E-transformation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le terme d’ « e-transformation » désigne le phénomène de mutation lié à l’impact du numérique et d'Internet. Il s'agit d'un néologisme apparu dans les années 2000 visant à conceptualiser l'influence de la montée en puissance des technologies du numérique sur les organisations.

Définition[modifier | modifier le code]

L'AFNET (Association Francophone des utilisateurs du Net) a pour vocation de mener des réflexions sur les impacts économiques, technologiques et sociétaux d’internet, sur la Net Économie et sur la société en réseau, ainsi que sur les usages des TIC. Elle considère et définit ce concept comme « la transformation de toutes les composantes de l'entreprise (processus, métiers, culture, organisation...) sous l'influence des TIC »[1]. Le premier volume des Livres Blancs de l'AFNET - Les fondamentaux de la société en réseau - est d'ailleurs entièrement consacré à la notion d'e-transformation [2].

L'ANACT (établissement public créé 1973 sous tutelle du Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé) qui travaille pour améliorer la situation des salariés, l’efficacité des entreprises et favoriser l’innovation et les méthodes correspondantes s'est également penchée sur le phénomène d'e-transformation qui constitue une thématique à part entière de leur travaux[3].

L’e-transformation s’inscrit donc dans le contexte actuel comme un phénomène de grande ampleur lié pour une part à la dématérialisation de certaines activités et à l’évolution concomitante de la réalité économique, technologique et sociale du travail.

Cette définition a été également largement évoquée par Michel Germain, notamment dans son ouvrage - Management des nouvelles technologies et e-transformation - de la façon suivante : « De façon métaphorique, l’e-transformation est cette énergie de changement initiée par la dynamique d’internet, les potentialités des technologies de l’information et de la communication, et la volonté des hommes dans un univers d’entreprise marqué par la convergence numérique. »[4].

Ce concept considère que les nouvelles technologies de l’information et de la communication – plus particulièrement le numérique – sont à l’origine de projets majeurs de transformation. Souvent confondu avec la notion d'e-business qui fait référence à l'externe (clients, partenaires)[5], la e-transformation désigne plutôt les projets d'envergure initié en interne d'une organisation, marqueurs d'un changement profond et d'envergure. On parlera plus particulièrement d’e-transformation dans le cadre de dispositifs intranets évoluant vers une dynamique collaborative intensive, de réseaux sociaux d’entreprise (RSE / social network), d'innovation participative et ouverte (management des idées), d’entreprise apprenante et d’intelligence collective.

La e-transformation implique de considérer les nouvelles technologies de l’information et de la communication non pas sous l’angle du simple choix d’outil mais comme un véritable enjeu stratégique économique et social. E-transformer revient à dimensionner et accompagner la mutation qu’impliquent le choix et la mise en place d’une technologie et ce, en considérant les notions de maîtrise d'usage, de conduite du changement, de gouvernance, de formation, etc.

Le termes de e-transformation fait d'ailleurs l'objet d'une lexicalisation dans de nombreux domaines et d'une professionnalisation dans les activités de conseils.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. E-transformation, les entreprises doivent aller plus loin, plus vite, Interview de Pierre Faure, Président de l'AFNET et directeur e-business de Dassault Aviation, par Yannick Arrieux, février 2002, 01.net.
  2. Les fondamentaux de la société en réseau, Livres Blancs en 7 volumes de l'AFNET.
  3. E-transformation dossier sur les TIC et le travail par l'ANACT.
  4. Management des nouvelles technologies et e-transformation, Michel Germain, Ed Economica, 2006.
  5. Définition du JDN