Ebrahim Hakimi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Ebrahim Hakimi
Ebrahim Hakimi.jpg

Ebrahim Hakimi

Informations
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Ebrahim Hakimi (en persan : ابراهیم حکیمی) est un homme politique iranien né à Tabriz en 1871 et mort à Téhéran le 19 octobre 1959. Il a été de nombreuses fois ministre et trois fois premier ministre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études primaires et secondaires à Tabriz, Ebrahim Hakimi a suivi un enseignement de français et de sciences naturelles à l'institut Dar ol-Fonoun de Téhéran de 1889 à 1892. Il obtient grâce à l'influence de son oncle, médecin du prince Mozaffaredin Mirza, l'autorisation de voyager à l'étranger et se rend à Paris en 1894 pour y étudier la médecine. Il y reste neuf ans et épouse une Française. Il est présenté à Mozaffaredin Chah par son oncle lors du voyage du monarque en Europe. Il se joint alors à l'entourage royal avec lequel il rejoint la Perse en 1902, sans sa femme qui refuse de l'y suivre. Il épousera ensuite sa cousine. Il devient médecin du roi à la mort de son oncle[1].

Il se livrera à de nombreuses activités politiques, sera membre du parlement et occupera de nombreux postes à différents ministères, jusqu'à l'arrivée au pouvoir de Reza Chah, à partir de laquelle il se repliera vers la médecine et l'écriture[2].

Il revient en politique sous le règne de Mohammad Reza Chah, au cours duquel il sera par trois fois premier ministre.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Article « ḤAKIMI(Ḥakim-al-Molk), EBRĀHIM », dans Encyclopædia Iranica en ligne. Consulté le 20 avril 2007
  2. (en) « Mirza Ebrahim Khan Hakim-el-Molk Hakimi », sur le site des Hakimi (consulté le 20 avril 2007)