Dumping environnemental

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le dumping environnemental (ecological dumping) est l'attitude d'un État qui cherche à accroître la compétitivité des entreprises présentes sur son territoire en allégeant les dispositions législatives visant à protéger l'environnement. Cette expression prend pour modèle l'expression dumping social.

Le dumping environnemental (environmental dumping) est l'exportation de déchets potentiellement dangereux d'un pays à un autre. Ce mouvement se fait généralement des pays développés vers les pays en développement, considérés comme étant des havres de pollution, où la législation environnementale est moins contraignante ou manquante.

Transport transfrontalier de déchets (transfrontier shipment of waste)[modifier | modifier le code]

Le terme environmental dumping fait référence au transport transfrontalier (exportation) puis au rejet de substances polluantes, déchets dangereux et/ou toxiques d'un pays donné, généralement développés, vers un autre pays aux législations environnementales plus souples, ou inexistantes.

Le dumping maritime[modifier | modifier le code]

Le déversement dans la mer, les milieux aquatiques incluant les rives, de déchets toxiques Cette pratique était courante aux siècles derniers. Des législations de plus en plus restrictives et punitives rendent la pratique inacceptable. Le dumping maritime peut mener à l'eutrophisation, mais également au réchauffement de la température des eaux, la perturbation des écosystèmes marins et au dérèglement climatique global. (voir Vortex de déchets du Pacifique nord)

Un cas récent fut celui du Probo Koala en Côte d'Ivoire en 2006. À la suite du refus des services du port d'Amsterdam de disposé des déchets toxiques à son bord, le Trafigura Beheer BV, un navire pétrolier néerlandais signait un contrat douteux avec une compagnie ivoirienne afin de s'en charger. La compagnie Trafigura n'était pas sans savoir que, dans un pays dans lequel le ramassage d'ordures domestiques est un défis, en pleine crise de surcroit, la compagnie ivoirienne ne possédait ni de l'expertise ni des infrastructures nécessaire à l'élimination de ce type de déchets. Et ce d'autant plus que le service lui aurait été facturé à pas moins £500,000 aux Pays-bas et qu'il lui en a coûté que £18,500 avec la compagnie ivoirienne.

Ce déversement, dont les effets toxiques voire radioactifs subsistent, a directement tué officiellement 17 personnes et causés des troubles de la santé sévères chez 30,000 autres personnes. Toutefois ces chiffres sont décriés, car ne reflétant pas l'ampleur des décès, des maladies graves, maladies chroniques, fausses-couches et des naissances d'enfants souffrant de malformations, retard de croissance, maladies rares et troubles neurologiques.

Le E-waste[modifier | modifier le code]

Le dumping environnemental est aussi fréquent des technologies en fin de vie. Le concept de E-waste ou de déchet électronique. Les

" Few countries understand the scale of the problem, because no track is kept of all e-waste, says the European Environment Agency, which estimates between 250,000 tonnes and 1.3m tonnes of used electrical products are shipped out of the EU every year, mostly to west Africa and Asia.

[...]

A new study by the Massachusetts Institute of Technology suggests that the US discarded 258.2m computers, monitors, TVs and mobile phones in 2010, of which only 66% was recycled. Nearly 120m mobile phones were collected, most of which were shipped to Hong Kong, Latin America and the Caribbean."

Les vêtements[modifier | modifier le code]

Un marché des vêtements de seconde-main s'est développé. Des conteneurs de vêtements quittent les villes occidentales en direction des villes asiatiques, africaines et sud-américaines pour y être vendu sur les marchés de friperies. Cela dit, une bonne partie de ces vêtements arrivants en mauvais états, sont envoyés aux sites d'enfouissements ou tout simplement brûlés.

"According to Smart, less than half of the clothing that enters the secondary market remains clothing, and much of that is packaged into bales and sold cheaply by the pound or the ton to overseas distributors."

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]