Aller au contenu

Durex

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Durex
illustration de Durex

Création , et Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique FilialeVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires Reckitt Benckiser (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.durex.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Durex est une marque de préservatifs du groupe anglo-néerlandais Reckitt Benckiser.

Durex est une marque de préservatifs et de lubrifiants personnels lancée en 1929[1]. La fabrication a été le fait de la London Rubber Company entre 1932 et 1994[2].

La London Rubber Company a ensuite fusionné avec SSL International (en). L'entité résultant de cette fusion appartient depuis 2010 à la société anglo-néerlandaise Reckitt Benckiser[3].

L'utilisation ouverte et répandue des préservatifs (communication au grand public) est retenue dans de nombreux pays, depuis les années 1980 ou 1990, comme un moyen de lutte contre l'épidémie du sida, entraînant une évolution des législations : par exemple, en France, la marque Durex, présente depuis 1944 dans ce pays, fut longtemps interdite de publicité sur ce type de produits et n'est autorisée à communiquer que depuis 1987[1],[4].

Origine du nom de la marque

[modifier | modifier le code]

Le nom de la marque Durex est formé à partir du concept de marketing voulant mettre en avant trois qualités principales d'un préservatif : DUrability (durabilité), REliability (fiabilité, confiance) et EXcellence (excellence)[1].

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. a b et c « Durex », dans Jean Watin-Augouard, Petites histoires de marques, Editions d’Organisation, , p. 232
  2. Jessica Borge, Protective practices : A history of the London Rubber Company and the condom business, Montreal, McGill-Queen's University Press, , 32–88 p. (ISBN 978-0-2280-0333-5, OCLC 1143645992)
  3. Laurence Girard, « Reckitt Benckiser mise sur Scholl et Durex pour poursuivre sa croissance effrénée », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. « Préservatifs : en attendant la pub... », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Lien externe

[modifier | modifier le code]