EMISAT

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Données générales
Organisation Drapeau de l'Inde DRDO
Constructeur Drapeau de l'Inde ISRO
Domaine Renseignement d'origine électromagnétique
Statut mission en cours
Lancement 1 avril 2019
Lanceur PSLV-QL
Identifiant COSPAR 2019-018A
Caractéristiques techniques
Masse au lancement 436 kg
Plateforme SSB-2
Contrôle d'attitude stabilisé 3 axes
Source d'énergie panneaux solaires
Puissance électrique 800 watts
Orbite héliosynchrone
Altitude 749 km
Inclinaison 98,4°
Principaux instruments
Kautilya Écoute électronique

EMISAT est un mini-satellite de renseignement d'origine électromagnétique indien. Il a été placé sur orbite le 1 avril 2019 par une fusée indienne PSLV-C décollant depuis le Centre spatial Satish-Dhawan. L'agence spatiale indienne ISRO a construit le satellite pour le compte de l'agence gouvernementale indienne responsable du développement de technologies militaires (DRDO).

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Le satellite de 436 kilogrammes est stabilisé 3 axes et a la forme d'un parallélépipède. Il utilise la plateforme IMS-2 (Indian Mini Satellite-2) déjà mise en œuvre par le satellite franco-indien SARAL et HysIS. L'énergie est produite par des panneaux solaires fournissant environ 800 Watts. La charge utile n'a pas été dévoilée mais selon les spécialistes il s'agit de l'ensemble d'équipements d'écoute électronique Kautilya que l'Inde développe depuis au moins 2014. Ces équipements permettent de détecter, localiser et caractériser les signaux électromagnétiques tels que ceux émis par les radars militaires[1].

Déroulement de la mission[modifier | modifier le code]

Le satellite a été placé sur une orbite héliosynchrone (altitude de 749 kilomètres et avec une inclinaison orbitale de 98,4°) par une fusée indienne PSLV-QL décollant depuis le Centre spatial Satish-Dhawan qui emportait également 28 autres satellites de plus petite taille et de différentes nationalités. Il s'agissait du premier vol de la version QL du lanceur caractérisée par le recours à quatre propulseurs d'appoint (les versions existantes ont 0, 2 ou 6 propulseurs d'appoint)[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]