Force européenne Althea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis EUFOR Althea)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Force de l'Union européenne.
Force opérationnelle Althea
Image illustrative de l'article Force européenne Althea
Cocarde de l’EUFOR
Abréviation EUFOR Althea
Décision Action commune 2004/570/PESC
Adoption 12 juillet 2004
Lancement 2004
Commandement de la force Drapeau de l'Autriche Anton Waldner
Siège Camp Butmir (Sarajevo)
Contribution et personnel
Contributeurs

La force de l’Union européenne Althea, abrégée EUFOR Althea, est la force opérationnelle de l'Union européenne qui a succédé, en Bosnie-Herzégovine, à la Force de stabilisation de l'OTAN, le 2 décembre 2004 qui, elle-même, a succédé à l’IFOR en 1996. Le nom de code de l'opération est Althea. La participation française à cette force a porté le nom d’Opération Astrée.

Historique[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Guerre de Bosnie-Herzégovine.

Le 11 mars 2002, le Conseil avait adopté l'action commune 2002/210/PESC établissant la mission de police de l'Union européenne en Bosnie-Herzégovine. Son but était de renforcer les dispositifs policiers locaux et étatiques afin de lutter, notamment, contre le crime organisé[1].

Établissement de la mission[modifier | modifier le code]

Lors du Conseil européen des 17 et 18 juin 2004, les chefs d'État et de gouvernement ont adopté une politique globale vis-à-vis de la Bosnie-Herzégovine[2] et ont indiqué que l'Union européenne continuait ses préparations en vue de la mise en place d'une mission à composante militaire dans le cadre de la politique européenne de sécurité et de défense[3],[4].

Le concept général de la mission a été approuvé le 26 avril 2004 par le Conseil[5].

Lors de leur rencontre des 28 et 29 juin 2004, les chefs d’État et de gouvernement de l'OTAN ont pris la décision de terminer les opérations de l'OTAN menée par la SFOR dans le pays[6]. En conséquence, le 29 juin, le ministre des affaires étrangères de l'Irlande, en sa qualité de président du Conseil de l'Union européenne envoya une lettre au président du Conseil de sécurité demandant à ce qu'une résolution autorise l'envoie de la mission européenne en Bosnie-Herzégovine[7].

Le 9 juillet 2004, le Conseil de sécurité des Nations unies a confié un mandat exécutif (usage de la force si nécessaire) à la force militaire européenne dans sa résolution no 1551[7].

Finalement, le 12 juillet 2004, rappelant que l'accord-cadre général pour a paix en Bosnie-Herzégovine contient des dispositions sur l'établissement d'une force militaire multinationale pour mettre en œuvre la paix[8], le Conseil a adopté deux actions communes : l'action commune 2004/569/PESC concernant le mandat du représentant spécial de l'UE en Bosnie-et-Herzégovine ; et l'action commune 2004/570/PESC relative à l'opération militaire de l'UE dans ce pays[9].

L'opération a été lancée le 2 décembre 2004 par la décision 2004/803/PESC[10].

Situation à la veille de l’établissement[modifier | modifier le code]

À la veille de l’établissement d'EUFOR Althea, la situation en Bosnie-Herzégovine restait un défis[11]. La ligne frontière inter-entités est maintenue et divise le pays entre la Fédération de Bosnie-Herzégovine et la République Srpska. Les entités disposaient de leurs propres gouvernements et systèmes de sécurité tout en contribuant au gouvernement de Bosnie-Herzégovine[11].

Fin 2004, les tensions intercommunautaires avaient déjà grandement diminué par rapport à la période faisant suite aux accords de Dayton[11]. Paddy Ashdown décrivait ainsi la situation :

« La Bosnie atteignait la fin de la route depuis Dayton et se trouvait maintenant au début de la route vers Bruxelles. En d'autres mots, la Bosnie-Herzégovine était sortie de la « chirurgie d'urgence » après la fin de sa guerre, avec une emphase majeure sur la stabilisation militaire de l’OTAN pour créer les conditions d'une reconstruction civile. Elle était alors en « réhabilitation », avec la principale emphase sur la reconstruction des institutions civiles soutenue par des mesures de réassurance militaire et de sécurité. »

— Leakey 2006, p. 60[12]

Mandat[modifier | modifier le code]

Cette opération, baptisée Althéa, poursuit les objectifs suivants :

  • à long terme, une Bosnie-Herzégovine stable, viable, pacifiée et multi-ethnique, coopérant avec ses voisins en paix et irréversiblement en direction de l'adhésion à l'UE ;
  • à moyen terme, appuyer les progrès de la BiH pour l'intégration vers l'UE, en assurant un environnement stable et sûr avec comme objectif la signature d'un accord de stabilisation et d'association.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Coopération avec l'OTAN[modifier | modifier le code]

L'opération Althea est également la seule opération militaire européenne en partenariat avec l'OTAN, sur la base des accords de Berlin Plus[13]. Dans ce cadre, le commandant suprême adjoint pour l'Europe (D-SACEUR), est également commandant de l'opération de l'UE[14]. De même, l'état-major de la force est basé au SHAPE[15].

Structures[modifier | modifier le code]

Groupes tactiques multinationaux (2004-2007)[modifier | modifier le code]

L’EUFOR Althéa était initialement organisée, dès 2004, en trois groupes tactiques multinationaux : Multinational Task Force North (MNTF N) Nord à Tuzla, Multinational Task Force Southeast (MNTF SE) à Mostar et Multinational Task Force Northwest (MNTF NW) à Banja Luka.

Réforme et réductions (depuis 2007)[modifier | modifier le code]

En mars 2007, les trois Groupes tactiques ont été dissous au profit d’une nouvelle structure composée d’un bataillon multinational, d’une unité de police (Integrated Police Unit) et de 45 LOTs (Liaison and observation Teams) à travers le territoire.

Cette structure s’est encore réduite en 2009[16], 2011 (départ de l’IPU) et en 2012.

Commandement[modifier | modifier le code]

Commandants d'EUFOR Althea
Ordre Début Fin Identité Grade Nationalité Notes
1 2 décembre 2004 6 décembre 2005 David Leakey Major-général Drapeau du Royaume-Uni britannique
2 6 décembre 2005 5 décembre 2006 Gian Marco Chiarini Major-général Drapeau de l'Italie italienne
3 5 décembre 2006 4 décembre 2007 Hans-Jochen Witthauer Contre-amiral Drapeau de l'Allemagne allemande
4 4 décembre 2007 4 décembre 2008 Ignacio Martín Villalaín Major-général Drapeau de l'Espagne espagnole
5 4 décembre 2008 3 décembre 2009 Stefano Castagnotto Major-général Drapeau de l'Italie italienne
6 4 décembre 2009 6 décembre 2011 Bernhard Bair Major-général Drapeau de l'Autriche autrichienne
7 6 décembre 2011 3 décembre 2012 Robert Brieger Major-général Drapeau de l'Autriche autrichienne
8 3 décembre 2012 17 décembre 2014 Dieter Heidecker Major-général Drapeau de l'Autriche autrichienne
9 17 décembre 2014 24 mars 2016 Johann Luif Major-général Drapeau de l'Autriche autrichienne
10 24 mars 2016 28 mars 2017 Friedrich Schrötter Major-général Drapeau de l'Autriche autrichienne
11 28 mars 2017[17] en cours Anton Waldner Major-général Drapeau de l'Autriche autrichienne

États participants[modifier | modifier le code]

Effectif par État participant (incluant le commandant de mission)
États membres de l'Union européenne Dates
9 juin 2011[18] Septembre 2012 27 novembre 2014[19] 2 mars 2015[20]
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 111
Drapeau de l'Autriche Autriche 304 323 320 408
Drapeau de la Bulgarie Bulgarie 120 10 10 10
Drapeau de l'Espagne Espagne 11 10 9
Drapeau de l'Estonie Estonie 2
Drapeau de la Finlande Finlande 4 4 5 5
Drapeau de la France France 4 1 1 1
Drapeau de la Grèce Grèce 49 2 2 2
Drapeau de la Hongrie Hongrie 166 77 44 50
Drapeau de l'Irlande Irlande 43 7 7 7
Drapeau de l'Italie Italie 193 4 4 5
Drapeau du Luxembourg Luxembourg 1 1
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 75 3 3 6
Drapeau de la Pologne Pologne 184 56 36 36
Drapeau du Portugal Portugal 51 51
Drapeau de la République tchèque République tchèque 2 2 2 2
Drapeau de la Roumanie Roumanie 64 55 36 44
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 4 5 100 31
Drapeau de la Slovaquie Slovaquie 40 34 35 35
Drapeau de la Slovénie Slovénie 29 17 11 9
Drapeau de la Suède Suède 1 2 2 2
Total des États membres 1448 665 628 662
États tiers contributeurs 2007 Septembre 2012 27 novembre 2014 2 mars 2015
Drapeau de l'Albanie Albanie 13 130 1 1
Drapeau du Chili Chili 21 17 30 15
Drapeau de la Macédoine Macédoine 12 11 11 11
Drapeau de la Suisse Suisse 20 18 29 20
Drapeau de la Turquie Turquie 280 268 229 232
Total général 1794 1109 928 941

Évaluation de la mission[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Action commune 2004/570/PESC, quatrième considérant
  2. Action commune 2004/570/PESC, sixième considérant
  3. Conseil européen - 18 juin 2004
  4. Action commune 2004/570/PESC, premier considérant
  5. Action commune 2004/570/PESC, cinquième considérant
  6. Action commune 2004/570/PESC, septième considérant
  7. a et b Action commune 2004/570/PESC, huitième considérant
  8. Action commune 2004/570/PESC, deuxième considérant
  9. Action commune 2004/570/PESC, troisième considérant
  10. Décision 2004/803/PESC, article 1er
  11. a, b et c Knauer 2011, p. 5
  12. Knauer 2011, p. 6
  13. Action commune 2004/570/PESC, article 1er(3)
  14. Action commune 2004/570/PESC, article 2
  15. Action commune 2004/570/PESC, article 3
  16. http://www.bruxelles2.eu/zones/bosnie-kosovo/leretraitdebosnieseprepare.html
  17. Major General Anton Waldner
  18. « Opération EUFOR Althea », sur operationspaix.net,
  19. « Opération EUFOR Althea », sur operationspaix.net,
  20. « Opération EUFOR Althea », sur operationspaix.net,

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Action commune  2004/569/PESC du Conseil relative au mandat du représentant spécial de l'Union européenne en Bosnie-et-Herzégovine et abrogeant l'action commune 2002/211/PESC, 32004E0569, adoptée le 12 juillet 2004, JO du 28 juillet 2004, p. 7-9, entrée en vigueur le 12 juillet 2004 [consulter en ligne, notice bibliographique]
  • Action commune  2004/570/PESC du Conseil concernant l'opération militaire de l'Union européenne en Bosnie-et-Herzégovine, 32004E0570, adoptée le 12 juillet 2004, JO du 28 juillet 2004, p. 10-14, entrée en vigueur le 12 juillet 2004 [consulter en ligne, notice bibliographique]
  • Décision  2004/803/PESC du Conseil concernant le lancement de l'opération militaire de l'Union européenne en Bosnie-et-Herzégovine, 32004D0803(01), adoptée le 25 novembre 2004, JO du 27 novembre 2004, p. 21-22, entrée en vigueur le 25 11 2004 et le 2 décembre 2004 [consulter en ligne, notice bibliographique]
  • Conseil européen, Conclusions, (lire en ligne)
  • (en) « Major General Anton Waldner », sur euforbih.org,
  • (en) Jannik Knauer, EUFOR Althea : Appraisal and Future Perspectives of the EU's Former Flagship Operation in Bosnia and Herzegovina, Collège d'Europe, , 33 p.
  • D. Leakey, « ESDP and Civil/Military Cooperation: Bosnia and Herzegovina (2005) », dans A. Deighton et V. Mauer, Securing Europe? Implementing the European Security Strategy, Zurich, Center for Security Studies,

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]