Duplex A86

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duplex.

Duplex A86
Image illustrative de l’article Duplex A86
Intérieur du tunnel.

Type Tunnel autoroutier monotube, voies de circulations superposées
Géographie
Pays France
Itinéraire Bouclage A86 entre Rueil-Malmaison (92) et Versailles (78)
Coordonnées 48° 49′ 05″ nord, 2° 09′ 22″ est
Exploitation
Exploitant Cofiroute
Mode de transport véhicules légers H≤2m
Trafic Autoroute A86
Caractéristiques techniques
Nombre de tubes 2
Nombre de voies par tube 2 par niveaux + BAU
Construction
Ouverture à la circulation 26 juin 2009 et 9 janvier 2011

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
localisation

Le Duplex A86 est un tunnel autoroutier long de dix kilomètres, composé de deux sections et emprunté par l'A 86. Il permet de relier Rueil-Malmaison à Vélizy-Villacoublay, au niveau du bois du Pont Colbert, dans les départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines.

En 2009, la section de 4,5 km entre Rueil-Malmaison et l'autoroute A13 est ouverte. La section entre l'A13 et Vélizy, est inaugurée le 8 janvier 2011 et ouverte le [1], achevant ainsi le bouclage de l'A86.

Le tunnel est composé de deux niveaux de circulation superposés et unidirectionnels, afin d'éviter la possibilité d'une collision frontale, d'où son nom de « Duplex ». Cofiroute en est le concessionnaire jusqu'en 2079.

Il est le plus long tunnel routier situé intégralement sur le territoire français[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Inscrit dès 1970 au schéma directeur de la région Île-de-France, le bouclage de l'A86 entre Rueil-Malmaison et Jouy-en-Josas aura mis une quarantaine d'années à se concrétiser. Après de multiples hésitations dues notamment à l'opposition des associations et des élus locaux refusant un tracé en surface, l'État attribue le marché à Cofiroute en 1999 après un appel d'offres européen[3].

Après un retard de plusieurs années, dû à une contestation auprès des tribunaux qui arrête les travaux de 1998 à 2000[4], à un accident dû à un incendie qui bloque 19 ouvriers dans l'ouvrage en cours de creusement[3],[5], puis à un durcissement des normes de sécurité consécutif à l'incendie du tunnel du Mont-Blanc, le tunnel n'est mis en service qu'en juin 2009, entre Rueil-Malmaison et l'A13 (d'abord dans un sens, puis quelques jours plus tard dans les deux sens). La livraison de « VL2 » (nom technique du second tronçon), qui achève le Duplex tout en bouclant l’A86, a été l’occasion d’une grande inauguration, en présence de Pierre Coppey, président de Vinci Autoroutes, de Patrick Ollier, député-maire de Rueil-Malmaison et ministre chargé des Relations avec le Parlement, de Thierry Mariani, secrétaire d’État chargé des Transports, et de Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. La cérémonie s’est terminée par un concert d'Étienne Perruchon accompagné d'un ensemble de 180 musiciens et choristes.

Du 26 juin au 31 août 2009, le tunnel était ouvert tous les jours de 6 h à 22 h. Depuis le 1er septembre 2009, il est ouvert 24 h/24.

Un tunnel complémentaire était prévu à l'origine à l'ouest : baptisé autoroute A112, il devait relier Rueil à l'autoroute A12 à Bailly. Contrairement au Duplex, ce tunnel long de 7,5 kilomètres et réalisé en pente douce de moins d'1,5 %, devait être bidirectionnel et ouvert à tout véhicule de moins de 4,5 m de hauteur. Mais, considérant sa complexité et son coût, il reste au stade des études[6].

Tronçons[modifier | modifier le code]

Le tronçon Rueil-Malmaison - A13[modifier | modifier le code]

D'une longueur de 4,5 kilomètres et d'une profondeur maximale de 87 mètres[7], le tronçon Rueil-Malmaison - A13 (Vaucresson- Le Chesnay) a ouvert le 26 juin 2009 dans le sens Rueil-Malmaison - A13[8] et le 1er juillet 2009 dans l'autre sens[9].

La première partie du tunnel ouest, reliant Rueil-Malmaison à l'A13, a été creusée entre novembre 2000 et le 14 octobre 2003 et devait être mise en service en octobre 2007, puis au printemps 2008, le retard étant dû à l'installation des appareils de sécurité (notamment anti-incendie), plus longue que prévu[10].

Après un an d'exploitation, le tunnel connaît une fréquentation de 12 à 13 000 véhicules par jour, pour l'essentiel vers Nanterre et La Défense[7].

Le tronçon A13 - Vélizy[modifier | modifier le code]

Longue de 5,5 km, la seconde partie, reliant l'A13 à Pont-Colbert, a été creusée entre juin 2005 et le 24 août 2007[11] et ouverte le 9 janvier 2011[1].

Sur le mur du tunnel, à l'endroit où il est aligné sur le château de Versailles, une mosaïque longue de 200 mètres a été construite, évoquant la galerie des Glaces et le Roi-Soleil. Elle est l'œuvre de l'artiste italienne Cinzia Pasquali et conçue pour être vue par des automobilistes roulant à 70 km/h en utilisant la technique de l'anamorphose[12].

Description[modifier | modifier le code]

Vue du tunnel et d'un refuge.
Le Duplex A86 dispose de refuges situés tous les 200 mètres.
Barrières de péage du Duplex A86
Barrières de péage à l'entrée du tunnel côté Rueil.

Le tunnel constitue le seul tronçon à péage de l'A86. Le choix retenu est celui d'un tunnel monotube, moins cher, mais qui, en raison de sa hauteur réduite, n'est accessible qu'aux véhicules légers (les autres projets proposaient des tunnels bi-tubes). Les véhicules dans le sens nord-sud circulent en dessous des véhicules se dirigeant dans le sens sud-nord. Le gabarit en hauteur des véhicules est limité à 2 m pour une hauteur sous plafond de 2,55 m dans chaque sens. La vitesse y est limitée à 70 km/h et étroitement contrôlée par un radar automatique à chaque kilomètre. Un échangeur est ouvert avec l'A13 à Vaucresson. Initialement prévu en 2 × 3 voies, il est finalement exploité en 2 × 2 voies avec une bande d'arrêt d'urgence, à titre transitoire[13].

Il présente les caractéristiques suivantes[14] :

  • longueur totale : 10 km ;
  • diamètre du tube : 10,40 m ;
  • profondeur par rapport au terrain naturel : 20 à 90 m ;
  • coût : 2,4 milliards d'euros ;
  • panneaux à messages variables tous les 400 m ;
  • caméras installées tous les 80 m et détection automatique d’incident ;
  • refuges tous les 200 m avec postes d’appel d’urgence ;
  • 120 000 points de remontées d’information lient le tunnel au PC Sécurité ;
  • contrôle de vitesse par radars automatiques constitués de trois séries de radars sur le premier tronçon dans le sens A13 → Rueil (niches de sécurité 41, 50 et juste avant la sortie) et deux séries dans le sens Rueil → A13 (niches de sécurité 50 et 41) ;
  • durée du trajet : moins de 10 minutes à 70 km/h.

Sécurité[modifier | modifier le code]

parking des véhicules d'entretien du Duplex A86
Parking des véhicules spéciaux d'entretien du tunnel.

La sécurité du tunnel est assurée par les nombreuses caméras de vidéosurveillance disposées tous les 80 mètres et surveillées par des opérateurs au poste de contrôle et de surveillance. En outre, un système de détection automatique d'incident leur signale toute anomalie de trafic, tel qu'un ralentissement inhabituel ou un véhicule immobilisé. Les véhicules ne circulant que dans un seul sens par niveau, toute collision frontale est par ailleurs théoriquement impossible[15].

Le tunnel est aussi équipé d'un système d'extinction automatique d'incendie par brouillard d'eau de la société Marioff[16], qui permet d'éteindre rapidement et sans dégât, tout départ de feu. Il existe également des colonnes humides à la hauteur de chaque issue de secours, soit une tous les 200 m.

Véhicules autorisés[modifier | modifier le code]

Sont autorisés uniquement les véhicules légers à quatre roues avec un gabarit en hauteur limité à 2 m, ne fonctionnant ni au gaz de pétrole liquéfié (GPL) ni au gaz naturel pour véhicules (GNV). Les deux-roues motorisés et les camions y sont donc interdits[17].

Les véhicules de secours ordinaires, trop hauts, ne peuvent intervenir ; aussi, pour se rendre jusqu'au lieu d'un sinistre, le personnel dispose d'engins spécialement conçus pour l'ouvrage[18].

Tarification[modifier | modifier le code]

Panneau d'information
Panneau informant les automobilistes de l'état du tunnel et du tarif en vigueur.

Avec l'ouverture du second tronçon le 9 janvier 2011, la tarification devient particulièrement complexe, variant selon le moment où l'on emprunte l'ouvrage, la possession ou non d'un badge « LiberT » et le choix ou non d'un abonnement. Pour les usagers dotés d'un badge, trois formules sont proposées ; en revanche, les autres usagers entrant au nord à Rueil, ou au sud à Pont Colbert, doivent s'acquitter du tarif d'utilisation de la totalité de l'ouvrage, même en le quittant à mi-parcours à Vaucresson, les barrières de péage se situant à l'entrée et non à la sortie. Pour cette raison, seuls les automobilistes entrant à Vaucresson, et non y sortant, bénéficient d'une légère réduction[19].

Pour les usagers occasionnels payant en monnaie ou par carte bancaire, les tarifs varient de 1,5 à 12,7 € en fonction de l'heure et du parcours. Les automobilistes entrant à Rueil ou à Pont Colbert doivent payer 1,5 € entre h et h, et 12,7 € aux heures de pointe, de 16 à 21 h les vendredis et veilles de jour férié. Les week-ends, jours fériés et au mois d'août, les tarifs sont de 1,5  de h à h, de 7,20  de 6 à 22 h et de 2,5  de 22 h à h.

Un parcours partiel en semaine à partir de l'autoroute A13 à Vaucresson, en direction du nord ou en direction du sud, est facturé de 1 à 7 € selon l'heure. Enfin, le même parcours les week-ends et jours fériés varie de 1 € à 5 €.

Il est également proposé un abonnement avec un tarif dégressif suivant le nombre de trajets par mois (jusqu'à -35 % à partir de 10 passages par mois).

En outre, il y a une réduction de 30 % pour les utilisateurs faisant du covoiturage (trois personnes dans la voiture – l'un des occupants devant être porteur de la carte covoiturage, délivrée à l’Espace Clients de Cofiroute – et dans la limite de deux trajets par jour du lundi au vendredi de h à 20 h, hors jours fériés).

En résumé, le tarif évolue donc entre 1 € et 12,7 , en fonction des différents facteurs : jour de la semaine, tranche horaire, points d'entrée et de sortie (Rueil, Vaucresson ou Vélizy), possession ou non d'un badge de télépéage (avec ou sans abonnement, puis selon le type d'abonnement), covoiturage (soumis à conditions).

À titre indicatif : tarifs applicables en euros pour un trajet Rueil → Vélizy
(plein tarif, janvier 2016)[20].
Tous moyens de paiement 6h

7h

7h

8h

8h

9h

9h

10h

10h

11h

11h

14h

14h

15h

15h

16h

16h

17h

17h

18h

18h

19h

19h

20h

20h

20h30

20h30

21h

21h

22h

22h

0h

0h

6h

Du lundi au jeudi 7,2 9,3 9,8 9,3 7,7 7,2 7,2 7,7 9,8 9,8 10,3 9,8 9 8 7,2 2,5 1,5
Vendredis et veilles de jours fériés 7,5 10,3 11 12,7 11 10 9,5 7,2
Samedis et jours ouvrables août
Dimanches et jours fériés
7,2 2,5 1,5
À titre indicatif : tarifs applicables en euros pour un trajet Rueil → Vaucresson
(plein tarif, janvier 2016)[20].
Espèces, cartes, chèques 6h

7h

7h

8h

8h

9h

9h

10h

10h

11h

11h

13h

13h

14h

14h

15h

15h

16h

16h

17h

17h

18h

18h

19h

19h

20h

20h

20h30

20h30

21h

21h

22h

22h

0h

0h

6h

Du lundi au jeudi 7,2 9,3 9,8 9,3 7,7 7,2 7,2 7,2 7,7 9,8 9,8 10,3 9,8 9 8 7,2 2,5 1,5
Avec un badge télépéage 4,1 5,7 6,2 5,7 4,6 4,1 4,1 4,1 4,6 5,7 5,7 6,2 5,7 5 4,5 4,1 2 1
Vendredis et veilles de jours fériés 7,2 9,3 9,8 9,3 7,7 7,2 7,2 7,5 10,3 11 12,7 12 11 10 9,5 7,2 2,5 1,5
Avec un badge télépéage 4,1 5,7 6,2 5,7 4,6 4,1 4,1 4,5 6,2 6,5 6,5 6,5 6,2 6 5 4,1 2 1
Samedis et jours ouvrables août 7,2 2,5 1,5
Avec un badge télépéage 4,1 4,5 4,1 2 1
Dimanches et jours fériés 7,2 2,5 1,5
Avec un badge télépéage 4,1 4,5 4,1 2 1
À titre indicatif : tarifs applicables en euros pour un trajet Vélizy → Rueil
(plein tarif, janvier 2016)[20].
Tous moyens de paiement 6h

7h

7h

8h

8h

9h

9h

10h

10h

11h

11h

13h

13h

14h

14h

15h

15h

16h

16h

17h

17h

18h

18h

19h

19h

20h

20h

20h30

20h30

21h

21h

22h

22h

0h

0h

6h

Du lundi au jeudi 7,2 9,3 9,8 9,3 7,7 7,2 7,2 7,2 7,7 9,3 9,3 9,8 9,8 9,3 9,3 7,2 2,5 1,5
Vendredis et veilles de jours fériés 7,2 9,3 9,8 9,3 7,7 7,2 7,2 7,2 7,7 9,3 10,3 10,3 10,3 9,3 9,3 7,2 2,5 1,5
Samedis et jours ouvrables août 7,2 2,5 1,5
Dimanches et jours fériés 7,2 2,5 1,5
À titre indicatif : tarifs applicables en euros pour un trajet Vélizy → Vaucresson
(plein tarif, janvier 2016)[20].
Espèces, cartes, chèques 6h

7h

7h

8h

8h

9h

9h

10h

10h

11h

11h

13h

13h

14h

14h

15h

15h

16h

16h

17h

17h

18h

18h

19h

19h

20h

20h

20h30

20h30

21h

21h

22h

22h

0h

0h

6h

Du lundi au jeudi 7,2 9,3 9,8 9,3 7,7 7,2 7,2 7,2 7,7 9,3 9,3 9,8 9,8 9,3 9,3 7,2 2,5 1,5
Avec un badge télépéage 4,1 5,7 6,2 5,7 4,6 4,1 4,1 4,1 4,6 5,2 5,2 5,7 5,7 5,2 5,2 4,1 2 1
Vendredis et veilles de jours fériés 7,2 9,3 9,8 9,3 7,7 7,2 7,2 7,2 7,7 9,3 10,3 10,3 10,3 9,3 9,3 7,2 2,5 1,5
Avec un badge télépéage 4,1 5,7 6,2 5,7 4,6 4,1 4,1 4,1 4,6 5,2 5,7 5,7 5,7 5,2 5,2 4,1 2 1
Samedis et jours ouvrables août 7,2 2,5 1,5
Avec un badge télépéage 4,1 2 1
Dimanches et jours fériés 7,2 2,5 1,5
Avec un badge télépéage 4,1 2 1
À titre indicatif : tarifs applicables en euros pour un trajet Vaucresson → Rueil OU Vaucresson → Vélizy
(plein tarif, janvier 2016)[20].
Tous moyens de paiement 6h

6h30

6h30

7h

7h

7h30

7h30

8h

8h

8h30

8h30

9h

9h

9h30

9h30

10h

10h

11h

11h

13h

13h

14h

14h

15h

15h

16h

16h

17h

17h

18h

18h

19h

19h

20h

20h

21h

21h

22h

22h

0h

0h

6h

Du lundi au jeudi 4,5 5,2 6,2 6,2 6,7 7 6,5 6,2 5,2 4,1 4,1 4,1 4,1 5,2 5,2 5,2 5,2 5,2 4,1 2 1
Vendredis et veilles de jours fériés 4,5 5,2 6,2 6,5 7 6,7 6,2 6,2 5,2 4,1 4,1 4,1 4,1 5,2 5,2 5,2 5,2 5,2 4,1 2 1
Samedis et jours ouvrables août 4,1 4,6 5 4,6 4,1 2 1
Dimanches et jours fériés 4,1 4,6 5 4,5 4,1 2 1

Controverse[modifier | modifier le code]

Panneau, sur la voie Versailles (péage) à gauche, indiquant les véhicules autorisés à emprunter le Duplex A86.

Selon un règlement de la concession de 1995 qui n'a été rendu public qu'au second semestre 2007 et une décision ministérielle du , les véhicules d'une hauteur de plus de 2 m, ceux roulant au gaz de pétrole liquéfié (GPL) et ceux roulant au gaz naturel pour véhicules (GNV) et les deux-roues motorisés sont interdits de tunnel. Selon la Fédération française des motards en colère (FFMC), l'interdiction d'une infrastructure routière aux motos constitue une première en France. Cofiroute invoque la hauteur maximale de 2 m (qu'un motard se dressant sur ses repose-pieds dépasserait) ou le fait que les motards soient un facteur de stress pour les automobilistes. Plusieurs associations de motards dont la Fédération précitée ont manifesté contre cette interdiction pour tenter de convaincre le gestionnaire du tunnel de la lever. En juillet 2009, après une rencontre avec le Préfet des Hauts-de-Seine, Préfet coordonnateur, la FFMC affirmait avoir obtenu gain de cause et être en négociation sur le tarif à appliquer[21]. En juillet 2012, le tribunal administratif de Versailles a rejeté le recours de la FFMC concernant l'interdiction d'accès au tunnel des 2 et 3 roues motorisés[22].

Un second recours a été déposé à l’ouverture de la seconde portion du tunnel, pour lequel le jugement sera rendu cette fois par le tribunal de Cergy-Pontoise[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le Parisien - Le second tunnel de l’A 86 ouvrira le 9 janvier, article du 3 décembre 2010.
  2. Road Tunnels in France > 1 000 m (Tunnels routiers français supérieurs à 1 000 m), décembre 2011, sur lotsberg.net. Consulté le 3 avril 2012.
  3. a et b Le Parisien - Le tunnel le plus moderne de France est ouvert, édition Seine-Saint-Denis, 27 juin 2009, page II.
  4. Le Parisien - Le Duplex, un tunnel à péage accouché dans la douleur, article du 8 janvier 2011
  5. Pompiers.fr - Zones profondes
  6. Cofiroute - L'A86 à l'ouest : le tunnel au cœur de l'aménagement de l'Île-de-France, p. 37
  7. a et b Le Parisien - En un an, le Duplex a trouvé son public, article du 26 juin 2010
  8. Le Parisien - Le tunnel du futur ouvre aujourd'hui, article du 26 juin 2009
  9. Lemoniteur.fr - Le "duplex A 86" Rueil-Malmaison - Vaucresson / Le Chesnay (A13) est ouvert, article du 26 juin 2009
  10. Cofiroute diffère d'un an l'ouverture du Duplex de l'A86 en juin 2009, article AFP du 24 avril 2008
  11. Le Parisien, supplément Yvelines 25 août 2007
  12. Les Nouvelles des Yvelines, page 9, mercredi 5 janvier 2011
  13. [PDF] Conseil général des Ponts et Chaussées - Dispositions à prendre pour les bandes d'arrêt d'urgence (BAU) du tunnel de l'A86 ouest, juillet 2004.
  14. Vinci Autoroutes, « Guide Duplex A86 / Rueil - Vaucresson - Vélizy » [PDF], sur duplexa86.fr, (consulté le 17 février 2017).
  15. Cofiroute Duplex A86 - Sécurité
  16. Galerie de références du système Marioff HI-FOG (cliquer sur « Tunnel A86 Ouest » pour voir une explication), sur www.marioff.com. Consulté le 14 avril 2012.
  17. Le Parisien - « Nous avons simplifié le trafic en bannissant les poids lourds », article du 8 janvier 2011, consulté le 23 janvier 2015.
  18. Le Figaro - Ouverture du tunnel le plus moderne de France, article du 27 juin 2009.
  19. Ce qu'il faut savoir sur le tunnel à péage, article du 8 janvier 2011, sur leparisien.fr (consulté le 23 janvier 2015).
  20. a b c d et e Duplex A86 - Tarifs
  21. Frédéric Brozdziak, « A86 : le tunnel sera ouvert aux motos ! », MotoMag.com, (consulté le 13 août 2009).
  22. « Tunnel de l’A86 : il restera interdit aux motos » (consulté le 5 mars 2013).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]