Ecballium elaterium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le concombre d'âne ou cornichon d’âne (Ecballium elaterium (L.) A. Rich., 1824) est une espèce de plantes herbacées vivaces de la famille des Cucurbitacées. Elle est assez commune en Europe, surtout dans les régions méditerranéennes, et est caractérisée par ses fruits explosifs.

Description et caractéristiques[modifier | modifier le code]

Ces fruits sont de véritables bombes végétales.

Cette plante est, avec la bryone dioïque, l'une des rares Cucurbitacées spontanées en Europe. A maturité, elle mesure entre 20 cm et 1 m de haut, avec des feuilles triangulaires charnues de 10 cm de large. Les tiges sont pubescentes, et les fleurs jaunes typiques des cucurbitacées (5 pétales soudés, fleur de 2 cm de long) donnent une baie de 5 cm de long, disposée sur un pédoncule charnu et rigide recourbé en crochet[2].

Elle est remarquable par le mode de dispersion de ses graines. Le fruit est littéralement « sous pression » (6 bars, soit nettement plus qu'un pneu de voiture), de telle sorte que l'ouverture provoquée par le détachement du fragile pédoncule provoque une puissante explosion qui permet la projection des graines jusqu'à 12 m, à une vitesse de 10 m/s[2].

La plante et particulièrement son fruit, est toxique car contenant des cucurbitacines. La pulpe de son fruit est un purgatif violent et le jus qui s'en échappe est irritant pour la peau[2].



Habitat[modifier | modifier le code]

On trouve cette plante dans les terrains secs, comme des friches, bords de chemin ou décharges, dans des sols riches et ensoleillés. En France, on la trouve principalement dans le bassin méditerranéen[2].

Dénomination[modifier | modifier le code]

Nom commun : concombre d'âne, cornichon d'âne, cornichon sauteur, concombre du diable, concombre explosif, concombre sauvage, momordique, ecbalie. de : Spritzgurke, en : squirting cucumber, es : pepinillo del diablo, it : Cocomero asinino.

Résumé[modifier | modifier le code]

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Tropicos (20 mai 2015)[3] et NCBI (20 mai 2015)[4] :

  • sous-espèce Ecballium elaterium subsp. dioicum
  • sous-espèce Ecballium elaterium subsp. elaterium

Références externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Plant List, consulté le 20 mai 2015
  2. a, b, c et d Margot et Roland Spohn, 450 Fleurs, Paris, Delachaux et Niestlé, coll. « Les indispensables Delachaux »,‎ , 320 p. (ISBN 978-2-603-01533-9).
  3. Tropicos, consulté le 20 mai 2015
  4. NCBI, consulté le 20 mai 2015