Earl Blumenauer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Earl Blumenauer
Illustration.
Fonctions
Représentant des États-Unis
En fonction depuis le
Circonscription 3e district de l'Oregon
Prédécesseur Ron Wyden
Biographie
Date de naissance (70 ans)
Lieu de naissance Portland (Oregon, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Diplômé de Lewis & Clark College (en)

Earl Blumenauer, né le à Portland, est un homme politique américain, représentant démocrate de l'Oregon à la Chambre des représentants des États-Unis depuis 1996.

Biographie[modifier | modifier le code]

Earl Blumenauer est originaire de Portland, dans l'Oregon. Il y étudie et est diplômé de droit du Lewis & Clark College (en). De 1970 à 1977, il est l'assistant du président de l'université d'État de Portland. Il est également membre du comité des directeurs du Portland Community College (en) entre 1975 et 1981[1].

Il siège à la Chambre des représentants de l'Oregon de 1973 à 1978. Il est membre du conseil du comté de Multnomah de 1978 à 1985, puis du conseil municipal de Portland de 1986 à 1996[1]. Il échoue à se faire élire maire de la ville en 1992[2].

Début 1996, Ron Wyden, représentant du 3e district de l'Oregon, est élu au Sénat. Blumenauer est candidat à la Chambre des représentants des États-Unis pour le remplacer[1]. Il est élu lors d'une élection partielle avec 69,9 % des voix[3]. Le district, centré sur Portland, est un bastion progressiste. Il est élu pour un mandat complet en novembre 1996 avec 66,9 % des suffrages. Sans candidat républicain face à lui, il est réélu en 1998 avec 83,9 % des voix. Réélu en 2000 et 2002, il réunit 66,8 % des suffrages aux deux élections. Depuis 2004, il est réélu à chaque élection avec un score compris entre 70 et 75 % des voix[3].

Positions politiques[modifier | modifier le code]

Earl Blumenauer en 2008.

Blumenauer est un démocrate libéral (au sens américain du terme)[4],[5].

Il est de sensibilité écologiste. Il s'exprime en faveur des traités de libre-échange, comme le TPP, à condition qu'ils permettent d'augmenter les standards environnementaux [6]. Il propose une forte augmentation des taxes sur l'essence pour développer les transports en communs[7]. Il est un ardent défenseur de l'utilisation du vélo pour lutter contre le changement climatique et l'obésité. Il crée le Congressional Bike Caucus (en), qui comprend en 2016 la majorité des membres de la Chambre des représentants[2]. Il permet l'adoption du Bicycle Commuter Act, qui offre une réduction d'impôts aux sociétés aidant leurs employés à acquérir et à stationner leurs vélos[8]. Déjà au conseil municipal de Portland, il était à l'initiative de l'augmentation des pistes cyclables[5].

Depuis son élection au Congrès, il est l'un des principaux des principaux partisans de la légalisation de la marijuana[9]. En mai 2016, son amendement mettant fin à l'interdiction faite aux médecins de parler de marijuana thérapeutique aux vétérans est adopté[10].

Il se prononce pour davantage de contrôles sur la vente et la possession d'armes à feu. Il demande de l'« action » après la fusillade de l'Umpqua Community College[11].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Earl Blumenauer est marié à Margaret Kirkpatrick. Ils ont ensemble deux enfants[3]. Le représentant est réputé pour ses nœuds papillon[12] et sa passion pour les vélos. Il est l'un des rares représentants à se rendre au Congrès en vélo[5] et porte souvent un pin's en forme de vélo sur son costume[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « BLUMENAUER, Earl, (1948 - ) », sur Biographical Directory of the United States Congress (consulté le 19 août 2016).
  2. a et b (en) Cornelia Deanjan, « A Bicycle Evangelist With the Wind Now at His Back », sur The New York Times, (consulté le 19 août 2016).
  3. a b et c (en) « Rep. Earl Blumenauer (D-Ore.) », 2014 Member Profile Page, sur Roll Call, (consulté le 19 août 2016).
  4. (en) « Earl Blumenauer on the Issues », sur OnTheIssues.org (consulté le 19 août 2016).
  5. a b et c (en) Greg Hitt, « For Congressman, Life in Bike Lane Comes Naturally », sur The Wall Street Journal, (consulté le 19 août 2016).
  6. (en) Vicki Needham, « Pro-trade Dems want green goals in TPP », sur The Hill, (consulté le 19 août 2016).
  7. (en) Keith Laing, « Dem lawmaker slams 'shameful' GOP highway patch », sur The Hill, (consulté le 19 août 2016).
  8. a et b (en) Leo Hickman, « It's big, it's green and everyone wants one », sur The Guardian, (consulté le 19 août 2016).
  9. (en) Tessa Stuart, « Congress' Top Legal Pot Advocate on the Future of Marijuana Policy », sur Rolling Stone, (consulté le 19 août 2016).
  10. (en) Patricia Kime, « VA docs to be able to recommend marijuana in some states », sur The Military Times, (consulté le 19 août 2016).
  11. (en) Bradford Richardson, « Democrat calls for action after Oregon shooting », sur The Hill, (consulté le 19 août 2016).
  12. (en) Anne Schroeder Mullins, « Get to know a congressman », sur Politico, (consulté le 19 août 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]