Dune fossile de Ghyvelde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dune fossile de Ghyvelde
Ghyvelde paturage.jpg
Géographie
Adresse
Coordonnées
Ville proche
Superficie
170 ha
Administration
Type
Catégorie UICN
IV (aire de gestion des habitats ou des espèces)
Identifiant
Création
1990
Administration
Conservatoire du littoral et conseil général du Nord
Site web

La dune fossile de Ghyvelde, appelée aussi la dune aux pins est l'une des dunes de Flandres qui a été acquise par le Conservatoire de l'espace littoral et des rivages lacustres[1] pour une superficie de 112 ha.

Localisation[modifier | modifier le code]

Contrairement aux autres dunes, la Dune fossile ne reçoit plus de sable ni de coquillages car elle est désormais à 3 km de la mer.
Elle se situe à l'est de Dunkerque, sur le littoral de la mer du Nord, proche de la frontière belge.
Elle s'étend sur 5 km de long et 600 m de large et se prolonge par la dune de Cabour sur 2 km en Belgique jusqu'à Adinkerque.

Communes concernées[modifier | modifier le code]

Elle s'étend entre les communes de Ghyvelde et Les Moëres.

Histoire du site et de la réserve[modifier | modifier le code]

La dune fossile de Ghyvelde est vieille de 5 000 ans. Elle est parallèle à la côte, protégée des vents par la dune Marchand et les dunes du Perroquet.
Elle est, avec la dune de Cabour en Belgique le dernier cordon de dunes fossiles préservées des appétits humains, marquant l'ancien rivage avant le recul de la mer. Avec le temps, le lessivage progressif des éléments calcarifères a entraîné l’acidification de ce milieu au substrat extrêmement pauvre.
Un pâturage extensif avec des chevaux Haflinger a été mis en place, évitant la profilération d'espèces agressives et dominantes, en maintenant un milieu ras favorable à la flore et à certaines espèces d'oiseaux.

Écologie[modifier | modifier le code]

Le réseau Natura 2000 a classé en la dune fossile de Ghyvelde en site d'importance communautaire (FR3100475)[2] car ce site correspond aux derniers vestiges naturels des anciens cordons littoraux fossiles de la plaine maritime flamande et est le seul exemple en France de dunes d'époque flandrienne.

Faune[modifier | modifier le code]

Ce massif dunaire recèle de multiples espèces d'oiseaux comme : le traquet motteux, le tarier pâtre, le merle à plastron, l'épervier d'Europe, le tadorne de Belon, le héron cendré, le guêpier d'Europe...
des mammifères comme : le lapin de garenne, le putois, le renard...
et des insectes comme le criquet à ailes bleues, la cicindèle champêtre, le sympétrum rouge sang, divers papillons...

Flore[modifier | modifier le code]

Sur les tapis de mousses et de lichens et autres pelouses sèches on peut voir la canche bleuâtre, la violette des chiens... ainsi que la pensée des sables, l'argousier, la laîche des sables, le muscari à toupet, la Teesdalia[3], l'helléborine, le buglosse, l'érable sycomore

Administration[modifier | modifier le code]

Le conseil général du Nord[4], par sa Direction de l’Environnement est le gestionnaire de ce site.
Adresse : hôtel des Services 59047 Lille cedex (Tél. : +33 (0)3 20 63 57 55).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. fossile Conservatoire du littoral
  2. FR3100475 Dunes flandriennes décalcifiées de Ghyvelde
  3. Teesdalia
  4. Conseil général du Nord site officiel

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]