Eau de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eau de Paris
logo de Eau de Paris
Forme juridique Entreprise publique
Slogan Une eau économique, écologique et équilibrée
Siège social Paris
Drapeau de France France
Direction Célia Blauel
Activité Production et distribution d'eau
Produits Gestion de l'eau en régie municipale de la Ville de Paris
Société mère Ville de Paris
Site web www.eaudeparis.fr

Eau de Paris, anciennement appelée Société anonyme de gestion des eaux de Paris (abrégé en SAGEP), est une régie autonome de la ville de Paris chargée de l'approvisionnement en eau de Paris depuis le 1er mai 2009[1] et de la distribution depuis le 1er janvier 2010.

Statut et organisation[modifier | modifier le code]

Administration royale des eaux de Paris et environs (1788)

Au XVIIIe siècle, sous l'Ancien Régime est créée la Compagnie des eaux de Paris pour répondre aux besoins grandissants d'eau potable à Paris et à la suite de l'invention de la pompe centrifuge.

Au XIXe siècle, sous Napoléon III, un an après le coup d'État de 1851 où il crée le Second Empire, est créée la Compagnie générale des eaux (aujourd'hui groupe Veolia Environnement). Sous la Troisième République, le Crédit lyonnais créé le 2 février 1880 la Lyonnaise des eaux (aujourd'hui groupe Suez).

Depuis 25 ans[Quand ?][2], les partenaires privés étaient la Compagnie générale des eaux et la Lyonnaise des eaux (groupe Suez), 14 % chacune; leur participation a été rachetée par la Caisse des Dépôts en vue de leur rachat par la mairie de Paris, à la suite du vote du Conseil de Paris de novembre 2008 confirmant le retour de la distribution de l'eau dans le secteur public[3].

La société est présidée par Célia Blauel, maire-adjointe chargée de l'environnement, du développement durable et de l'eau, élue au Conseil d'administration en 2014, en remplacement d'Anne Le Strat[4].

Aspects techniques[modifier | modifier le code]

Eau de Paris coordonne production et distribution depuis son centre de contrôle et de commande de l'eau de Paris.

L'eau qui alimente Paris provient pour moitié d'eau souterraine et pour moitié d'eau de surface. Les eaux de rivière sont rendues potables sur les sites d'Orly et de Joinville-le-Pont. Avant distribution, les eaux sont stockées dans cinq réservoirs principaux : L'Haÿ-les-Roses, Les Lilas, Ménilmontant, Montsouris et Saint-Cloud. Leur capacité totale est de 1,4 million de m³ d'eau, soit environ deux jours de consommation.

La distribution de l'eau jusqu'aux robinets des Parisiens est confiée, jusqu'en 2010, à deux sociétés privées :

Le personnel de ces deux sociétés doit être intégré dans Eau de Paris.

Eau de Paris est désignée comme la personne publique ou privée responsable de la distribution de l'eau. À ce titre elle est garante de la qualité de l'eau jusqu'au robinet du consommateur, et des pressions.

Eau de Paris est certifiée ISO 9001/2000, depuis mai 1997, pour la production d'eau potable, et ISO 14001, depuis mai 2000, pour l'ensemble de ses activités, c'est-à-dire la production d'eau potable et la gestion et la maintenance des ouvrages dont elle a la concession.

Histoire et évolution[modifier | modifier le code]

Alors que des voix se font entendre pour une plus grande mutualisation de la distribution d'eau dans le bassin parisien, le vote du SEDIF du pour la reconduction d'une délégation au privé a éloigné l'idée d'un rapprochement entre le SEDIF et Eau de Paris. Eau de Paris a cependant pris contact avec les autres services de l’eau de cette zone (Ville de Saint-Maur, Syndicat d’alimentation en eau potable de la Vallée de Chauvry (SIAEP), Syndicat mixte pour la gestion des eaux de Versailles et de Saint Cloud (SEVESC), Syndicat des eaux de la Presqu’île de Gennevilliers, SEDIF, Ville de Paris), lors d’une réunion tenue le 4 décembre 2008[5].

Égalité sociale[modifier | modifier le code]

Eau de Paris a signé la charte de la diversité en 2004[6], obtenu le label Égalité en 2005, renouvelé en 2009[7], ainsi que le label diversité en 2008[8] (et renouvelé en 2012). La régie est également signataire du pacte pour l’égalité et contributrice à l’élaboration du pacte de lutte contre les stéréotypes de genre, dans le cadre de sa participation aux travaux du laboratoire de l’Égalité[9]. La régie a par ailleurs signé de la charte LGBT, lors de son lancement, le 7 janvier 2013.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :