École Émile Sarr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ecole élémentaire Emile Sarr
Image illustrative de l'article École Émile Sarr
Généralités
Création 1857
Pays Sénégal
Adresse Rue Paul Holle
Saint-Louis du Sénégal
Cadre éducatif
Directeur Badara Kane
Niveau Ecole élémentaire
Langues étudiées français, wolof

L'école Émile Sarr (anciennement Ecole Brière de l'Isle) est une école publique sénégalaise située dans le quartier Nord de la ville de Saint-Louis. Elle dispense un enseignement élémentaire. Elle accueille des enfants âgés de 7 à 12 ans, répartis en six niveaux (du cours d'initiation au cours moyen deuxième année). L'école s'appuie sur une équipe pédagogique de 12 personnes pour une population scolaire, en 2013/2014, de 356 élèves (52% de garçons / 48% de filles).

Historique[modifier | modifier le code]

L'école Émile Sarr aurait été créée en 1857 par les frères de Ploërmel, et construite en 1909 dans sa version actuelle[1]. Elle est située sur l'Île de Saint-Louis, ancienne capitale de l'Afrique occidentale française, aujourd'hui classée au Patrimoine de l'humanité. La bâtisse, située à l’angle de la rue Paul Holle et faisant face au quai Masseck Ndiaye, est l'une des plus anciennes de l'Île de Ndar. Il s'agit d'un parfait exemple d'architecture héritée de l’époque coloniale. En 1994, l'école a pris le nom d'Emile Sarr.

Architecture coloniale[modifier | modifier le code]

On reconnait, sur l'extrême gauche de cette photo, l'école Brière de l'Isle

Parmi les nombreux établissements scolaires qui ont été construits à Saint-Louis au début du XXe siècle, l'école Emile Sarr, qui portait lors de sa création le nom du Gouverneur Louis Brière de l'Isle, se distingue par son architecture néo-gothique et l'usage apparent de la pierre de Rufisque mélangée à de la brique appareillée. Édifié au Nord de l'île, sur une parcelle de 1 000 m2, perpendiculaire au petit bras du fleuve, le principal corps du bâtiment mesure 7 mètres de large sur 45 mètres de long et comporte dix grandes salles de classe, cinq par niveau.

Les façades extérieures sont percées de grandes fenêtres carrées équipées de volets persiennés et surmontées de tympans en briques : triangulaires à l'étage et semi-circulaires au rez-de-chaussée. Les pignons à échelons crénelés avec des merlons confèrent un caractère unique à ce bâtiment qui constitue un repère remarquable sur le quai Giraud.

L'école a été agrandie à deux reprises, par la création de nouveaux bâtiments dans la cour. Le balcon en bois desservant les classes au 1er étage a été remplacé dans les années 1950 par une galerie, large de 2,40 m, portée depuis le sol par des poteaux en béton et desservie par deux escaliers monumentaux équipés de garde-corps ajourés[2].

Élèves illustres[modifier | modifier le code]

L’école Emile Sarr a vu passer d’illustres personnalités sénégalaises et africaines. Le plus célèbre est sans nul doute le deuxième Président de la République du Sénégal, actuel Secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf, mais l'on peut également citer le premier président de l’Assemblée nationale du Sénégal, Lamine Guèye, le premier Président de la République de Mauritanie, Moktar Ould Daddah, Amadou-Mahtar M'BowBabacar SèyeOusmane NgomCheikh Tidiane Sy, Babacar Ndiaye et El Hadji Malick Mbaye. Toutes ces personnalités, après avoir acquis leurs premières connaissances dans cette école, ont eu une influence ou influencent toujours la vie publique politique nationale et internationale[3],[4].

Réhabilitation[modifier | modifier le code]

Malgré plusieurs restaurations successives, l'école Emile Sarr souffre d'un manque d'entretien récurrent et subit, comme d'autres bâtiments situés à Saint-Louis, les effets de la remontée capillaire saline qui fragilise sa structure[5]. Un projet de réhabilitation en profondeur est actuellement en cours de discussion avec les membres du personnel de l'Organisation internationale de la Francophonie, l'association des anciens et des amis de l'Organisation internationale de la Francophonie (CADO) ainsi qu'avec l'amicale des anciens de l'école Emile Sarr[6].

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Liste des directeurs de l'École Émile Sarr[modifier | modifier le code]

  • N. Manewar
  • N. Couraud[7]
  • N. Monfraix
  • Moustaph Baïdy Sow
  • Matar Seck
  • Amidou Beye
  • Bacary Seck
  • Hamed Gaye
  • Assane Mbengue
  • Amadou Sylla Sarr
  • Bachir Fall
  • Habib Gallo Thiam
  • N. Touré
  • Badara Kane

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Saint-Louis du Sénégal : d’hier à aujourd'hui, Abdou Hadir Aidara, page 114
  2. Inventaire architectural et urbain de l'Île de Saint-Louis du Sénégal (2002-2004)
  3. http://www.walf-groupe.com/societe/10789-saint-louis-ecoles-moussa-diop-de-ngallele-emile-sarr-ex-briere-de-l-isle-et-macodou-ndiaye-de-ndiolofene-trois-ecoles-plusieurs-maux Saint-Louis - Ecole Moussa Diop de Ngallele, Emile Sarr (ex Brière de l'Isle) et Macodou Ndiaye de Ndiolofene : trois écoles, plusieurs maux
  4. http://seneplus.com/article/emile-sarr-l%E2%80%99ecole-d%E2%80%99abdou-diouf-ould-dada-amadou-makhtar-mbow-menace-ruine-saint-louis L'Ecole d'Abdou Diouf, Ould Dada, Amadou Makhtar Mbow menace ruine à Saint-Louis
  5. http://www.gfm.sn/actu-education/item/6610-ecoles-briere-dodds-gracianet-duval-charles-de-gaulle-faidherbe%E2%80%A6-ces-etablissements-qui-ont-forme-lelite-senegalaise-devenus-lombre-deux-m%C3%AAmes.html
  6. http://www.aps.sn/articles.php?id_article=124549 Vers la réhabilitation de l'école Emile Sarr de Saint-Louis
  7. http://tel.archives-ouvertes.fr/docs/00/80/73/17/PDF/va_eizlini_carine.pdf