EarthBound

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
EarthBound
Éditeur Nintendo
Développeur Ape, HAL Laboratory
Concepteur Shigesato Itoi
Musique Keiichi Suzuki

Date de sortie SNES
Drapeau du Japon 27 août 1994
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 5 juin 1995

Console virtuelle Wii U
Drapeau du Japon 20 mars 2013
Sortie internationale 18 juillet 2013

Genre Jeu de rôle
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme SNES, GBA
Wii U (Console virtuelle)
Langue Multilingue

EarthBound, connu au Japon sous le nom Mother 2: Gyiyg Strikes Back (MOTHER2 ギーグの逆襲, Mazā Tsū: Gīgu no Gyakushū?), est un jeu vidéo de rôle, développé par Ape et HAL Laboratory (crédité sous le nom de HALKEN), sorti sur Super Nintendo en 1994 au Japon et en 1995 en Amérique du Nord.

Le jeu est ressorti sur Game Boy Advance dans la compilation Mother 1+2 en 2003 au Japon, et sur la console virtuelle de la Wii U le 20 mars 2013 au Japon, et le 18 juillet 2013 en Amérique du Nord et en Europe.

Histoire[modifier | modifier le code]

Contrairement à la plupart des jeux de rôle, EarthBound se situe dans une époque contemporaine. Le jeu parodie la culture occidentale (du Ku Klux Klan aux Blues Brothers en passant par Nessie) et est à de nombreuses reprises absurde ou surréaliste.

EarthBound commence lorsqu'un météore tombe près de Onett, une petite ville paisible, en pleine nuit. Ness part voir de quoi il s'agit et découvre une espèce d'abeille mécanique, Buzz Buzz, qui lui apprend qu'elle vient de dix ans dans le futur, où le monde a été détruit par le terrible Giygas, aussi connu sous le nom du Destructeur Universel, et lui parle d'une légende où trois garçons et une fille le vaincront grâce à la sagesse, au courage, et à l'amitié.

Personnages[modifier | modifier le code]

Héros[modifier | modifier le code]

(Les noms donnés sont ceux définis par défaut, mais il est possible de renommer les personnages)

  • Ness, le héros du jeu, est un garçon de treize ans qui se découvre des pouvoirs PSI. Il est caractérisé par son amour de la culture américaine, des steaks au baseball. Ness combat à l'aide d'objets du quotidien, en ayant une préférence pour la batte de baseball et le yoyo. Contrairement au personnage de la série Super Smash Bros., le Ness d'Earthbound est avant tout un utilisateur de PSI de soutien plutôt qu'un attaquant. Il est incapable d'utiliser les PSI Fire, Thunder, Magnet et Starstorm (qui est réservé à Poo). Il peut cependant utiliser le PSI Flash qui, à l'apogée de sa puissance, détruit les ennemis instantanément, et indépendamment de leur défense. La seule capacité PSI offensive de Ness est une vague psychique appelée PSI Rockin' (par défaut, cependant le joueur peut en modifier le nom). Le prénom Ness est considéré comme l'anagramme de SNES (Super Nintendo Entertainment System).
  • Paula Polestar (Il y a plusieurs noms possibles, on peut donc aussi obtenir "Nancy", et bien d'autres) est une jeune fille de Twoson, célèbre pour ses pouvoirs PSI. Enlevée par la secte des Happy Happyist, elle demandera de l'aide à Ness par télépathie. Elle combat généralement avec une poêle.
  • Jeff Andonuts (Il y a plusieurs noms possibles, on peut donc aussi obtenir "Henry", et bien d'autres) est un jeune garçon en internat à Winters. Il est le fils du célèbre Dr Andonuts d'où il tient son intelligence. Paula le contactera par télépathie pour lui demander de l'aide au moment où Ness et celle-ci se retrouveront piégés par des zombies dans la ville de Threed. Jeff est le seul enfant de la bande à ne pas avoir de pouvoirs PSI... Il compense ce handicap par son Q.I. lui permettant d'utiliser les armes à feu et de réparer les objets cassés en les transformant en armes utiles pour les combats.
  • Poo est un prince mystérieux venant de Dalaam, une lointaine contrée. Il a subi un long entraînement accompagné d'un régime spécial, ce qui fait qu'il ne peut pas manger les mêmes produits (pizza, hamburger) que ses compagnons. Poo pratique son art martial, appelé Mu, ainsi que ses pouvoirs PSI. Il est capable également de copier les capacités de ses adversaires.

Autres personnages[modifier | modifier le code]

  • Les Runaway Five : Groupe de musique rappelant les Blues Brothers qui s'est endetté auprès du gérant d'un club et qui auront besoin de l'aide de Ness. On les rencontrera régulièrement par la suite.
  • Les Mr. Saturns : Petites bestioles rondes avec un gros nez et un nœud sur la tête vivant dans la vallée Saturn. Ils s'expriment dans une police différente de celle des autres personnages, et ponctuent leurs phrases de mots incongrus comme "Boing", "Ding" ou "Zoom".
  • Apple Kid : Un jeune scientifique qui aidera Ness avec des inventions loufoques (l'effaceur de crayon, le papier attrape-zombie).
  • Orange Kid : Voisin d'Apple Kid et inventeur aussi, sa dernière création est un procédé pour "dédurer" un œuf dur...
  • Le Docteur Andonuts : Un scientifique génial, père de Jeff, et grand amateur de donuts. Il est très distrait et oublie même l'existence de son fils, mais il aidera beaucoup Ness avec des machines comme le Sky Runner ou le Phase Distorter. Il réapparait dans Mother 3, où la Pigmask Army le force à créer les Chimères, des animaux mutants.
  • Le photographe : Un photographe professionnel qui descend parfois littéralement du ciel pour prendre Ness et ses amis en photo devant certains lieux d'intérêt, comme la pyramide de Scaraba ou le palais de Dalaam.
  • Les Tenda : De petits êtres verts très timides vivant à Deep Darkness et Lost Underworld. Ils protègent l'accès au Lumine Hall, le septième sanctuaire.
  • Brickroad  : Un architecte farfelu spécialisé dans les donjons. Son rêve est de devenir Donjon-Man (Dungeon Man), le donjon vivant.
  • Picky Minch : Petit frère de Pokey, il est bien plus sage et mature que ce dernier
  • Tony : Camarade de classe de Jeff, qui partage sa chambre avec lui. Jeff est son meilleur ami, et il l'aide beaucoup. Shigesato Itoi a laissé croire dans une interview que Tony est homosexuel.
  • Tracy : Petite sœur de Ness, elle travaille chez Escargo Express, une société de livraisons en tout genre.
  • King : Le chien de Ness. Il est très paresseux et froussard.
  • Le père de Ness : On ne le voit jamais dans le jeu, car il est en voyage (en référence au père de Shigesato Itoi, qui ne voyait que très peu son fils). On peut lui téléphoner pour qu'il sauvegarde la partie, et c'est lui qui dépose de l'argent sur le compte de Ness quand celui-ci gagne un combat.
  • Buzz Buzz : Un insecte-robot venu du futur pour prévenir les humains de l'attaque imminente de Giygas: il confie à Ness la Pierre du Son (Sound Stone) et lui demande de retrouver les Huit Mélodies qui lui permettront de vaincre Giygas. Malheureusement, le pauvre Buzz Buzz mourra écrasé par la mère de Pokey qui l'avait pris pour un vrai insecte.
  • Le coursier : Il travaille pour la société de livraison Escargo Express. Ness peut l'appeler pour lui confier les objets dont il ne se sert pas, ou pour les récupérer. Cependant, certains lieux ne sont pas desservis par Escargo Express.
  • Le livreur de pizzas : Il travaille pour la chaîne de restaurants Mach Pizza. On peut l'appeler pour lui commander une pizza qui arrivera dans les 3 minutes. Là encore, ce service n'est pas utilisable partout dans le jeu.
  • Aloysius Minch : Le détestable père du non moins détestable Pokey Minch. Le père de Ness a une dette considérable envers lui, ce qui explique son absence tout au long du jeu. Minch deviendra conseiller du maire Monotoli, avant de perdre son travail suite à la démission de ce dernier.
  • Lardna Minch : La mère de Pokey et Picky, elle joue un rôle peu important dans le jeu, mais est toutefois responsable de la mort de Buzz Buzz.
  • Le Joueur : La personne qui contrôle les personnages du jeu. Le Joueur peut entrer son nom à un moment du jeu, à Summers, puis une seconde fois au Village Tenda. Le nom sera plus tard mentionné lors du combat contre Giygas, où le Joueur prie pour aider les héros. Le nom du Joueur apparaît finalement dans le générique de fin du jeu.

Méchants[modifier | modifier le code]

  • Pokey Minch : Le voisin de Ness, un enfant mal élevé et égoïste qui s'alliera avec Giygas en quête de pouvoir. Il apparaîtra plusieurs fois et finira toujours par fuir: il est même l'avant-dernier boss du jeu, et il combat avec une sorte de robot-araignée. Il deviendra le méchant principal dans Mother 3, où il est le chef suprême de la Pigmask Army.
  • Giygas : Le destructeur d'univers, le mal absolu. C'est le méchant principal et le boss final du jeu: Il ressemble à un fantôme couleur rouge sang suggérant à un moment l'apparence d'un fœtus humain, et ne peut être vaincu qu'avec les prières de Paula. Il est souvent considéré comme un des méchants les plus terrifiants créés par Nintendo. Une théorie supposerait qu'il soit réellement un fœtus, le seul état où il n'est pas encore trop puissant, et que le combat contre lui serait en fait l'avortement du futur plus puissant des monstres, ce qui justifierait l'appellation originale du jeu "Mother"(mère), la bataille se déroulant dans le ventre de sa mère.
  • Les Starmen  : Serviteurs de Giygas, ce sont des êtres humanoïdes au corps métallique rappelant Gort dans le film "Le Jour où la Terre s'arrêta". Ils sont devenus les ennemis les plus célèbres de la série.
  • Maître Belch : Un membre haut gradé de l'armée de Giygas, c'est une énorme flaque de vomi parlante qui dégage une odeur pestilentielle. On l'affronte d'abord dans son usine de miel de mouches, à Saturn Valley, puis à Deep Darkness sous une forme plus puissante nommée Maître Barf. C'est sûrement à cause de ce personnage que le jeu a été noté "Humour grossier" par l'ESRB.
  • La Statue Mani-Mani (Evil Mani-Mani) : Une étrange statue dorée ressemblant à un Oscar, qui a le pouvoir de créer des illusions pour corrompre des esprits faibles. Elle est découverte par un chasseur de trésors nommé Lier X. Agerate, puis achetée par Mr. Carpainter, qui crée le Happy Happyisme sous l'emprise de la statue. Elle est ensuite volée par Everdred, qui se la fait lui-même voler par Mr. Monotoli, le maire de Fourside. Pour finir, Ness et Jeff la détruisent après avoir traversé Moonside, une hallucination créée par la statue maléfique.
  • Mr. Carpainter : Il acheté la Statue Mani-Mani à Lier X. Agerate. Sous l'influence de la statue, il fonde le Happy Happyisme, une étrange secte dont le but est de peindre le monde en bleu (en fait une caricature du Ku Klux Klan). Il a le pouvoir de contrôler la foudre et retient Paula prisonnière au début du jeu.
  • Everdred : Un truand de la ville de Twoson. Il est soupçonné d'avoir enlevé Paula, ce qui s'avèrera faux, puis volera la Statue Mani-Mani à Carpainter, avant de se la faire voler par les hommes de Monotoli.
  • Geldegarde Monotoli/Monotoly : Le maire de la ville de Fourside. Les policiers corrompus de la ville ont l'ordre de le protéger, et négligent la sécurité de Fourside, rendant Monotoli très impopulaire. Cependant, il redevient un homme bon après que la Statue Mani-Mani ait été détruite, et démissionne de son poste pour être remplacé par Erich Flavor. Son nom est Monotoly dans la version japonaise, et est dans les deux cas une référence au Monopoly.
  • Le Cauchemar de Ness (Ness's Nightmare) : Le côté malveillant de l'esprit de Ness, que l'on affronte à Magicant. Il prend une apparence presque identique à la Statue Mani-Mani, en allusion à leur méchanceté commune. C'est un boss assez difficile à vaincre, car il possède les mêmes pouvoirs que Ness, y compris le très puissant PSI Rockin'. Magicant disparaît la destruction du Cauchemar, et Ness obtient alors suffisamment de volonté pour vaincre Giygas.

Lieux[modifier | modifier le code]

Eagleland[modifier | modifier le code]

Pays d'origine de Ness et Paula, c'est une caricature de l'Amérique des années 90.

Onett[modifier | modifier le code]

Onett est une petite ville de 3500 habitants où résident Ness et Pokey: C'est dans cette ville que débute le jeu. On y trouve notamment un fast-food, une bibliothèque, un drugstore, et quelques autres lieux intéressants. Au début du jeu, Onett connaît un problème de criminalité élevée à cause du gang des Requins (Sharks), dirigé par Frank Fly, mais Ness débarrassera la ville de ses voyous. Son nom vient de l'anglais "One", qui veut dire "Un" en anglais. Elle réapparaît comme stage dans Super Smash Bros. Melee.

Twoson[modifier | modifier le code]

Twoson est une ville voisine de Onett qui compte 3711 habitants. C'est là que Paula habite. On y trouve un grand magasin et un marché aux puces, ainsi que les deux inventeurs Apple Kid et Orange Kid. Son nom vient de "Two" (Deux en anglais).

Peaceful Rest Valley[modifier | modifier le code]

Une vallée près de Twoson où se trouve le Happy Happy Village , une communauté de fanatiques de la couleur bleue. Paula y est retenue prisonnière au début du jeu.

Threed/Threek[modifier | modifier le code]

Une petite bourgade hantée qui compte 1500 habitants... pour 2000 zombies! Elle comprend deux cimetières et un cirque, entre autres. C'est aussi ici que Jeff rejoint l'équipe. Son nom vient de "Three" (Trois en anglais). Dans la version japonaise elle est appelée Threek.

Saturn Valley[modifier | modifier le code]

Une vallée habitée par les Mr. Saturns, de curieux êtres roses. C'est aussi là que se trouve l'Usine de Maître Belch, où les Mr. Saturns travaillent comme esclaves. 5297 Mr. Saturns vivent dans cette vallée.

Dusty Dunes Desert[modifier | modifier le code]

Un désert entre Threed et Fourside, où il fait particulièrement chaud: on peut donc facilement attraper une insolation. Il y a notamment une mine d'or dans ce désert, dirigée par les frères George et Gerardo Montague: Ce désert ne compte que 5 habitants.

Fourside[modifier | modifier le code]

La plus grande ville d'Eagleland (313003 habitants), sûrement inspirée de New York (On la surnomme même "La Grosse Banane"!). Il y a dans cette ville un centre commercial, un music-hall, un hôtel, un musée et surtout le Building Monotoli, où réside le maire de Fourside, Geldegarde Monotoli. Le nom de Fourside vient de "Four" (Quatre en anglais): elle réapparaît comme stage dans Super Smash Bros. Melee.

Moonside[modifier | modifier le code]

Une version psychédélique de Fourside créée par la Statue Mani-Mani. On y rencontre des gens qui vous téléportent si vous leur parlez, et des objets animés comme des pompes à essence, des bouches d'incendie... ou même des Montres molles! Moonside disparaît après la destruction de la Statue Mani-Mani.

Foggyland[modifier | modifier le code]

Pays d'origine de Jeff, Foggyland rappelle les stéréotypes sur l'Angleterre ou la France.

Winters[modifier | modifier le code]

Région très froide au nord de Foggyland, Winters compte 506 habitants et 1200 curieux qui observent le lac Tess. C'est là que se trouve le pensionnat de Snow Wood, où vit Jeff. C'est aussi là que se trouvent le laboratoire du Docteur Andonuts, le cercle de menhirs de Stonehenge (À ne pas confondre avec le vrai Stonehenge) et le lac Tess (Parodie du Loch Ness), habité par un monstre nommé Tessie (Nessie). Cette région est inspirée de l'Angleterre et de l’Écosse. Son nom veut dire "Hiver" en anglais.

Summers et Toto[modifier | modifier le code]

Summers est une station balnéaire ensoleillée (Summers veut dire "Été" en anglais), rappelant la Côte d'Azur. Elle compte 3800 habitants, 10 surfeurs et 73802 poissons. C'est là que l'on rencontre Poo.

Toto est un port situé juste à l'est de Summers: il compte 2103 habitants, 38 pêcheurs, 1 capitaine et 22 bateaux.

Chommo[modifier | modifier le code]

Pays d'origine de Poo, Chommo est un amalgame de l'Asie et de l'Afrique.

Dalaam/Ramma[modifier | modifier le code]

Village perdu dans les montagnes rappelant le Tibet, Dalaam compte 1033 habitants et un prince: Poo. Dans la version japonaise, cette région est appelée Ramma.

Scaraba/Scarabi[modifier | modifier le code]

Région désertique inspirée de l’Égypte, Scaraba compte 3212 habitants. Parmi ses lieux d'intérêt, on peut citer ses pyramides et son Sphinx. Dans la version japonaise, elle s'appelle Scarabi.

Deep Darkness[modifier | modifier le code]

Jungle hostile comptant 3500 habitants et 4000603 moustiques, Deep Darkness est l'un des lieux les plus dangereux du jeu. Pour avancer, il faut se déplacer dans l'eau saumâtre, ce qui fait perdre des points de vie à l'équipe de Ness. C'est aussi ici que l'on affronte Maître Barf et que Poo apprend la fameuse technique PSI Starstorm.

Autres[modifier | modifier le code]

Ces lieux ne ressemblent à aucun lieu existant: leur localisation est inconnue.

Tenda Village[modifier | modifier le code]

Village souterrain habité par les Tenda, des êtres verts timides.

Lost Underworld[modifier | modifier le code]

Un étrange monde souterrain comptant 503 habitants et 17 dinosaures. On y trouve quelques Tenda moins timides que les autres, une pierre parlante et des sources qui régénèrent Ness et ses amis. Dans cette zone, les sprites des personnages sont minuscules pour donner l'illusion que la zone est immense.

Magicant[modifier | modifier le code]

Monde constitué de souvenirs de Ness, qu'il devra traverser pour affronter ses cauchemars. On y revit certains moments de la vie de Ness, on rencontre aussi des versions plus jeunes de Ness, et les gens qu'il a connu dans sa vie. Enfin, on y rencontre les Flying Men, des hommes-oiseaux représentant le courage de Ness qui lui prêtent main-forte en combat.

Cave of the Past[modifier | modifier le code]

Le repaire de Giygas, qui se trouve à une époque différente du reste du jeu: pour s'y rendre, Ness, Paula, Jeff et Poo doivent transférer leurs âmes dans des corps robotiques et utiliser la machine spatiotemporelle du Docteur Andonuts. Il est impossible de quitter cette caverne après y être entré: c'est le point de non-retour. Au bout de cette caverne se trouve la Machine du Diable (Devil's Machine), dans laquelle est enfermé le boss final: Giygas.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Combats[modifier | modifier le code]

Les ennemis sont visibles sur la carte et les combats s'enclenchent à leur contact. Si l'ennemi est surpris par derrière, cela offrira à Ness et son équipe un tour d'avance, si c'est l'ennemi qui surprend le joueur, il aura un tour d'avance. Si l'adversaire est clairement plus faible que le joueur, le combat se termine automatiquement et les points d'expériences sont directement distribués.

Earthbound reprend les principes classiques des jeux de rôle : il est possible d'attaquer, d'utiliser des pouvoirs psychiques (alias pouvoirs PSI) de différentes natures (d'attaques, de défenses, de soins) coûtant des points psychiques, d'utiliser des objets et de fuir. Le joueur peut également laisser l'ordinateur gérer le combat à sa place.

Les points de vie sont placés dans un compteur. Après une attaque, le compteur diminue progressivement ; ainsi, si un personnage reçoit beaucoup de dégâts, il peut avoir encore le temps d'effectuer une action et ainsi éviter de mourir.

À la fin du combat, des points d'expérience sont distribués. L'argent n'est pas récupéré directement, il est transféré automatiquement dans son compte, compte auquel Ness peut avoir accès en utilisant les guichets ATM disséminés dans le jeu.

Principes de base[modifier | modifier le code]

L'appui sur la touche A appelle le menu. Plusieurs options sont disponibles, la plupart sont des classiques du jeu de rôle (Objets, Equipement, Statut, Pouvoir PSI), mais deux se rapprochent plus du jeu d'aventure : «Parler à» (Talk to) et «Examiner» (Check) qui permettent d'agir sur l'environnement.

On ne peut transporter qu'un nombre limité d'objets : 10 par personnage. Il est toutefois possible d'en stocker à l'infini auprès de la sœur de Ness.

Le téléphone occupe un rôle important dans le jeu. Il permet d'appeler le père de Ness, ce qui permet de sauvegarder et de récupérer l'argent des combats et d'appeler la sœur de Ness pour qu'elle stocke et délivre ses objets au travers de la compagnie Escargo Express. Il est également nécessaire d'appeler régulièrement sa mère pour que Ness ne devienne pas nostalgique.

L'argent de Ness peut être à deux endroits : en sûreté sur son compte ou sur lui. Pour gérer l'argent du compte, il faut trouver des machines ATM (pour Automatic Teller Machine : distributeur de billets).

Les pouvoirs PSI ont différents niveaux, définis par des lettres grecques (α, β, Ω entre autres). Le nom de l'attaque la plus puissante de Ness est le nom que l'on a donné à notre "chose favorite" au début du jeu (Rockin par défaut). Un pouvoir PSI permet de se téléporter, mais il nécessite un espace assez vaste.

Les villes abritent aussi plusieurs autres installations utiles, telles que les hôpitaux où les joueurs peuvent être guéris pour un certain prix ou les magasins permettant de s'équiper pour augmenter la force et/ou la défense de chaque personnage.

Développement[modifier | modifier le code]

Titre du jeu au Japon.

Le 27 août 1994, Mother 2 sort au Japon. Il s'agit de la suite du précédent épisode, Mother, sorti sur NES. Le développement du jeu prit beaucoup de retard, car les sièges des studios Ape Inc. et HAL Laboratory se trouvaient dans deux villes différente du Japon, obligeant les membres de l'équipe à voyager fréquemment entre les deux.

Encouragé par le succès du premier Mother, Nintendo sort Mother 2 en Amérique du Nord sous le nom d'EarthBound, le 1er juin 1995. Espérant en faire un blockbuster, Nintendo multiplie les publicités. Le jeu lui-même, dans une grande boîte colorée, est accompagné d'un guide de jeu mêlant solution, faux journaux, fausses publicité et images de tous les personnages du jeu en pâte à modeler et des cartes odorantes. Malgré tout, dû au fait de son style graphique très simple (en comparaison avec Final Fantasy VI ou Chrono Trigger par exemple), le jeu ne connaît qu'un succès commercial très modeste: 140 000 copies seulement ont été vendues au Etats-Unis, en effet, les ventes ont été confidentielles. Le jeu a quand même eu plus de succès au Japon, Mother 2 s'est vendu à peu près le double.

Le 20 juin 2003, Mother (EarthBound 0) et Mother 2 (EarthBound) sont réédités sur Game Boy Advance sous le nom de Mother 1+2. Après un EarthBound 64 avorté, Mother 3 est finalement sorti au Japon en 2006 sur Game Boy Advance. Aucune sortie américaine ou européenne n'est prévue pour l'instant mais une traduction non-officielle (en anglais) existe sur le net.

Le 17 avril 2013, Nintendo annonce que le jeu sera disponible pour la première fois en Europe fin 2013[1]. Finalement, le jeu sort le 18 juillet 2013 sur la console virtuelle de la Wii U[2].

Le jeu remporta un grand succès en France, mais aussi dans tout l'Europe de l'Ouest où il sera le jeu le plus vendu du catalogue de la Console Virtuelle[3].

À noter[modifier | modifier le code]

  • HAL Laboratory ayant contribué à EarthBound, Ness apparait dans Super Smash Bros. et Ness, Mr Saturn, Onett et Fourside dans Super Smash Bros. Melee, jeux de la même compagnie. Il sera d'ailleurs toujours à l'appel pour le troisième opus Super Smash Bros. Brawl, accompagné de Lucas, protagoniste de Mother 3, en tant que personnage jouable. Pokey apparaît aussi comme boss avec son robot-araignée.
  • EarthBound fait à de nombreuses reprises référence aux Beatles, et pour cause : Shigesato Itoi, le concepteur du jeu, affirma en être fan et Ape cita John Lennon comme source d'inspiration pour les musiques du jeu.
  • Les fonds des combats sont en fait des graphiques mathématiques qui utilisent des variables dynamiques.
  • Lors du passage en version américaine, plusieurs passages furent modifiés. Toute mention à un jeu précédent (Mother) a disparu, mais aussi certaines mentions à des jeux Nintendo ou des termes n'étant pas considérés comme acceptable pour la jeunesse (toute référence à l'alcool fut ainsi remplacée par des références au café et toute référence religieuse ou meurtrière a été supprimé, par exemple).
  • La fin du jeu est particulièrement troublante. Le boss final Giygas est représenté par trois ectoplasmes qui, connectés entre eux, donnent la silhouette d'un fœtus, et se déforment au fur et à mesure que l'on inflige des dégâts à ce boss, ainsi que d'une musique effrayante avec des sonorités bizarres dont l'effet est de déstabiliser. S'ils veulent triompher, les héros sont obligés de faire de la télépathie afin de reprendre des forces, ce qui rend le combat encore plus bizarre et accentue le sentiment de malaise que peut ressentir le joueur. Shigesato Itoi affirme s'être inspiré du film d’horreur "Kenpei to Barabara Shibijin" ("Le policier militaire et la beauté démembrée") pour créer ce combat avec Giygas. Il aurait regardé ce film par erreur lorsqu'il était enfant en se trompant de salle lorsqu'il voulait aller au cinéma.
  • Une mesure anti-piratage a été implémentée dans le jeu. En effet, lorsque le joueur insérait une copie illégale du jeu dans la console, un message s'affichait rappelant qu'il est mal de violer la loi. Cela n'empêchait toutefois pas le joueur de se lancer dans l'aventure. Mais la punition "cachée" était que le jeu voyait sa difficulté décuplée. Finalement, les joueurs assez téméraires pour arriver au combat final voyaient le jeu se bloquer, quoique pas tout à fait: une musique buggée se lançait très fort, ce qui incite le joueur à éteindre la console. Si le joueur relance le jeu, sa sauvegarde est effacée.
  • Une petite fille que Ness rencontre dans le monde de Magicant s'appelle Nico, en hommage à la fille du traducteur Marcus Lindblom qui est née pendant la localisation du jeu.
  • Les traducteurs du jeu ont oublié de retoucher certains sprites du jeu, ce qui est à l'origine de certaines incohérences: Ainsi, un client du Jackie's Café à Fourside dit trouver son cappuccino délicieux, alors qu'il a une bière en main et non un cappuccino.
  • Dans le cimetière de Threed, toutes les croix sur les tombes ont été retirées dans la version américaine, mais pas celle sur la tombe de Buzz Buzz, à Magicant.
  • Dans la version japonaise du jeu, Ness est nu durant son voyage à Magicant, car la nudité symbolise la pureté au Japon. Dans la version américaine, il porte un pyjama.
  • À plusieurs reprises dans le jeu, on peut entendre les mots japonais "OK desu ka?" qui peuvent se traduire par "C'est d'accord?": c'est en fait la voix de Shigesato Itoi.
  • Shigesato Itoi a affirmé, sur le site officiel anglophone du jeu, être extrêmement fier d'EarthBound. Il montre aussi ce que la création d'un jeu peut représenter pour son concepteur et aussi pour les joueurs.
  • Curieusement, la quasi-totalité du script de la version japonaise du jeu est écrite en kana et non en kanji comme la plupart des autres jeux de l'époque. De plus, les paroles des personnages "vivants" sont écrites en hiragana alors que celles des personnages mécaniques comme les Starmen sont écrites en katakana.
  • Les Runaway Five portent des costumes noirs dans la version japonaise du jeu: dans la version américaine, leurs costumes ont des couleurs plus vives pour éviter toute ressemblance avec les Blues Brothers.
  • L'étrance police dans laquelle sont écrites les paroles des Mr. Saturn est inspirée de l'écriture de la fille de Shigesato Itoi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]