E. R. Eddison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
E. R. Eddison
Er-eddison-2.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
MarlboroughVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions

Eric Rücker Eddison, plus connu sous son nom de plume E. R. Eddison ( - ), est un écrivain britannique de fantasy. Il est connu comme l'un des premiers auteurs du genre, avec notamment son roman Le Serpent Ouroboros (1922).

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à Eton et au Trinity College de Cambridge, il entra comme fonctionnaire au Board of Trade (l'équivalent d'un Ministère du Commerce) en 1906, et prit sa retraite en 1938 pour se consacrer exclusivement à l'écriture.

Œuvre[modifier | modifier le code]

E. R. Eddison est surtout connu pour son roman The Worm Ouroboros (1922), situé sur la planète Mercure (en fait, une version fantastique de la Terre), ainsi que pour une suite de romans basés sur le monde imaginaire de Zimiamvia : Mistress of Mistresses (1935), A Fish Dinner in Memison (1941), et un texte resté inachevé à sa mort, The Mezentian Gate (1958). Un personnage, un Anglais appelé Lessingham, fait le lien entre ces différents univers, bien qu'il n'apparaisse qu'au tout début du premier roman. Dans celui-ci en particulier, sa prose flamboyante (entrecoupée de quelques poèmes, ce qui en fait, pour cela au moins, un précurseur de Tolkien) se caractérise par l'emploi d'une langue archaïsante imitée de la période jacobéenne (première moitié du XVIIe siècle); il y décrit des personnages héroïques à la sensibilité aristocratique et pour la plupart sans grandes nuances psychologiques.

Ses autres écrits incluent Poems, Letters, and Memories of Philip Sidney Nairn (1916), à la mémoire d'un condisciple de Trinity College mort dans sa jeunesse, et deux textes qui montrent son intérêt pour la littérature du vieux norrois, en particulier les sagas islandaises : Styrbiorn the Strong (1929), et Egil's Saga (1930), en fait une traduction de la Saga d'Egill, fils de Grímr le Chauve complétée de notes approfondies.

Liste des œuvres[modifier | modifier le code]

Essai[modifier | modifier le code]

  • 1916 : Poems, Letters, and Memories of Philip Sidney Nairn

Romans indépendants[modifier | modifier le code]

  • 1922 : The Worm Ouroboros. Traduction française : Le Serpent Ouroboros, Callidor, tome 1, 2017 (3 tomes prévus).

Romans dans l'univers de Zimiamvia[modifier | modifier le code]

  • 1935 : Mistress of Mistresses
  • 1941 : A Fish Dinner in Memison
  • 1958 : The Mezentian Gate (inachevé)

Traductions et réécritures[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]