Echinopsis chamaecereus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Echinopsis chamaecereus est une espèce du genre Echinopsis de la famille des Cactaceae. Elle est originaire d'Argentine occidentale, districts d'altitude de Tucuman et Salta [1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Du grec chamai (=couché) et du latin Cereus (=cierge) en raison de son port couché.

Description[modifier | modifier le code]

Variété albinos greffée

Il présente des tiges de section circulaire de 1cm de diamètre environ, de longueur variable, de l'ordre de 8cm mais pouvant aller jusqu'à 15cm. Elles sont couvertes d'épines de couleur claire, fines, souples, très courtes et semi-rigides.

Les fleurs sont rouge vif, rose ou orange de 4cm de diamètre environ apparaissant au printemps [1].

Il existe des variétés albinos qui doivent être greffées.

Dans la nature, il forme de grands groupes, car les tiges se cassent facilement et s'enracinent [1].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

La culture est facile avec les soins appliqués aux cactus en général : une terre bien drainée, du soleil, peu d'eau et pas du tout en hiver. Elle peut supporter une température de -7°C si elle est totalement au sec.

Les tiges se détachent facilement ce qui facilite la multiplication des sujets mais rend les rempotages délicats.

En serre, il peut être attaqué par des araignées rouges.

Il est hybridé avec Lobivia famatimensis pour donner des sujets avec des fleurs plus grandes et des tiges moins cassantes [1].

Synonymes[modifier | modifier le code]

Cette espèce relevait autrefois d'un genre différent (Chamaecereus) sous l'appellation Chamecereus sylvestrii. Elle a été rattachée au genre Echinopsis déja très encombré. Cette dénomination est encore très utilisée (ne serait-ce que sur Commons).


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Walter Haage, Guide des cactus, Neuchâtel, Suisse, Delachaux et Niestlé, coll. « Les guides du naturaliste », , 280 p., p. 191

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :