Éclépens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Eclépens)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Éclépens
Éclépens
Vue du château d'Éclépens
Blason de Éclépens
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Morges
Communes limitrophes Bavois, Oulens-sous-Échallens, Daillens, Lussery-Villars, La Sarraz, Orny
Syndic Claude Dutoit
NPA 1312
N° OFS 5482
Démographie
Gentilé Eclépanais
Population
permanente
1 036 hab. (31 décembre 2016)
Densité 178 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 39′ 00″ nord, 6° 32′ 00″ est
Altitude 459 m
Superficie 5,81 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Éclépens
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Éclépens

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Éclépens

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Éclépens
Liens
Site web www.eclepens.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Éclépens est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district de Morges.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Éclépens est traversée par la Venoge.

Monuments[modifier | modifier le code]

Jusqu’en 1623, Éclépens fait partie de la seigneurie de La Sarraz. Lors du partage des biens de Joseph de Gingins, baron de la Sarraz, Éclépens échoit à son fils Albert et constitue une nouvelle seigneurie.

À la réformation, les biens de l’église ont été attribués par les Bernois au baron de La Sarraz. L’ancienne cure, située près de l’église, est alors transformée en maison seigneuriale, sous le nom de « Château-Dessus ».

C’est à la fin du XVIIIe siècle qu’Alexandre de Gingins, seigneur d’Éclépens et de Pompaples, rebâtit la maison seigneuriale tout en conservant des éléments du bâtiment ancien. On voit encore, au rez-de-chaussée de la tourelle d’escalier, une porte datée de 1699. Il plante également dans le parc, à l’ouest, une allée de platanes.

Ce château ne reste qu’une génération dans la famille, et est vendu par le fils d’Alexandre à la famille de Coulon de Neuchâtel, qui en est encore propriétaire après 7 générations. Le Domaine du château d’Éclépens produit l’un des plus vieux rouge du canton de Vaud[3].

Le Canal d’Entreroches passe également sur le territoire de la commune.

Industrie[modifier | modifier le code]

  • La fabrique de ciment du groupe LafargeHolcim.
  • La filature et draperie Berger installée à Éclépens depuis 1838 a cessé ses activités en 1978[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidente permanente au 31 décembre 2016 », sur Statistiques Vaud (consulté le 5 septembre 2017)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. Site du Château d'Eclépens et de son vignoble
  4. Gilbert Marion, « Berger », sur Dictionnaire historique de la Suisse, (consulté le 9 janvier 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :