Ed Paschke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paschke.
Ed Paschke
Defaut 2.svg
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
ChicagoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation
Distinction

Ed Paschke (Edward Francis Paschke, Jr.) est un peintre polono-américain, né le à Chicago et décédé le à Chicago. Il appartient à la seconde génération du Pop art américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ed Paschke est le fils de Waldrine and Edward Stanley Paschke. Il grandit dans une banlieue middle class de Chicago. Son père part faire la Seconde Guerre mondiale, et travaille à son retour dans les chantiers de construction. Au lycée, Edward se distingue dans les disciplines sportives et artistiques[1].

Ed Paschke entre en 1957 à l'école de l'Institut d'art de Chicago et y obtient une maîtrise en beaux-arts en 1961, puis un master en 1970. Entre sa maîtrise et son master, Edward Paschke voyage et travaille. Avec l'obtention de sa maîtrise en 1961, il bénéficie d'une bourse de $1500 qu'il utilise pour un séjour de 3 mois au Mexique, puis plus tard (1965) une tournée des capitales européennes. Entre le et le , il fait son service militaire. Lors d'un passage à New-York, il découvre la philosophie du Pop art[2].

De retour à Chicago en 1968, il expose avec d'autres artistes du même pedigree, et se font connaître comme les Imagistes de Chicago[2].

De 1976 jusqu'à sa mort en 2004, il est professeur à temps plein à la Northwestern University à Evanston. Il y a été le professeur de Jeff Koons[3]. Entre 1962 et 1989, il fournit 28 illustrations au magazine Playboy[2].

Il meurt dans son sommeil d'une crise cardiaque le 25 novembre 2004 à l'âge de 65 ans[3].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Ed Pascke a été très influencé par le travail de portraits d'Andy Warhol. Dans ses créations, il reprend des images tirées des média, et les recompose avec un projecteur opaque. Dans ses première créations, il parodie les célébrités et réalise des portraits de personnalités marginales: il peint Marylin Monroe en joueuse d'accordéon au visage verdâtre, et Claudette Colbert recouverte de tatouages[3]. Son œuvre évolue des personnes anonymes dont le portrait semble déformés par un écran de télévision défectueux[4].

À la fin de sa vie, il revient vers le portrait de personnalités connues, et peint Elvis Presley, George Washington, Osama Ben Laden, Adolf Hitler, ainsi que la Mona Lisa[4].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Ed Paschke se marie le avec Nancy Cohn[2]. Il a deux enfants : Marc et Sharon[3].

Expositions principales[modifier | modifier le code]

  • 1970 : Galerie Deson-Zaks, Chicago
  • 1971 : Galerie Hundred Acres, New York
  • 1989 : Rétrospective au Centre Georges-Pompidou

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Biography : Growing up », sur Edpaschke.com
  2. a, b, c et d (en) « Professional evolution », sur Edpaschke.com
  3. a, b, c et d (en) Roberta Smith, « Ed Paschke, Painter, 65, Dies; Pop Artist With Dark Vision », sur Nytimes.com,‎
  4. a et b (en) « Biography », sur Artsy.net

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]