Duport (Stradivarius)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duport.
Le Duport joué par Mstislav Rostropovich à la Maison-Blanche le 17 septembre 1978.

Le Duport est un violoncelle construit en 1711 par Antonio Stradivari. Il est l'un des Stradivarius les plus précieux qui nous soient parvenus de l'illustre luthier. L'instrument est ainsi nommé en mémoire de Jean-Louis Duport, qui en fut le propriétaire autour de 1788.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cet instrument est très similaire au Davidov : ils sont tous deux de la forma buono ou forme b que le luthier utilise à partir de 1710.

Auguste-Joseph Franchomme l'acheta pour le prix record de 22 000 francs en 1843 au fils de Duport. Le grand luthier Jean-Baptiste Vuillaume le prit comme modèle pour les quelque trois mille violoncelles qu'il a construits. De 1974 à sa mort en 2007, Mstislav Rostropovitch en fut le propriétaire et l'interprète. L'anecdote veut que le violoncelliste et Étienne Vatelot qui l'expertisait, apprirent que le testament de Gerald Warburg précisait que l'héritier ne pouvait le vendre, sinon à Mstislav Rostropovitch.

Caractéristiques
Longueur 75,5 cm
Largeur (partie supérieure) 34,0 cm
Largeur (au centre) 22,8 cm
Largeur (partie inférieure) 43,6 cm

Anecdote[modifier | modifier le code]

Broom icon.svg
Les sections « Anecdotes », « Autres détails », « Le saviez-vous ? », « Citations », etc., peuvent être inopportunes dans les articles (août 2014).
Pour améliorer cet article il convient, si ces faits présentent un intérêt encyclopédique et sont correctement sourcés, de les intégrer dans d’autres sections.

Jean-Louis Duport, en 1812 à Paris, eut une amusante rencontre avec Napoléon, qui insista pour tenir l'instrument de Stradivarius entre ses bottes à éperons, s'écriant : « Comment diable tenez-vous cette chose, Monsieur Duport ? ». Duport, effrayé à l'idée que Napoléon l'endommageât l'implora d'un « Sire » si inquiet, que Napoléon le lui rendit. En fait, l'historien Antoine Vidal raconte que les éperons des bottes de l'Empereur auraient laissé des accrocs encore visibles sur le Duport aujourd'hui.

Parcours[modifier | modifier le code]

Voici le parcours connu de ce violoncelle[1].

Propriétaires
Propriétaire Depuis Avéré en Jusqu'en
Jean-Louis Duport 1819
Louis Duport 1819 1842
Auguste-Joseph Franchomme (et fille) 1842 1892
Baron Knoop 1892
John S. Phipps 1906
Horace Havemeyer 1927
Gerald M. Warburg 1968
Mstislav Rostropovitch et ses héritiers 1974
Interprètes
Interprète Depuis Avéré en Jusqu'en
Jean-Louis Duport 1819
Auguste-Joseph Franchomme 1842 1884
Mstislav Rostropovitch 1974 2007

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  1. Sylvette Milliot : Le violoncelle en France au XVIIIe siècle, Thèse soutenue à l'Université Sorbonne Paris 4 en 1981, publié par édition Slatkine 1985