Earthship

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’architecture ou l’urbanisme image illustrant l’environnement
Cet article est une ébauche concernant l’architecture ou l’urbanisme et l’environnement.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Exterieur d'un Earthship moderne
Interieur du Earthship Solaria (Taos, New Mexico)

Un earthship (souvent géonef en français[1],[2]) est une habitation destinée à l'autoconstruction, dans le but d'édifier des logements respectant la nature à moindre coût tout en étant autonome des énergies fossiles, autosuffisant en termes d'eau, d'électricité, de régulation thermique, voire de nourriture, et en se basant sur la récupération et le recyclage de matériaux[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Premier earthship expérimental au Nouveau-Mexique à Taos

L'origine de ce type de projet remonte à la période hippie et la volonté de retour à la terre, durant les années 1970. Le promoteur des earthships est un architecte américain, Michael Reynolds. La première communauté créée sur ce principe l'a été au Nouveau-Mexique à Taos sur un terrain de 640 hectares, et depuis les earthships sont fréquemment bâtis dans le cadre de chantiers participatifs[4].

La construction des maisons se fait souvent à l'aide de matériaux de réutilisation, notamment des pneus, des canettes en aluminium, des bouteilles en verre et des boîtes de conserve[5]. Le bois est également un matériaux couramment utilisé dans les earthships.

Les constructeurs reprennent aussi des techniques utilisées depuis longtemps comme les murs en pisé, adobe, torchis ou autres. La vie de tous les jours au sein de ces earthships se fait elle aussi en adéquation avec la nature, le but étant l'autosuffisance. Les eaux de pluie sont récupérées, l'énergie est produite à l'aide de panneaux solaires, on utilise souvent des toilettes sèches, une serre est intégrée et utilise les eaux usées pour faire pousser des plantes comestibles, etc.

Le film Garbage Warrior retrace la vie de son inventeur ainsi que de la communauté qui l'entoure[6].

Exemples[modifier | modifier le code]

Des earthships ont été construits :

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Qu’est-ce que le « earthship » ? », sur SudOuest.fr (consulté le 9 août 2015)
  2. « Un habitat autonome : la Géonef (ou earthship) - Alter Ec'HomeAlter Ec'Home » (consulté le 9 août 2015)
  3. « "La Maison en pneus, un véritable vaisseau terrestre »
  4. « Earthship », sur Habite ta terre (consulté le 6 décembre 2016)
  5. a et b Sylvain Moréteau, « Un earthship version contemporaine », La Maison écologique, no 90,‎ , p. 52-57
  6. « Garbage Warriors », sur Allociné
  7. « A vendre : maison écologique en pneus recyclés », sur Batiactu
  8. « Es-Cargo – Le premier Earthship au Québec »
  9. « Les géonefs arrivent à Auckland », sur Shamengo
  10. « Earthship Géonef à travers le monde, photo galerie », sur Earthship Geonef/flickr (consulté le 1er novembre 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]