Eau corporelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Dans le taxon physiologique, l'eau corporelle constitue la partie aqueuse d'un animal notamment contenue dans les tissus, le sang et les os. Cette eau compose une proportion significative du corps humain, tant en masse qu'en volume[1] [2]. L'assurance de quantités convenables d'eau présente dans le corps appelle la notion d'homéostasie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Sheila Jackson, Anatomy & Physiology for Nurses, Londres, Bailliere Tindall, coll. « Nurses' Aids Series », , 9th éd. (ISBN 0-7020-0737-4)
  2. (en) Arthur C. Guyton, Textbook of Medical Physiology, Philadelphie, W.B. Saunders, , 5th éd., 1194 p. (ISBN 0-7216-4393-0)