Echampati Gayathri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
E. Gayathri
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (61 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Instrument
Saraswati veena (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genre artistique
Distinction

Echampati Gayathri (née Gayathri Vasantha Shoba) est une musicienne Indienne, représentante du vînâ et de la musique carnatique traditionnelle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Echampati Gayathri populairement connue sous le nom de «Vînâ Gayathri» est née le [1]. Elle est la fille de Kamala Aswathama[2], une vînâ vidushi, et de G. Aswathama, directeur de musique de film dans l'industrie cinématographique telugu[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Echampati Gayathri s'est d'abord formée avec ses parents, puis avec Sangita Kalanidhi TM Thyagarajan (en)[4], chanteur et compositeur carnatique.

En 1968, elle arrive comme une enfant prodige sur la scène traditionnelle carnatique[1]. Son succès et sa carrière lui vaut de recevoir le prix Sangeet Natak Akademi en 2002 et d'être nommée en 2013 par la ministre en chef du Tamil Nadu, Jayalalithaa Jayaram, première vice-chancelière de l'Université de musique et des beaux-arts (en) du Tamil Nadu[5],[6]. En 2017, E.Gayathri obtient un doctorat de la World Tamil University.

Tout au long de sa carrière Echampati Gayathri enregistre de nombreux albums[7] et donne des concerts en Inde mais également à l'étranger, aux États-Unis, en Europe, à Singapour ou encore en Malaisie pour n'en nommer que quelques-uns[8]. Elle est également l'une des nombreuses artistes indiennes bien connues à avoir figuré dans la chanson de l'hymne Jana Gana Mana du compositeur AR Rahman.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Senior Grade décerné par All India Radio à l'âge de 13 ans; sans audition en reconnaissance de talents prodigieux, en 1973.
  • «Kalaimamani», prix de l'État du Tamil Nadu décerné par le Dr MGR en 1984.
  • Prix «Sangeet Natak Akademi» du Dr Abdul Kalam en 2002[9].
  • Prix «Kumara Gandharva» du gouvernement du Madhya Pradesh en 1999.
  • Sangeetha Kalasikhamani, 2001 par The Indian Fine Arts Society, Chennai[10].
  • «Sangeetha Kalasarathy», de Sri Parthasarathy Swami Sabha en 2009[3].
  • Prix «Lifetime Achievement» du Rotary East Chennai en 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « E. Gayathri », sur www.sruti.com (consulté le )
  2. (en) « Kalpakam Swaminathan », dans Wikipedia, (lire en ligne)
  3. a et b Balasubramanian, « On a nostalgic November evening », The Hindu,
  4. « Gayathri Echampati » [archive du ], indiamusicinfo.com (consulté le )
  5. « Vice Chancellor: University will have unique approach towards music », B. Vijayalakshmi, Deccan Chronicle, (consulté le )
  6. « Gayathri is music varsity V-C », (consulté le )
  7. « E. Gayathri », sur Discogs (consulté le )
  8. « On a nostalgic November evening », (consulté le )
  9. « Sangeet Natak Akademi Puraskar (Akademi Awards) » [archive du ], Sangeet Natak Akademi
  10. « Sangeetha Kala Sikhamani' conferred on Gayathri », The Hindu, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]