Ecuvillens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ecuvillens
Localité suisse
Blason de
Héraldique
Image illustrative de l'article Ecuvillens
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Fribourg Fribourg
Commune Hauterive
Géographie
Coordonnées 46° 45′ 00″ nord, 7° 05′ 00″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Fribourg

Voir sur la carte administrative du Canton de Fribourg
City locator 14.svg
Ecuvillens

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Ecuvillens

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Ecuvillens
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Ecuvillens (Ekuviyin Écoutez ou Kuviyin en patois fribourgeois[3]) est un village de la commune d'Hauterive, dans le canton de Fribourg en Suisse.

À Ecuvillens il y a une église, deux restaurants, un aérodrome, un terrain de foot et un stand de tir et le musée Joseph Siffert.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom d'Ecuvillens, dont les formes anciennes étaient Escuvillens et Scuvillens, désigne les descendants de Scubiculus, légionnaire romain ayant reçu cette terre à titre de prime. En 1138, une famille vivait dans un château situé au bord de la Glâne mais elle resta sans descendance et abandonna le château.

Ecuvillens a fait partie de la seigneurie d'Arconciel jusqu'en 1484, puis du bailliage d'Illens jusqu'en 1798.

Ecuvillens a fusionné avec Posieux pour former la commune d'Hauterive en 2001.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidente permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le lieu de naissance et la nationalité », sur Office fédéral de la Statistique.
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. Dictionnaire-Dikchenéro: Français-Patois/Patê-Franché. Société cantonale des patoisans fribourgeois. Fribourg: 2013. p. 155