ESI Group

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

ESI Group
Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Dates clés 05-03-1991 immatriculation de la société actuelle
Fondateurs Alain de Rouvray
Forme juridique SA à conseil d'administration
Siège social Paris
Drapeau de France France
Direction Alain Loriot de Rouvray
Activité Édition de logiciels système et de réseau
Produits Prototypage
Filiales ESI (d), ESI (Sweden) (d) et Engineering System International (Germany) (d)
SIREN 381 080 225
Site web Site officiel

Chiffre d'affaires 83 884 000 euros au 31/01/2018
Résultat net 5 546 000 euros au 31/01/2018

ESI Group est une entreprise de prototypage spécialisée dans la physique des matériaux. Elle revendique le titre de « principal acteur mondial du prototypage virtuel »[1].[2].

Historique[modifier | modifier le code]

L'entreprise ESI (Engineering Systems International) est créée en France en 1973 par quatre docteurs de l'Université de Berkeley : Alain de Rouvray, Jacques Dubois, Iraj Farhooman et Eberhard Haug[3]. Elle a une activité de conseil et se spécialise dans l'analyse par éléments finis. En 1979, elle crée une filiale allemande, ESI GmbH, qui réalise en 1985 la première simulation complète d'un essai de choc automobile (crash test) pour Volkswagen.

En 1991, l'entreprise devient un éditeur de logiciel et crée la branche PSI (PAM Systems International, PAM signifiant Program in Applied Mechanics). L'entreprise continue son expansion internationale en créant des filiales au Japon, aux États-Unis et en Corée du Sud en 1992. En 1997, elle achète Framasoft, la branche logicielle de Framatome, qui devient Systus International ; puis en 1999, elle achète Dynamic Software (éditeur du logiciel Optris).

En 2001, ESI crée des filiales en République Tchèque et en Espagne, et achète l'entreprise française spécialisée en vibro-acoustique Straco. En 1992, elle ourve une filiale au Royaume Uni et achète l'américain VASci (vibroacoustic science) et les suisses ProCAST (logiciel de simulation de fonderie) et Calcom. En 2003, elle s'associe à l'éditeur de logiciel d'ingénierie assistée par ordinateur EASi et crée une filiale en Inde. En 2004, elle s'ouvre vers la mécanique des fluides numérique (MFN, CFD) en achetant CFDRC et ouvre une filiale en Chine. En 2006, elle se renforce sur le marché de l'aéronautique en achetant le chinois ATE Technology International et acquiert également le Sud-Coréen IPS International, spécialisé dans la modélisation numérique du corps humain. Elle crée des filiales en Italie (2008), au brésil et en Tunisie (2009) et achète Vdot™ (logiciel de lean management créé par Procelerate Technologies Inc.) et Mindware Engineering Inc. (entreprise américaine spécialisée dans le prototypage virtuel pour la MFN).

En 2011, l'entreprise achète l'entreprise allemande IC.IDO GmbH spécialisée dans le réalité virtuelle ainsi que Efield, spécialisée dans les simulations en électromagnétique. En 2012, elle achète OpenCFD Ltd. (MFN) et devient ainsi propriétaire de la marque OpenFOAM® ; elle ouvre un bureau en Russie et une coentreprise avec l'institut pékinois de matériaux pour l'aéronautique BIAM-AVIC (Beijing Institute of Aeronautical Materials) qui se concrétise en 2013. En octobre 2013, elle achète l'américain CyDesign Labs, en 2014 le vietnamien CAMMECH, en 2015 CIVITEC (aide à la conduite automobile), PRESTO (électronique), Picviz (représentation de mégadonnées) et Ciespace (ingénierie assistée par ordinateur en nuage) et en 2016 ITI GmbH (simulation en mécatronique). En février 2017, ESI Group achète Scilab Enterprises[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]