École supérieure d'électronique de l'Ouest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis ESEO)
Aller à : navigation, rechercher
Groupe ESEO
Logo-eseo
Logo-eseo
Devise Il faut travailler dans le présent comme si l'on revenait de l'avenir
Informations
Fondation 1956
Fondateur Chanoine Jean Jeanneteau
Type Grande école d'ingénieurs privée
Localisation
Ville Angers, Saint-Cloud, Dijon, Shanghai
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Direction
Président Hubert Cospain
Directeur Olivier Paillet
Chiffres clés
Étudiants 1200[1]
Doctorants 8[1],[2]
Niveau Bac+5 (cursus classique) et Bachelor (Bac+3)
Diplômés/an 200 en 2016[1]
Divers
Mascotte Célestin
Affiliation CGE, CDEFI, FESIC, Elles Bougent
Site web www.eseo.fr

Le Groupe ESEO est l'une des 210 écoles d'ingénieurs françaises habilitées à délivrer un diplôme d'ingénieur.

L’école est organisée sous la forme d'une association à but non lucratif, reconnue d'utilité publique (labellisation EESPIG), spécialisée dans la formation d'Ingénieur (Bac+5) et de Bachelor (Bac+3) en informatique et électronique (anciennement Ecole Supérieure d'Electronique de l'Ouest). Elle est située à Angers, Dijon, Paris (Saint-Cloud) et Shanghai.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est en 1956 que le chanoine Jean Jeanneteau (1908 - 1992) forme l'ESEO à Angers, « école sœur » de l'Institut supérieur d'électronique de Paris (ISEP) et l'Institut supérieur de l'électronique et du numérique (ISEN), elles aussi créées par un Chanoine à la même période (les 3 écoles fondent la FESIC, avec recrutement commun des étudiants et partenariats pédagogiques). À sa création, le nom d'origine de l'institution était « École Supérieure d'Électronique de l'Ouest », mais ce nom n'est plus décliné depuis 2006 (seuls « ESEO » ou « Groupe ESEO » sont utilisés).

  • 1956 : création de l'École Supérieure d'électronique de l'Ouest, à Angers, par le Chanoine Jean Jeanneteau (1908 - 1992)
  • 1962 : 1re habilitation par la CTI
  • 1970 : introduction de l'informatique à l'ESEO
  • 1971 : pôle de formation continue pour les entreprises
  • 1974 : membre de la Conférence des grandes écoles
  • 1994 : cursus ingénieur en formation continue ou apprentissage
  • 2006 : ouverture de l'ESEO à Paris et Shanghai
  • 2008 : ouverture de l'ESEO à Dijon
  • Octobre 2012 : inauguration officielle du nouveau campus ESEO Angers 2012.
  • 28 juin 2014 : L'ESEO diplôme son 5000e ingénieur
  • Avril 2016 : labellisation EESPIG (établissements privés non lucratifs qui travaillent en partenariat avec l’État)
  • Septembre 2016 : ouverture du cursus Bachelor Solutions Numériques Connectées (Bac+3)
  • Janvier 2017 : ouverture de la formation d'ingénieur généraliste par l'apprentissage, en partenariat avec la CCI 49

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

L'ESEO, qui forme environ 200 ingénieurs par an (175 en formation initiale et 25 en formation par l'apprentissage), est membre fondateur de la FESIC (Fédération d'écoles supérieures d'ingénieurs et de cadres), membre de la CGE (Conférence des Grandes Écoles), et du Conseil National des Ingénieurs et Scientifiques de France (CNISF). Son directeur actuel est Olivier Paillet qui a succédé à Jacky Charruault, qui lui-même a succédé à Victor Hamon en 2002.

L'ESEO a 4 sites : Angers, Dijon, Paris (St Cloud) et Shanghai.

Deux types de formations sont proposées au sein du Groupe ESEO : Cycle Ingénieur et Bachelor.

Formation Ingénieur (Bac +5)[modifier | modifier le code]

La formation ingénieur se déroule en cinq ans pour les élèves intégrant l'école après un baccalauréat scientifique (S, STI, ou STL, sélection nationale FESIC). Au cours des deux premières années intégrées (P1 et P2) est étudié un programme adapté des classes préparatoires scientifiques PCSI ou MPSI, avec notamment des cours et travaux pratiques d'électronique et d'informatique (projets par équipes en général).

Elle peut également se dérouler en 3 ans pour les étudiants intégrant l'école après un bac+2 (SPE, DUT, L2…). Les trois dernières années (I1, I2 et I3) correspondent au cycle ingénieur.

Au moins trois stages en entreprise doivent être effectués au cours des cinq années (9 à 12 mois de stage, plus parrainage par au moins 2 ingénieurs en poste).

Formation Ingénieur par apprentissage (Bac+5)[modifier | modifier le code]

L'Ecole d'ingénieur développe l'apprentissage pour le parcours d'ingénieur spécialisé depuis 25 ans avec l'ITII Pays de la Loire. A partir de janvier 2017, l'Ecole ouvre son cursus d'ingénieur généraliste à l'apprentissage. Le cursus s'adresse aux étudiants de Bac+2 (BTS ou DUT) à fort contenu informatique et électronique souhaitant obtenir le diplôme d'ingénieur généraliste.

Formation Bachelor (Bac +3)[modifier | modifier le code]

La formation Bachelor se déroule sur trois ans. Le programme allie sciences, technologies, management de projets et ouverture. Ce cursus est élaboré avec les entreprises partenaires du Groupe ESEO. Les étudiants en Bachelor à l'ESEO ont la possibilité de poursuivre en Cycle Ingénieur à l'issue des 3 années de formation.

Bi-diplômes et options de parcours[modifier | modifier le code]

L'ESEO propose 4 bi-diplômes ingénieur-manager en partenariat avec les écoles suivantes : ESSCA (Angers) AUDENCIA (Nantes) ITT Chicago (États-Unis) CITY U HONG-Kong (Chine) ainsi que 8 bi-diplômes recherche innovation en partenariat avec les universités suivantes : Université d'Angers, de Rennes, de Nantes, de Paris VI, de Sherbrooke (Canada) et l'UTC de Compiègne.

Les domaines de spécialisation proposés aux étudiants pendant le semestre 8 et 9 de leur formation sont :

  • Systèmes embarqués
  • Objets Connectés
  • Biomédical
  • Infrastructure IT
  • Logiciels et données
  • Énergie et environnement
  • Data Sciences Multimédia et Télécoms
  • Cloud Computing
  • Big Data

Tous les étudiants partent à l'étranger au cours de leur formation à l'ESEO : en stage, en études courtes (programmes du cycle international intégré, Summer programs, parcours franco-chinois), ou en études longues (plus de 40 doubles diplômes internationaux reconnus sont proposés dans de nombreux pays).

L'international[modifier | modifier le code]

Le diplôme d'ingénieur délivré par l'ESEO est reconnu à l'international : label Européen d'excellence Eur-Ace (2014-2020). Le diplôme d'ingénieur ESEO donne le grade de Master européen.

L'ESEO est une école qui propose des doubles diplômes (management, recherche, international). Elle propose plus de 41 formations de bi-diplôme avec des universités étrangères, notamment :

Groupe de Recherche[modifier | modifier le code]

Plusieurs groupes de recherche sont organisés autour des compétences et des spécialisations des enseignants-chercheurs de l'Ecole.

  • RF-EMC : radiofréquence, antenne et RFID
  • G3M : modélisation mathématique et travaux de recherche en arithmétique
  • GSII : contrôle non destructif, instrumentation biomédicale et capteurs optiques pour la mesure mécanique
  • MODESTE : techniques de transformations pour la génération automatique des plateformes cibles
  • TRAME : développement des outils d'aide à la conception de systèmes embarqués

Association des anciens élèves ESEO Alumni[modifier | modifier le code]

L'ESEO Alumni, anciennement Association des Anciens Elèves de l'ESEO (AESEO), a été créée en janvier 1963. Elle est indépendante de l’École, financièrement ainsi que dans sa structure de gouvernance, le conseil d'administration de l’ESEO Alumni. Elle est membre de l’IESF (Ingénieurs et scientifiques de France), anciennement CNISF (Conseil national des ingénieurs et scientifiques de France). L’association compte à ce jour plus de 5200 membres, elle représente ainsi un réseau important et précieux pour l'ESEO.

Ingénieurs célèbres issus de l'ESEO[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive d'ingénieurs célèbres issus de l'ESEO :

  • Michel Ugon : inventeur de la carte à puce avec processeur ;
  • Jean-Pascal Tricoire : Directeur de Schneider Electric ;
  • Thibaud Le Séguillon : Directeur de Heliatek Gmbh, spécialisée dans les films organiques solaires
  • Antoine Juan : créateur de la roue électrique autonome (Ez-wheel) ;
  • Guillaume Houssay et Cyrille Le Floch : co-fondateurs de la société Qowisio ;
  • Philippe Ménard : Directeur de la Cité de l'objet connecté (Angers).

Médaille[Quoi ?][modifier | modifier le code]

Vie Associative[modifier | modifier le code]

L'ESEO regroupe aujourd'hui de nombreux clubs dans des domaines tels que :

  • Artististique : SONO ESEO, Cineseo, Zikeo, ESEO Rock, BDA.
  • Technologique : Eseo Robot, Ese'OS, ESEauto, ESEO Space.
  • Entrepreneurial : Junior entreprise SEIO (CA de 256 654€), Forum entreprises Anjou Perspectives, Prestation Gaming & Multimedia, Gala de l'école, le voyage d'études à l'étranger, Way to Work.
  • Sportif : Bureau des Sports (BDS), le 4L Trophy.
  • Engagé : Club HUMANISEO, ESE'Aumônerie, SOS soutien scolaire gratuit pour la communauté ESEO.
  • Le Bureau Des Étudiants : ESEODIN pour le mandat 2017/2018.

Forum étudiants entreprises[modifier | modifier le code]

Les étudiants de l'ESEO organisent le forum AnjouPerspectives depuis 1998, en a découlé le club étudiant du même nom. Près de 1500 étudiants en fin d'études (BAC+4 et BAC+5) ou jeunes diplômés qui viennent au contact de plusieurs dizaines d'entreprises[réf. nécessaire]. Il réunit sur un seul forum les nombreuses institutions en sciences et technologies d’Angers : ESEO, ESAIP, IMA, IBEA, Université d'Angers, etc.

Club de robotique[modifier | modifier le code]

Le club Robot est le club technique de l'ESEO destiné aux passionnés d'électronique, d'informatique et de mécanique. Le but est de construire, sur une année scolaire, un robot pour participer à la Coupe de France de Robotique. Cette compétition regroupe des équipes issues d'écoles d'ingénieurs, d'IUT, d'universités, ou encore d'équipes indépendantes, souvent formées d'anciens élèves. Les différents robots s'affrontent deux par deux sur un terrain de jeu, dans un thème précis cadré par un règlement, véritable cahier des charges à respecter par les équipes.

Le club de robotique regroupe chaque année une trentaine d'élèves de l'École, essentiellement de première et de deuxième années de cycle ingénieur.

Résultats du club[modifier | modifier le code]

Année Nom Coupe de France Coupe de belgique Coupe de Bretagne (Lannion) Coupe d'Europe
1995 Totor 14e
1996 TotorII et Extractor 24e et 32e
1997[3] Speedy et Atchoum 1er et 3e
1998 Schtroumpfix Huitième de finaliste
1999 Athos Quart de finaliste
2000 - 89e
2001 Zeus 97e
2002 Snooky 5e
2003 - 57e
2004 Minus & Cortex 28e
2005 Up & Down 2e 1er 9e
2006 Twister 44e 2e
2007 Game Hoover 11e 4e ex-æquo
2008 Phoboss 76e
2009 Archi'tech 25e
2010 Chomp 5e (quarts de finale) 7e (Coupe de la Meilleure équipe étrangère)
2011 Check'Norris 21e
2012 Shark 43e
2013 Tiny & Krusty 4e 1/2 finales Meilleure équipe étrangère 1er
2014 Pierre & Guy 9e (8e de finale) 2e meilleure équipe étrangère 1er
2015 Holly & Wood 2e Meilleure équipe étrangère 1er 9e
2016 Black & Pearl 2e Meilleure équipe étrangère 5e

Incubation de start-up[modifier | modifier le code]

Le Groupe ESEO accueille et donne accès à ses ressources à de jeunes entreprises innovantes issues de projets d'étudiants entrepreneurs. Elles bénéficient d'un espace de travail, de machines-outils, des conseils des professionnels et chercheurs et du réseau de l'Ecole.

En 2017, 3 start-ups sont issues de ce programme : Velco, Eïsox et Aceway.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c ESEO. Ecole d'ingénieurs généralistes sur www.letudiant.fr
  2. L’école dans le palmarès l’Etudiant sur www.letudiant.fr
  3. dernière année avec possibilité de plusieurs équipes par école