Dumortiérite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dumortiérite
Catégorie IX : silicates[Dumortiérite 1]
Image illustrative de l’article Dumortiérite
Bloc de dumortiérite
Général
Classe de Strunz
Classe de Dana
Formule chimique

Al7BO3(SiO4)3O3 ou

Al(Al2O)(Al2O)2(SiO4)3(BO3)[1]
Identification
Couleur Bleu, bleu-vert, violet-bleu, bleu pale, rose, rouge
Système cristallin Orthorhombique
Clivage distinct/bon
Distinct sur {100}, pauvre sur {110}
Cassure cassant
Échelle de Mohs 7 - 8 (échelle de Mohs)
Éclat vitreux à terne
Propriétés optiques
Pléochroïsme fort
Biréfringence δ = 0.027, biaxal (-)
Dispersion 2 vz ~ r > v ou r < v
Transparence Translucide
Propriétés chimiques
Densité 3,213,41 g/cm3 (mesuré), 3,45 g/cm3 (calculé)

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La dumortiérite est un minéral fibreux (borosilicate d'aluminium, formule Al7BO3(SiO4)3O3) qui a été découvert[2] en [3] à Chaponost[4],[5] en région Rhône-Alpes, et nommé en l'honneur du paléontologue Eugène Dumortier. Ce minéral ne doit pas être confondu avec l'azurite, la lazurite ou bien encore la sodalite. Son symbole (inchangé) validé par tous les classements minéralogiques est dum.

Oxydes[1] %
SiO2 30,90 %
TiO2 1,11 %
Al2O3 57,24 %
Fe2O3 0,44 %
MgO 2,92 %
B2O3 6,09 %
H2O 1,18 %
Total : 99,88 %

Gisements[modifier | modifier le code]

Ce minéral peut se trouver au Brésil, au Canada, dans le Nevada et en Californie, en France (près de Lyon et de Bionne), en Silésie polonaise, en Norvège, en Russie, à Madagascar, en Namibie et au Sri Lanka.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  1. a et b (en) « Dumortierite », sur www.mindat.org (consulté le )
  2. « Société Minéralogique de France - Bulletin n°1 », sur https://gallica.bnf.fr, , p. 3 à 5.
  3. F. Gonnard, « Sur L'existence d'une espèce minérale nouvelle, la Dumortiérite dans le gneiss de Beaunan, prés de Lyon », mémoires de l'académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon,‎ , p. 165 et suivantes (gallica.bnf.fr)
  4. « Dumortiérite »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  5. « Géologie concernant la Dumortiérite », sur www.cristauxetpierresdumonde.com (consulté le ).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]