E. F. Varez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
E. F. Varez
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Emmanuel François VarezVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Emmanuel François Varez dit E. F. Varez (né à Paris 1er le [1] et mort à Paris 16e le [2]) est un auteur dramatique et romancier français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un épicier du quartier des Marchés[3], il était régisseur des théâtres de l'Ambigu-Comique et de la Gaîté et ses pièces ont été représentées, à quelques exceptions près, sur les planches de ces deux théâtres.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Œuvre théâtrale
  • 1803 : Le Gourmand puni, comédie en 1 acte, au théâtre de l'Ecole Dramatique (26 octobre)
  • 1804 : Une journée de Frédéric II, roi de Prusse, comédie-anecdote, en un acte et en prose, avec Bernard Dieulafoy, au théâtre de la Cité (15 avril)
  • 1804 : La Fille coupable, repentante, mélodrame en trois actes, à grand spectacle, orné de chants, danses, pantomimes, musique d'Adrien Quaisain, au théâtre de l'Ambigu (23 juillet)
  • 1808 : Métusko, ou les Polonais, mélodrame en trois actes, à spectacle, tiré du roman de Pigault-Lebrun, avec Armand Séville, au théâtre de la Gaîté (23 juillet)
  • 1810 : Frédéric duc de Nevers, mélodrame en trois actes, avec Jean-Baptiste Mardelle, au théâtre de l'Ambigu (25 juillet)
  • 1810 : Hilberge l'amazone, ou les Monténégrins, pantomime en trois actes, avec Jean-Guillaume-Antoine Cuvelier, musique d'Adrien Quaisain, au théâtre de l'Ambigu (6 décembre)
  • 1812 : Herminie, ou la Chaumière allemande, mélodrame en trois actes, à spectacle, avec Emile Rousseau, musique de MM Quaisain et Lanusse, au théâtre de l'Ambigu (19 septembre)
  • 1813 : Laissez-moi faire, ou la Soubrette officieuse, vaudeville en un acte, avec Armand Séville
  • 1813 : Une vengeance de l'amour, ballet-pantomime en un acte, à spectacle, musique de Lanusse, au théâtre de l'Ambigu (mars)
  • 1814 : Vive la paix ! ou le Retour au village, impromptu en un acte, mêlé de chants et de danses, avec Antoine-Marie Coupart, au théâtre de l'Ambigu (4 mai)
  • 1815 : Voilà notre bouquet ! ou le Cabinet littéraire, impromptu-vaudeville en un acte, avec Coupart, au théâtre de l'Ambigu (31 juillet)
  • 1815 : Le Troubadour portugais, mélodrame en trois actes, à spectacle, avec Théodore Nézel et Paul de Kock, au théâtre de l'Ambigu (7 novembre)
  • 1817 : Retournons à Paris, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles, avec Aimé Desprez, au théâtre de l'Ambigu (4 décembre)
  • 1818 : Les Deux Fugitifs, comédie en deux actes, avec Hippolyte et Edouard Magnien, au théâtre de l'Ambigu (29 octobre)
  • 1819 : L'Ours et l'enfant, ou la Fille bannie, mimodrame en 3 actes, avec Cuvelier, musique de Sergent, au Cirque-Olympique (19 octobre)
  • 1819 : Calas, drame en trois actes et en prose, avec Victor Ducange, au théâtre de l'Ambigu (20 novembre)
  • 1820 : Le Mari confident, comédie-vaudeville en un acte, avec Armand Overnay et Jean-François-Constant Berrier, au théâtre de l'Ambigu (2 août)
  • 1820 : Sigismond, ou les Rivaux illustres, mélodrame en trois actes et à spectacle, avec Philippe-Jacques de Laroche, au théâtre de l'Ambigu (6 octobre)
  • 1821 : La Famille irlandaise, mélodrame en trois actes, avec Théodore Nézel, musique d'Adrien Quaisain, au théâtre de l'Ambigu (22 mars)
  • 1821 : Le Baptême, ou la Double Fête, vaudeville en un acte, avec Coupart, au théâtre de l'Ambigu (28 avril)
  • 1822 : Élodie, ou la Vierge du monastère, mélodrame en trois actes imité du Solitaire de M. d'Alincourt, avec Victor Ducange, musique d'Adrien Quaisain, au théâtre de l'Ambigu (10 janvier)
  • 1822 : L'Inconnu, ou les Mystères, mélodrame en trois actes, avec Mathias Morisot et Boullé, musique d'Adrien Quaisain (30 mai)
  • 1822 : Un trait de bienfaisance, ou la Fête d'un bon maire, à l'occasion de la Saint Louis, à-propos en un acte mêlé de couplets, avec Coupart, au théâtre de l'Ambigu (24 août)
  • 1822 : Adieu la Chaussée-d'Antin, comédie en un acte, mêlée de couplets, avec Hippolyte Magnien, au théâtre de l'Ambigu (17 octobre)
  • 1823 : La Poule aux œufs d'or, ou l'Amour et la fortune, comédie-féerie en un acte, mêlée de vaudevilles, avec Georges Touchard-Lafosse, au théâtre de l'Ambigu (2 janvier)
  • 1824 : Entre chien et loup, comédie en un acte et en prose, avec Hippolyte Magnien, au théâtre de l'Ambigu (18 mars)
  • 1824 : Le Retour d'un brave, vaudeville en un acte pour la fête du Roi, avec Coupart et Jacquelin, au théâtre de l'Ambigu (24 août)
  • 1824 : La Fête d'automne, tableau villageois en un acte mêlé de vaudevilles, avec Coupart et Jacquelin, au théâtre de l'Ambigu (4 novembre)
  • 1825 : Le Petit Postillon de Fimes, ou Deux Fêtes pour une, à-propos historique en un acte, à l'occasion de la fête de Sa Majesté, avec Coupart et Jacquelin, au théâtre de l'Ambigu (4 novembre)
  • 1826 : Le Fils de l'invalide, pièce en un acte, mêlée de couplets, à l'occasion de la fête de Sa Majesté, avec Coupart, au théâtre de l'Ambigu (3 novembre)
  • 1828 : La Demoiselle et la Paysanne, comédie en un acte et en prose, avec Théodore Nézel, au théâtre de la Gaîté (23 août)
  • 1828 : Les Lanciers et les Marchandes de modes, pièce en un acte, mêlée de couplets, avec Benjamin Antier, Théodore Nézel et Armand Overnay, au théâtre de la Gaîté (3 novembre)
  • 1829 : La Comédie au château, pièce en un acte, mêlée de couplets, avec Coupart et Jacques-André Jacquelin, au théâtre Comte (26 mai)
  • 1830 : John Bull, ou le Chaudronnier anglais, pièce en deux actes, avec Théodore Nézel et Armand Overnay, musique de M. Bellon, au théâtre de la Gaîté (9 août)
  • 1832 : Tout pour ma fille, drame-vaudeville en trois actes, mêlé de couplets, tiré des Contes de l'atelier, avec Charles Henri Ladislas Laurençot, Lubize et Petit, au théâtre de la Gaîté (24 juillet)
  • 1833 : Le Tartufe de village, vaudeville en un acte, avec Lubize et Petit, au théâtre de la Gaîté (18 septembre)
  • 1834 : Chambre à louer, comédie-vaudeville en un acte, en prose, au théâtre de l'Ambigu (5 novembre)
  • 1834 : Le Fils de Ninon, drame en trois actes, mêlé de chants, avec Jacques-Arsène-François-Polycarpe Ancelot et Hippolyte Rimbaut, musique de M. Léon, au théâtre de la Gaîté (23 janvier)
  • 1839 : Eustache, folie-vaudeville en un acte, avec Auguste Duchatelard, au théâtre Saint-Marcel (5 septembre).
Œuvre romanesque
  • Le Criminel invisible, 2 tomes, Paris, Lacourière, 1807
  • Frédéric de Guéréhard, duc de Lorraine, 2 tomes, Paris, Masson, 1808
  • L'Homme de la forêt, 2 tomes, Paris, Collin, 1808
  • Le Jour fatal, Bouquin de La Souche, 1826
  • Le Château d'Oppenheim, Paris, Bibliothèque des romans nouveaux, 1834
  • Une partie de campagne, Paris, Bibliothèque des romans nouveaux, 1834

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joseph-Marie Quérard, La France littéraire, vol.10, VAB-ZYG, 1839, p. 52-54
  • J-M. Quérard, Les supercheries littéraires dévoilées, vol.5, 1853, p. 396

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de naissance n° 27/51. Fichier alphabétique de l'état-civil reconstitué de la Ville de Paris, année 1780.
  2. Acte de décès n° 744 (vue 9/12). Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 16e arrondissement, registre des décès de 1866.
  3. Instruction du procès des Hébertistes, déclarations de citoyens de la section des Marchés. Répertoire général des ressources manuscrites de l'histoire de Paris pendant la Révolution française par André Tutey, tome 11, p. 44, disponible sur Gallica.

Liens externes[modifier | modifier le code]