EMC (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis EMC Corporation)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir EMC.
image illustrant une entreprise
Cet article est une ébauche concernant une entreprise.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Les entreprises étant sujet à controverse, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les critères qui le rendent admissible.

EMC
Image illustrative de l'article EMC (entreprise)

Création 1979
Disparition Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondateurs Richard J. Egan et Roger Marino
Forme juridique Corporation
Action New York Stock Exchange (EMC)Voir et modifier les données sur Wikidata
Slogan Where Information Lives
Siège social Drapeau des États-Unis Hopkinton (Massachusetts) Voir et modifier les données sur Wikidata (États-Unis)
Direction Joe Tucci (PDG)[1]
                              David Goulden (Infrastructures) Ben Fathi (Technique)
Activité IT
Produits VNX, VNXe, Symmetrix, VMAX, VPLEX, Data Domain, Avamar, Centera, Isilon, NetWorker, Greenplum, Documentum, xPression, Captiva, SourceOne...
Société mère Dell Technologies
Filiales VMware
Effectif 70 000 (2015)
Site web http://www.emc.com

Chiffre d’affaires 20 milliards de dollars (2011, USD)[2]
Baie de disque Clariion CX500

EMC est une entreprise américaine de logiciels et de systèmes de stockage fondée en 1979 à Newton (Massachusetts)[3]. Son siège est basé à Hopkinton (Massachusetts) aux États-Unis[4].

EMC était le leader mondial du stockage en 2010[5],[6]. EMC a été racheté par Dell en 2015[7].

Étymologie[modifier | modifier le code]

EMC Corporation, en abrégé EMC C. (soit EMC2) doit son nom aux initiales des noms de ses membres fondateurs : Richard Egan (1936-2009) et Roger Marino, le "C" signifiant "Corporation"[3]. Ce nom est aussi une allusion à la célèbre formule E=mc² d'Albert Einstein[8].

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondé en 1979, EMC s'est progressivement installé comme le leader mondial en matière de stockage de données. En 2003, deux acquisitions lui ont permis de renforcer sa position de force : en matière de gestion de contenu d'entreprise, en rachetant Documentum et dans le domaine de la virtualisation avec VMware.

En 2005, EMC rachète RSA et renforce ainsi ses compétences liées à la cybersécurité / sécurité informatique[9].

En mai 2015, EMC acquiert Virtustream pour 1,2 milliard de dollars[10].

En octobre 2015, Dell fait une offre d'acquisition de 67 milliards de dollars, sur EMC. Cette opération permet à Dell de mieux se positionner vis-à-vis des professionnels. Cette offre, en liquidité et en actions Dell, est acceptée par la direction d'EMC[11].

Principaux produits[modifier | modifier le code]

  • Baies de disques
    • Haut de gamme : Symmetrix/ VMAX
    • Moyenne gamme : anciennement Clariion pour le SAN et Celerra pour le NAS, remplacés tous deux par les modèles VNX et VNXe (easy) - Baies de stockage unifiées intégrant les protocoles SAN (Fibre Channel, Fibre Channel over Ethernet et iSCSI) et NAS (CIFS et NFS). Les gammes VNX anciennes générations comportent les modèles 5100, 5300, 5500, 5700 et 7500. Les nouvelles gammes VNX MCX comportent les modèles 5200, 5400, 5600, 5800, 7800 et 8000 par ordre de puissance et d'évolutivité.
    • Baies de disque d'archivage Centera
  • Sauvegarde
    • Networker logiciel de sauvegarde
    • EMC Disk Library : plateforme de sauvegarde implémentant des bandes virtuelles (Virtual Tape Library)
    • EMC Data Domain : plateforme de sauvegarde implémentant la déduplication
    • EMC Avamar : appliance de sauvegarde avec déduplication à la source. Permet de faciliter la sauvegarde des sites distants et des VM de VMware
  • SRDF : logiciel de réplication inter-baie sur Symmetrix
  • TimeFinder : logiciel de réplication intra-baie sur Symmetrix
  • VMware : logiciel de virtualisation
  • Documentum : progiciel de gestion de contenu (GED)
  • DiskXtender : logiciel d'archivage de données
  • RSA Security : logiciel de sécurité informatique
  • Smarts : logiciel de monitoring et de détection d'erreur réseau
  • Isilon (en) : plateforme de stockage NAS en cluster "Scale-Out"
  • VCE vblock (en)
  • Partage de fichiers et collaboration d'entreprise : à travers Syncplicity, de 2012 à 2015[12]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1],EMC prépare la succession de Joe Tucci, Silicon.fr
  2. EMC CORPORATION, sur le site sec.gov
  3. a et b (en) 1979, sur le site emc.com
  4. [vidéo]+(en) Hopkington facilty, sur le site emc.com
  5. (en) Storage leader EMC agrees to purchase Isilon, sur le site nypost.com du 15 novembre 2010
  6. http://www.journaldunet.com/solutions/systemes-reseaux/emc-histoire-et-strategie/emc-symmetrix-et-stockage-haut-de-gamme.shtml
  7. (fr) « Le rachat d’EMC par Dell bat tous les records dans la tech », sur lesechos.fr (consulté le 8 janvier 2016)
  8. http://www.itespresso.fr/company/emc
  9. « EMC et les judicieuses acquisitions », sur www.journaldunet.com (consulté le 2 novembre 2015)
  10. EMC to buy Virtustream for $1.2 billion in cash, Reuters, 26 mai 2015
  11. Dell to acquire EMC in $67 billion record tech deal, Greg Roumeliotis, Reuters, 12 octobre 2015
  12. « EMC se débarrasse de Syncplicity - Le Monde Informatique » (consulté le 21 juillet 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]