de protéger une petite communauté d'êtres humains et ainsi sauver l'humanité. L'expérience se déroule bien pendant plusieurs années : des dizaines d'enfants naissent dans le complexe et certains possèdent un nouveau gène qui les rend résistant au closure virus. Les scientifiques du complexe, dont Morris Rain, tentent de mettre au point un vaccin à partir du sang des enfants immunisés avec plus ou moins de succès : la maladie peut être ralentie mais pas stoppée. Un jour, le major Chris Ballade, un ami d'enfance de Morris Rain, se rend au complexe pour une réunion de crise et s'y installe avec sa femme et son fils. Chris Ballade fait alors partie depuis quelques années d'une organisation internationale confidentielle, le Propater, qui pense que le virus a été créé en laboratoire. Ballade demande à Rain de faire pour lui une analyse poussée du virus, afin qu'il puisse l'apporter au Propater. Mais Rain lui fournit de faux résultats et, une fois que Ballade ait quitté le complexe, informe les services secrets qu'il appartient au Propater et qu'il diffuse des informations classifiées, ce qui cause son arrestation.

Si l'expérience dans le complexe se déroule bien, les nouvelles du monde extérieur sont alarmantes et la disparition de l'humanité devient un scénario probable. En 2075, lors du cinquième anniversaire de la mission, Maya, l'assistant de Ballade, perd la raison et active Chérubin, un robot humanoïde militaire, pour détruire le centre et tuer ses occupants. Maya est persuadé que l'apparition du virus est une punition divine et que le centre va à l'encontre de la volonté de Dieu. Les seuls survivants de l'incident sont Morris Rain, Enoa Ballade (le fils de Chris) et Hana Meyol, une adolescente un peu plus jeune qu'Enoa. Durant les années qui suivent la destruction du complexe, Enoa et Hana survivent dans les ruines de la biosphère grâce à la pêche et à la chasse. Ils s'occupent également de Morris qui a été contaminé par le virus et qui leur sert de père de substitution. Sans aucun contact possible avec le monde extérieur, ils pensent être les derniers survivants de l'espèce humaine.

En 2086, des hélicoptères du Propater arrivent sur l'île : l'humanité n'a pas été détruite et selon les estimations, seulement la moitié de la population a été décimée (ce chiffre sera ramené à 15 % par la suite). Néanmoins, une part beaucoup plus importante de la population présente des séquelles dues à la maladie et c'est notamment grâce aux progrès rapides de la cybernétique que le pire a été évité. Le Propater est devenu entre-temps une organisation très importante et Chris Ballade est revenu sur l'île pour capturer les survivants (pour étudier leurs anticorps naturels) et se venger de la trahison de Morris Rain. Enoa et Hana parviennent à échapper aux troupes du Propater et réactivent Chérubin qui tue les soldats ainsi que Chris Ballade. Rain meurt quelques temps plus tard de sa maladie.

Il est révélé dans les volumes suivants qu'Enoa et Hana quittent ensuite l'île du complexe pour se réfugier à Callao, au Pérou. Ensemble ils auront trois enfants : Gina (décédée dans un attentat), Elia et Mana. Hana quittera Enoa lorsque celui-ci deviendra narcotrafiquant.

Ascension du Propater sur la scène internationnale[modifier | modifier le code]

Le Propater est une organisation internationale qui prône une doctrine existentialiste. Elle profite des troubles mondiaux engendrés par l'apparition du closure virus et la disparition de l'Organisation des Nations Unies (dont elle est responsable) pour occuper une place forte dans la géopolitique mondiale. Le Propater devient rapidement un empire très puissant dont l'objectif est d'instaurer un gouvernement fédéral mondial : la Fédération du Propater. Dirigée par les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Australie, cette fédération est une alliance instable mais qui contrôle une partie de l'Amérique du Sud et de l'Afrique. L'Union Européenne (bien que l'Espagne et la Grèce aient rejoint le Propater) s'oppose à cette fédération, tout comme la Russie et la Chine qui entraînent avec elles une partie de l'Asie centrale et de l'Amérique latine. Le Vatican s'oppose également au Propater, tout comme les pays musulmans qui tentent de mettre en place une fragile « alliance islamique ». Le Propater dispose d'une puissante armée composée d'Hommes et d'Aion, des soldats surpuissants produits en laboratoire grâce à une symbiose entre nanotechnologie et matière organique.

Une autre organisation militaire fait sont apparition dans le même temps : le Nomad. Ses membres sont principalement issus de minorités ethniques persécutées et ils louent leurs services militaires au plus offrant. Toutefois, ils ne sont pas considérés comme des mercenaires et ils partagent tous une certaine idéologie. Ses fonds proviennent en partie d'opérations boursières et du trafic de drogue, ce qui lui confère une influence grandissante.

La traversée des Andes (Tomes 1 à 4)[modifier | modifier le code]

Vingt ans après le prologue, on retrouve Elia Ballade seul avec Chérubin dans les ruines d'une grande ville abandonnée d'Amérique du Sud. Sa route croise celle d'une bande de mercenaires à la recherche d'une mystérieuse disquette qu'Elia a trouvée par hasard et dont il a secrètement réalisée une copie. Cette bande, qui tente également d'échapper au Propater qui contrôle cette région, est composée du colonel géorgien islamiste Karn Nazarbaief dont les proches ont été massacrés par le Propater ; de Kenji Asai, un guérillero japonais expert en armes blanches ; de Sofia Teodores, une hackeuse de génie grecque dont le cerveau a été transféré dans un corps synthétique et de Wycliffe, un ancien soldat spécialiste des explosifs et originaire des Caraïbes.

Elia leur donne la disquette et le colonel Nazarbaief l'embarque avec eux car Enoa Ballade est devenu l'un des trafiquants de drogue les plus influents d'Amérique latine et Nazarbaief pense que son réseau pourrait leur permettre de quitter plus facilement la région. En chemin, ils rencontrent Helena Montoya, une prostituée, et Cachua, une jeune autochtone qui fuit une purification ethnique. Les deux femmes tentent d'échapper aux mercenaires mais elles sont vite reprises par les soldats du Propater puis par les mercenaires.

De son côté, Elia parvient à contacter Tony Imoa, ami et bras droit de son père, pour lui demander de l'aide. Il accepte de les aider mais ils devront traverser la cordillère des Andes seuls pour atteindre une zone qui n'est pas contrôlée par le Propater. Nazarbaief passe alors un marché avec les deux jeunes femmes qui entre-temps se sont liées d'amitié : si Cachua les guide et les aide à échapper au Propater, il les libérera une fois en sécurité.

La confrontation entre les mercenaires et les soldats est inévitable et à lieu sur deux fronts : dans les ruines de la ville de Cuzco et dans la forteresse inca de Sacsayhuamán. Les combats sont violents mais les mercenaires prennent le dessus et parviennent à quitter la zone contrôlée par le Propater. Néanmoins, Wycliffe et Cachua (dont les histoires personnelles sont détaillées par des flash-backs) sont tués, tout comme le sous-lieutenant Osamu Ukita du Propater qui dirigeait l'attaque sur les mercenaires.

Jeunesse de Kenji Asai (Tome 4)[modifier | modifier le code]

En parallèle des évènements qui ont lieu dans la cordillère des Andes, de longs flash-backs révèlent la jeunesse de Kenji. Il a connu une enfance très difficile au Japon : sa mère est morte sous les coups de son père et, depuis que ce dernier est paralysé par le closure virus, il vit de petits larcins dans les rues. À cause de sa faible condition physique, il se fait régulièrement rouer de coups, voir violer. Son frère, Ryiuchi, qui fait partie du milieu yakuza et dont la bande est surnommée « Les Artisans », le maltraite également souvent et lui reproche de ne pas savoir se battre. Après avoir tué son père sur les ordres de son frère, Kenji éprouve l'envie d'abandonner les études et de devenir guérillero, ce à quoi Ryiuchi s'oppose.

Kenji s'avère cependant très doué pour le maniement des armes blanches et son frère finira par accepter de l'incorporer à son équipe à l'occasion d'une mission particulière. Amira Abdura, qui se présente comme faisant partie de l'alliance islamiste, les contacte pour qu'ils aillent voler un virus qui se trouve dans un laboratoire secret du Propater. Grâce à un contact à l'intérieur du laboratoire, les Artisans parviennent facilement à s'infiltrer dans le complexe mais ils se retrouvent piégés et attaqués par des Aions (dont l'existence n'est toujours pas connue du public). Kenji et Ryiuchi arrive à s'échapper et réalisent qu'ils se sont fait manipuler par Adbura : elle souhaitait en réalité que la mission échoue pour que l'existence des Aions soit révélée à la population afin d'affaiblir le Propater. Une nouvelle rencontre entre Adbura et les Artisans survivants est organisée, ils comprennent alors qu'elle ne représente pas l'alliance mais le Nomad. Une fusillade éclate entre les deux groupes et seuls Kenji et Ryiuchi en réchappent.

Rencontre avec Maya et sauvetage d'Hana et Mana (Tomes 5 et 6)[modifier | modifier le code]

Grâce à des flash-backs plus tôt dans l'intrigue, on comprend que si Elia se trouvait seul dans une ville péruvienne abandonnée, c'est car il venait d'échapper de peu à une tentative d'enlèvement orchestrée par le Propater. Les agissements illégaux d'Enoa lui ont permis de se faire beaucoup d'alliés mais aussi beaucoup d'ennemis, dont le Propater, qui, faute de pouvoir le toucher directement, menacent sa famille. Si Elia est parvenu à s'échapper, sa mère et sa sœur (Hana et Mana Ballade) sont prisonnières du Propater. Maintenant qu'il est de nouveau dans la zone « Agnosi » (c'est-à-dire non contrôlée par le Propater), Elia essaye d'organiser avec Chérubin et son ami Ricky un sauvetage d'Hana et Mana.

Sofia, de son coté, est sortie très affaiblie de son périple dans la cordillère des Andes et est hospitalisée, tout comme Kenji et Nazarbaief. Durant l'opération qu'elle subit, elle revit des souvenirs qui permettent au lecteur d'en apprendre plus sur son passé et Sofia se révèle beaucoup plus sombre que ce que le début du récit pouvait laisser imaginer. Adolescente, elle éprouve d'importants troubles affectifs et, presque incapable d'éprouver des émotions, elle tenta plusieurs fois de suicider. Bien qu'elle ne parvienne pas à éprouver du plaisir sexuel, elle multiplie les rapports sexuels avec différents hommes mais, contrairement à ce qu'elle affirme à ses amants, elle n'utilise pas de contraceptifs et avorte de nombreuses fois. Elle mettra aussi au monde plusieurs enfants pour lesquels elle n'éprouve aucun amour (elle tenta même d'en assassiner un) et qui sont systématiquement placés en institut car les services sociaux jugent Sophia incapable de les élever. Malgré cela, elle est recrutée par le Propater pour son génie en mathématiques et en informatique. Bouleversée par la mort de sa mère qui survient quelques années plus tard, elle quitte le Propater et dépense tout son argent pour faire implanter son cerveau dans un corps synthétique. Paradoxalement, c'est après être devenue une cyborg, qu'elle parvient à ressentir pour la première fois de l'amour maternel envers son dernier enfant mais celui-ci meurt tragiquement quelques temps plus tard. Pendant que Sofia revit ces souvenirs, une entité qui se fait appeler Maya pénètre dans sa conscience. Celle-ci à l'apparence d'un jeune homme et Sofia peut dialoguer avec lui.

Maya se révèle plus tard être une vie artificielle et il recontacte Sofia pour lui demander un service : protéger son corps physique qui se trouve dans un avion du Propater ainsi qu'Elia. En effet, Elia possède une copie du programme de Maya car c'est ce que contenait les fameuses disquettes trouvées au Pérou. De plus, Hana et Mana se trouveront dans le même aéroport que le corps de Maya et Elia, qui a eu cette information, prévoit de mener là-bas une attaque contre le Propater pour libérer sa mère et sa sœur. En revanche, ce qu'Elia ignore, c'est que le Nomad a également prévu d'attaquer le Propater à l'aéroport ce qui peut mettre en danger le corps de Maya tout comme Elia et sa famille. Sofia, avec l'aide de Kenji qui s'est rétabli, accepte d'aider Maya.

Comme Maya l'avait prévu, Elia et le Nomad attaque en même temps l'aéroport et la situation dégénère rapidement. Le bilan de l'opération est catastrophique : plusieurs dizaines de civils sont tués par des Aions, Mana est toujours détenue par le Propater qui a réussi à quitter l'aéroport et Hana est très gravement blessée. Maya, lui, a regagné son enveloppe physique grâce à l'aide de Sofia et repart avec le Propater en les avertissant que « pour l'instant » il est toujours dans leur camp mais « qu'ils étaient allé trop loin » en essayant de tuer Hana et en envoyant les Aions sur les civils. Elia est arrêté par le lieutenant Rico Palmoda et incarcéré.

Mafia, drogue et prostitution (Tomes 6 à 8)[modifier | modifier le code]

Après le fiasco de l'aéroport, Elia est incarcéré. Tony, grâce à son réseau, arrive à le faire libérer mais Elia est passé à tabac par les policiers qui le considèrent responsable de la mort de l'un de leurs collègues. Laissé pour mort dans une rue, il est recueilli par Helena Montoya qui le trouve par hasard. Helena travaille maintenant dans une maison close qui se trouve sur le territoire de Tony. Elia, n'ayant nulle part où aller, va commencer à vivre et à travailler comme homme à tout faire dans l'établissement.

Helena prend également sous son aile Manuela, une prostituée toxicomane, et sa petite fille Cesy. Manuela travaillait auparavant pour Pedro Octovio, un caïd qui tente de s'emparer du territoire de Tony et qui veut la récupérer. Elia fait hospitaliser Manuela sans mettre Helena au courant, sachant que celle-ci s'y opposerait. Pedro, qui apprend que Manuela a quitté la maison close, kidnappe Helena et la torture pour savoir où elle se trouve. Lorsqu'il comprend qu'Elia l'a envoyée en cure de désintoxication, il lui envoie un paquet contenant l'oreille et l’œil droit d'Helena avec le message « Elia, où est Manuela ? ». Helena, violée et très gravement blessée, est hospitalisée et Elia jure de la venger et de tuer Pedro.

Elia collabore un temps avec la police et le lieutenant Palmoda pour stopper Pedro. En effet la police cherche à coincer Pedro qui a assassiné l'un des leurs mais ils cherchent aussi à arrêter Alan Martines, le patron de Pedro, et Emilio Sosa, un cadre du gouvernement qui semble tirer toutes les ficelles. Mais c'est finalement avec le ministère de l'Intérieur qu'Elia collaborera : si le gouvernement est corrompu, il cherche également à se débarrasser de Sosa qui est suspecté de transmettre des informations secrètes au Propater.

Pour en apprendre plus sur Pedro, Elia va voir Automater, une ancienne figure importante de la mafia locale qui a introduit Pedro dans ce milieu. Elle lui raconte comment Pedro est devenu mafieux et comment il a rencontré et est tombé amoureux de Manuela. Pedro avait déjà essayé plusieurs fois de lui faire arrêter la drogue mais sans succès (Manuela a même vendu son premier nourrisson pour se procurer de l'héroïne). Automater dit aussi comment Pedro a protégé son frère, a financé ses études et lui à procuré une nouvelle identité : Emilio Sosa.

Tout comme pour l'épisode de l'aéroport, la police et Elia (en sniper sur un toit et appuyé par le gouvernement), attaquent en même temps Pedro et Sosa. Elia prévoit simplement de tuer de Pedro pour se venger et Sosa pour le compte du gouvernement mais il découvre que Manuela est avec Pedro et qu'elle a abandonné Cesy pour le rejoindre. Quand Naomi, une des prostituée, l'informe que Cesy a été tuée, il décide de descendre Manuela et Sosa et laisse Pedro se suicider avant que la police ne puisse intervenir.

Après ces évènements, Helena sort de l'hôpital et la vie dans la maison close reprend tant bien que mal son cours normal. Elia et Helena commencent une relation amoureuse bien que cette dernière continue à exercer sa profession. Elia, lui, reprend les études et se forme auprès d'Automater au combat.

Lutte d'indépendance du Ouïgour[modifier | modifier le code]

(Tomes 9 et 10) : Nous nous retrouvons en Chine occidentale quelque temps plus tard (aucune date précise). Un groupe de rebelles ouïgours (peuplade d'Asie centrale) a pris par les armes, le contrôle d'une importante base pétrolière. Dirigée par Marie-Anne Ithak, les rebelles ont l'intention de profiter de la médiatisation de l'événement pour faire connaître leur cause au monde entier : à savoir le nettoyage ethnique dont sont victimes les Ouïgours depuis des années. Alors que le Propater décide d'attaquer sans tenir compte de la vie des otages en envoyant les aions, Enoa Ballade - avec la collaboration du Nomad et du hacker Sofia Teodores-, parvient à filmer les "combats" pendant quelques secondes. Il diffuse ensuite la séquence sur plusieurs chaînes internationales. Alors que les rebelles et les otages sont sauvagement massacrés sans distinction, Kenji Asai qui avait réussi à infiltrer le groupe indépendantiste, aide Marie-Anne à quitter les lieux en vie. Après être parvenu à livrer la rebelle à ses commanditaires, Kenji apprend qu'elle leur a échappés. Un attentat à la bombe est prévu dans une grande ville chinoise en représailles aux agissements du Propater, mais Marie-Anne veut à tout prix enrayer l'engrenage du terrorisme.

Enquête sur la mort de Leonardo Pessoa[modifier | modifier le code]

(Tomes 10 à 12) :

Opération de sauvetage de Mana Ballade[modifier | modifier le code]

(Tomes 13 à 15) :

Opération de sauvetage de Sofia Teodores[modifier | modifier le code]

(Tomes 16 à 18) :

Personnages[modifier | modifier le code]

Famille Ballade[modifier | modifier le code]

  • Chris Ballade : père d'Enoa Ballade. Major dans l'armée américaine, affilié à l'USAMILD (laboratoire de recherche de l'armée américaine sur la leucémie). Membre du Propater avant son avènement international. Meurt en 2086 de la main de Chérubin sous le contrôle de son fils Enoa.
  • Linda Oleek / Ballade : née en 2041 et meurt en 2073 du Closure Virus. Femme de Chris Ballade. Médecin dans l'armée américaine.
  • Enoa (Enoia) Ballade : né en 2070. Plus important trafiquant de drogues de l'Amérique Latine.
  • Hana Mayool (Meyol) / Ballade : née en 2070. Femme d'Enoa Ballade.
  • Gina Ballade : née en 2088. Fille aînée d'Enoa et Hana Ballade. Toxicomane. Morte dans un attentat avant le début de l'histoire.
  • Elia Ballade : né en 2093. Cadet d'Enoa et Hana Ballade. Protagoniste principal de l'histoire.
  • Mana Ballade : née en 2098. Benjamine d'Enoa et Hana Ballade.

Groupe autour d'Elia[modifier | modifier le code]

  • Niezan (Nathan) : neveu de Tony Imoa. Allié d'Elia.
  • Ricky : meilleur ami d'Elia. Il l'aide dans certaines de ses aventures.
  • Naomi : ancienne prostituée. Elle travaillait avec Helena. Par la suite, on la voit aux côtés d'Elia. Petite amie de Yan.
  • Yan : petit ami de Naomi. Expert en informatique. Il travaille pour Elia.

Membres du Propater[modifier | modifier le code]

  • Riz Demille : directrice du bureau d'information du Propater.
  • Petras (Petrus) Cote : tueur canadien sous les ordres du bureau d'information du Propater.
  • Richard Eldriecht : ex-commandant du service de renseignements de la marine du Propater. Engagé comme civil dans la compagnie Wilhelm (compagnie d'armement spécialisée dans la bioélectronique). Couverture pour les services de renseignements du Propater.
  • Johnny Bruisade : Passeur. Recruté par le commandant Eldriecht.
  • Wendy Mac Coll : inspecteur du bureau central d'enquête du PUPO (Organisme policier du Propater).
  • Kate Mishima : scientifique du centre de recherche WHO virus à Perth (Australie).

Membres du Nomad[modifier | modifier le code]

Mercenaires à la solde de Nazarbaief[modifier | modifier le code]

  • Karn Nazarbaief : colonel, chef du groupe. Islamiste Georgien dont la famille a été anéantie par le Propater.
  • Kenji Asai : guérillero japonais expert dans le maniement du couteau.
  • Sofia Teodores : née en 2067. Hacker de génie.
  • Wycliffe : ancien soldat, expert en explosifs.
  • Loji : apprentie de Kenji Asai. Apparait au tome 14.

Intelligences artificielles[modifier | modifier le code]

  • Chérubin : robot anthropomorphe veillant sur la sécurité d'Elia.
  • Maya : programme de conscience développé par le Propater en partenariat avec la compagnie Wilhelm. Il a été dérobé par le Nomad et retrouvé par hasard par Elia qui en a fait une copie et dissimulé dans la tête de Chérubin.
  • Leetheia Aleetheia : corps féminin dans lequel a été implanté Maya, le programme de conscience développé par le Propater.

Pègre et trafiquants de drogues[modifier | modifier le code]

  • Tony Imoa (Aymore) : bras droit d'Enoa Ballade.
  • Nikko O'Brian : ancien « bras gauche » d'Enoa Ballade, selon ses propres dires.
  • Chad Ulsua : ancien émissaire du Senior Marquez, rentré au service d'Enoa Ballade.
  • Automater : l'un des plus importants chefs criminels de la ville de Lima, à présent quelque peu en retrait des affaires. Atteint par le virus, son corps est en grande partie robotisé. Elle était influente avant l'ascension d'Enoa Ballade.
  • Pedro Octavio : caïd et proxénète aux services d'Alan Martines, empiétant sur le territoire de Tony (et donc d'Enoa Ballade). Amoureux depuis des années de la prostituée toxicomane Manuela, il tentera de quitter l'Amérique du Sud aux côtés d'elle et de son frère Emilio Sosa.

Police[modifier | modifier le code]

  • Gomez : inspecteur de la police de Lima, Pérou.
  • Rico Palmoda : lieutenant dans la police de Lima, Pérou.
  • Fabrizio De Suza : inspecteur en chef corrompu de la section spéciale de la ville de Lima, Pérou.
  • Myriam Alona : née en 2089. Adjudant de police dans la section spéciale. Partenaire de Leonardo Pessoa.
  • Leonardo Pessoa : né le 29/03/2079. Section spéciale. Partenaire de Myriam Alona.
  • Alicia Chen : collègue de Myriam Alona.

Prostituées[modifier | modifier le code]

  • Helena Montoya : née le 15/08/2085
  • Manuela Elenoa

Autres[modifier | modifier le code]

  • Emilio Sosa (Marco Octavio) : frère de Pedro Octavio. Sous-secrétaire d'État aux transports dans le gouvernement Péruvien. Il a changé d'identifier les enfants et ses études ont été financées par Martines, le boss de son frère et Automater. C'est une taupe infiltrée dans le gouvernement.
  • Marie-Anne Ithak : chef d'un groupe d'indépendantistes ouïgours.
  • Ravi Shivan : ancien médecin traitant de Donald Mendès s'inquiétant du sort de son patient.
  • Donald Mendès : ancien patient du docteur Shivan, il a été contaminé par le disclosure virus et assimilé par le cloid à sa mort physique. Son cas est observé par les scientifiques du Propater du centre de recherche WHO virus à Perth, en Australie.
  • Jonathan Fineman : professeur. Membre fondateur du projet Pléroma, consistant à développer un programme de Bottom-Up (programme de nanotechnologie consistant à construire un élément complexe à partir de blocs ou de composants simples) pour le compte du Propater. Ce programme a permis la création de Maya. Inventeur du système d'assemblage automatique LEO ayant permis la création de Micro Machines (MM).

Chronologie succincte[modifier | modifier le code]

  • 2060 : découverte du premier cas de closure virus en Afrique du Sud.
  • 2066 : l'OMS décrète l'état d'urgence à l'échelle mondiale.
  • 2068 : sur les Iles Vierges d'Amérique, territoire américain, une équipe de scientifiques crée une biosphère capable de les protéger du monde extérieur.
  • 2070 : naissance d'Enoa Ballade et de Hana Meyol.
  • 2075 : Chérubin échappe au contrôle des hommes et détruit la biosphère. Maurice Rain, Enoa et Hana survivent.
  • 2086 : la population mondiale est décimée à 15 %. Effondrement de l'ONU, fondation du Propater pour rétablir l'ordre. l'armée confédérée du Propater envoie un missile pour en finir avec Chérubin. Mort de Chris Ballade et Maurice Rain. Enoa et Hana s'évadent de l'île et rejoignent d'autres réfugiés dans le golfe du Panama.
  • 2087 : Enoa et Hana sont accueillis comme réfugiés au port de Callao (Pérou).
  • 2093 : naissance d'Elia Ballade.
  • 2108 : Elia passe la frontière entre la Colombie et le Pérou.
  • 2112 : apparition du disclosure virus.

Références culturelles[modifier | modifier le code]