Aller au contenu

Dystonie (trouble moteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La dystonie est un trouble moteur caractérisé par des contractions musculaires intenses et involontaires, prolongées, qui provoquent des attitudes et des postures anormales, de tout ou partie du corps : le plus souvent d'un membre, mais parfois des paupières (blépharospasme), du cou (torticolis), des yeux (crises oculogyres) ou de la bouche (oromandibulaire).

On distingue les dystonies primaires et les dystonies secondaires (de cause médicamenteuse notamment, comme la Dompéridone (Motilium et génériques) ou des médicaments dopaminergiques).

Étymologie

[modifier | modifier le code]

Le mot dystonie vient du grec ancien δυς / dus, préfixe marquant une idée de difficulté et τόνος / tonos, tension (d’une corde) et décrit des mouvements anormaux involontaires à la suite de contractions musculaires prolongées et des spasmes.

Différents types de dystonies

[modifier | modifier le code]

Dystonies primaires

[modifier | modifier le code]

Les dystonies dites « primaires » (ou idiopathiques) ne sont pas, contrairement aux dystonies secondaires, des conséquences iatrogènes. Elles augmentent avec la fatigue et le stress. A contrario, la relaxation et le sommeil améliorent la situation.

Dystonies secondaires

[modifier | modifier le code]

Les dystonies dites « secondaires » sont iatrogènes donc des effets indésirables de certains traitements médicamenteux.

Les principales classes médicamenteuses ayant pour effets indésirables des dystonies sont les neuroleptiques et les L-DOPA.

Notes et références

[modifier | modifier le code]

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]