Echinocyamus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Echinocyamus est un genre d'oursins de la famille des Echinocyamidae.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Ce sont de petits oursins irréguliers, de forme ovale, aplatis dorsalement. L'intérieur du test est renforcé par dix petits contreforts (ce qui les distingue des Fibulariidae). Le disque apical porte quatre gonopores, et quelques hydropores. Les pétales ambulacraires sont réduits mais distincts, et ouverts distalement. Le péristome est circulaire et enfoncé. Les pores à podia sont présents aussi bien aux ambulacres qu'aux interambulacres. Les interambulacres sont continus, avec des plaques basicoronales relativement petites, et des éléments interambulacraires légèrement plus importants que les ambulacraires. Le périprocte est situé sur la face orale, à mi-chemin entre le péristome et le bord du test[1].

Ce genre très répandu est apparu au milieu de l'Éocène[1].

Diagnose[modifier | modifier le code]

Il se distingue de Fibularia et de ses proches en ayant des contreforts radiaux internes. Sismondia en diffère en ayant des supports internes ramifiés et des plaques interambulacrées basicorales plus saillantes.

Echinocyamus provectus de Meijere, 1902 a des supports internes ramifiés et est probablement un Peronella juvénile.

Ole Theodor Jensen Mortensen (1948) a reconnu 18 espèces existantes et il existe en outre un certain nombre d'espèces fossiles de statut incertain. L'espèce la plus ancienne basée sur un excellent matériel est Echinocyamus bisexus, Kier du Moyen Eocène de Géorgie, USA, décrite par P.M. Kier (1968).

Mironov & Sagaidachny (1984) donnent un compte rendu détaillé des espèces modernes. Zachos (2005) a discuté de la distribution de ce taxon dans le sud-est des États-Unis pendant l'Éocène.

Mironov & Sagaidachny (1984) ont distingué le sous-genre monotypique Lepidocyamus sur la base de son petit nombre de grandes plaques péri-occlusives et de projections squamiformes le long du péristome.

Liste d'espèces[modifier | modifier le code]

Selon ITIS (28 octobre 2013)[2] :

Selon World Register of Marine Species (29 mars 2014)[3] :



Liste complémentaire[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Murk van Phelsum, 1774. Brief aan Cornelius Nozeman, over de Gewelvslekken of Zee-egelen, p. 131 (explicaris tabulae I, II).
  • Theodor Mortensen, 1948. A Monograph of the Echinoidea IV.2 Clypeasteroida. C. A. Reitzel, Copenhagen.
  • J. W. Durham 1955 Classification of clypeasteroid echinoids. University of California Publications in Geological Sciences 31, 73-198.
  • Kier, P. M. 1968 Echinoids from the Middle Eocene Lake City Formation of Georgia. Smithsonian Miscellaneous Collections 153(2), 1-45, pls 1-10.
  • Nisiyama, S. 1968. The echinoid fauna from Japan and adjacent regions part II. Palaeontological Society of Japan Special Papers 13, 1-491, pls 1-30.
  • Mironov, A. N. & Sagaidachny, A. Y. 1984. Morphology and distribution of the Recent echinoids of the genus Echinocyamus (Echinoidea: Fibulariidae). Transactions of the P. P. Shirshov Institute of Oceanology 119, 179-204, 2 pls [en Russe].
  • J. J. Sepkoski. 2002. A compendium of fossil marine animal genera. Bulletins of American Paleontology 363:1-560
  • Zachos, L.G. 2005. Eocene dispersal of the echinoid genus Echinocyamus in the southeastern United States. Southeastern Geology 43(4), 215-227

Notes et références[modifier | modifier le code]