Ecphantos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ecphantos
Biographie
Naissance
Date inconnueVoir et modifier les données sur Wikidata
SyracuseVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Ecphantos (Ἔκφαντος) est un astronome et philosophe grec pythagoricien du IVe siècle av. J.-C., natif de Syracuse, actif vers -360. Selon le philologue August Boekh, il est disciple d’Hicétas.

Doctrine[modifier | modifier le code]

Pour Ecphantos, « La Terre, centre du monde [géocentrisme], tourne sur elle-même d'Ouest en Est [rotation] ». Ecphantos soutient que les principes sont les corps indivisibles et le vide ; Aétius considère qu’il est le premier à avoir dit que les monades pythagoriciennes sont corporelles[1]. Le monde est ainsi constitué d’atomes en nombre infini, distingués par la grandeur, la forme et la puissance, et sont la matière des sensibles[2]. Ils sont mus par un principe divin, Intellect et Âme, sorte de providence dont le monde est l’idée. Ce monde est un et a une forme sphérique. Il place la Terre au centre du monde, et pense qu’elle tourne sur elle-même d’ouest en est. « Héraclide du Pont et Ecphantos le Pythagoricien ne donnent pas, il est vrai, à la Terre un mouvement de translation [mouvement autour du Soleil, héliocentrisme]… Partant de là, j'ai commencé, moi aussi, à penser à la mobilité de la Terre »[3]

Notice historique[modifier | modifier le code]

L’époque précise à laquelle il vécut n’a pu être identifiée. Il est donc difficile de savoir s’il est un précurseur pythagoricien de l’atomisme, ou s’il a adapté au contraire l’atomisme à la pensée pythagoricienne.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Opinions (I, III, 19)
  2. Hippolyte de Rome, Réfutation de toutes les hérésies (I, 15)
  3. Copernic : Lettre au pape Paul III, préface à Des révolutions des orbes célestes. De revolutionibus orbium caelestium (1543)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

  • Tannery, Mémoires scientifiques, t. VII, 1898, p. 249-257 : "Ecphante de Syracuse".
  • Richard Goulet (dir.), Dictionnaire des philosophes antiques, t. III (d'Eccélos à Juvénal),CNRS éditions, 2000.

Liens externes[modifier | modifier le code]