Echis pyramidum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les serpents
Cet article est une ébauche concernant les serpents.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Échide des pyramides

Echis pyramidum
Description de cette image, également commentée ci-après

Échide des pyramides

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Viperidae
Sous-famille Viperinae
Genre Echis

Nom binominal

Echis pyramidum
(Geoffroy Saint-Hilaire, 1827)

Synonymes

  • Scytale pyramidum Geoffroy Saint-Hilaire, 1827
  • Echis varia Reuss, 1834
  • Echis varius darevskii Cherlin, 1990
  • Echis carinatus aliaborri Drewes & Sacherer, 1974
  • Echis pyramidum aliaborri Drewes & Sacherer, 1974
  • Echis carinatus leakeyi Stemmler & Sochurek, 1969

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Echis pyramidum, l'Échide des pyramides, est une espèce de serpents de la famille des Viperidae[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre au Kenya, en Somalie, en Éthiopie, en Tunisie, en Libye, en Égypte, à Djibouti, en Érythrée, en Ouganda, au Soudan, en République centrafricaine, en Arabie saoudite, à Oman et au Yémen[1].

Description[modifier | modifier le code]

C'est un serpent venimeux qui atteint en moyenne 30 à 60 cm mais de plus grands spécimens existent (85 cm).

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (10 juin 2013)[2] :

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Cherlin, 1990 : Taxonomic revision of the snake genus Echis (Viperidae). II. An analysis of taxonomy and description of new forms [in Russian]. Proceedings of the Zoological Institute of Leningrad, vol. 207, p. 193-223.
  • Geoffroy Saint-Hilaire, 1827 : Reptiles in Savigny, 1827 : Description d’Égypte. Histoire Naturelle. Paris, vol. 1, p. 121-160 (texte intégral).
  • Stemmler & Sochurek, 1969 : Die Sandrasselotter von Kenya: Echis carinatus leakeyi subsp. nov.. Aquaterra, vol. 6, no 8, p. 89-94.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]