Duplitecture

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La duplitecture désigne un courant architectural basé sur la copie de monuments ou de villes existantes. Il est particulièrement implanté en Chine. Le mot « duplitecture » est un mot-valise formé de « duplication » et d'« architecture ». Il a été proposé par Bianca Bosker dans son ouvrage Original Copies: Architectural Mimicry in Contemporary China. Ces copies architecturales constituent de véritables lieux de résidence où les habitants vivent dans une ambiance similaire à l'original, tout en gardant des spécificités de la culture chinoise.

Quelques exemples :

La duplitecture s'apparente également aux emprunts comme à Las Vegas où l'on retrouve la tour Eiffel ou Venise intégrée à l'architecture des bâtiments Paris Las Vegas et Grand Canal Shoppes, ainsi qu'à une source d'inspiration comme la Leinster House à Dublin, elle-même inspirée de l'architecture de la Grèce et de la Rome antiques, qui a servi de modèle à la Maison-Blanche à Washington[1].

Si la duplitecture est mal perçue en Occident car assimilée à du plagiat, de la tricherie, voire du piratage, elle est au contraire considérée comme un gage de talent en Chine[2]. Elle n'échappe pas pour autant à des contestations, tel le sphinx de Gizeh construit dans la province de Hebei en 2014 et détruit en sous les pressions du gouvernement égyptien.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) « Duplitecture », sur 99percentinvisible.org (consulté le ).
  2. (en-US) « Chinese Duplitecture – A Strange Phenomena With Deep Roots », sur homedit.com, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]