Dysgueusie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La dysgueusie (ou paragueusie) est une altération du goût. Il en existe différents types[1] :

  • l'hypogueusie et l'agueusie (diminution et perte du goût) ;
  • l'hétérogueusie (quand le goût perçu n'est pas celui attendu) et la cacogueusie (quand le goût perçu est anormalement désagréable) ;
  • la pseudogueusie (perception gustative en l'absence de tout stimulus).

Souvent associée à l'absence de perception d'odeur (partielle ou totale), l'altération du goût est fréquemment due à un rhume ou à une inflammation des voies supérieures (sinusite par exemple). L'altération est alors provisoire et disparaît à la guérison de ce qui l'a provoquée.

Il existe cependant des dysgueusies et agueusies acquises (maladie typique, personnes âgées, traumatismes, etc.).

Causes[modifier | modifier le code]

  • Rhume
  • Sinusite
  • Tabagisme
  • Diabète
  • Atteinte neurologique
  • Altération de l'épithélium lingual
  • Malnutrition (carences en zinc)
  • Perturbations métaboliques
  • Antibiothérapie
  • Chimiothérapie
  • Radiothérapie
  • Produits de contraste iodés (utilisés au scanner) et gadolinés (pour une IRM) : sensation de goût métallique dans la bouche décrite par les patients
  • ingestion de pignons de pin autres que provenant de l'espèce pin parasol[2]
  • Infections[3]
  • Atteinte des voies respiratoires par accident due à l'absence de protection ou à une mauvaise protection contre le contact avec des produits chimiques.
  • Maladie à coronavirus 2019[4] ;

Diagnostic[modifier | modifier le code]

Il se fait à l’interrogatoire mais peut être objectivé par la gustométrie chimique ou par l’électrogustométrie[5].

Traitements possibles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Hypogueusie », sur Doctissimo.fr (consulté le 12 février 2020).
  2. Comité de Coordination de Toxicovigilance (CCTV), « Pignons de pin et dysgueusie retardée »,
  3. « "Dysgeusia, an overview" »(en)
  4. « Coronavirus : l’altération de l’odorat et du goût est un marqueur important du Covid-19, selon une étude », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 9 avril 2020).
  5. A. Kettaneh et al. « Les troubles du goût » [Taste disorders] Rev. Med. Interne 2002;23(7):622-31. DOI:10.1016/S0248-8663(02)00623-9

Voir aussi[modifier | modifier le code]