Duché d'Ayen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Duc d'Ayen)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Blason des ducs d'Ayen : De gueules, à la bande d'or. L'écu sommé d'une couronne ducale (ni bonnet, ni manteau d'azur car les ducs d'Ayen ne sont pas pairs de France).

Le titre de duc d'Ayen a été créé en 1737 par érection du comté d'Ayen en duché (non pairie) au profit de Louis de Noailles (1713-1793), devenu duc de Noailles en 1766.

Il est porté par l'aîné de la famille de Noailles et héritier présomptif du titre de duc de Noailles.

  1. 1737-1766 : Louis de Noailles (17131793), 1er duc d'Ayen (1737) puis 4e duc de Noailles (1766), maréchal de France ;
  2. 1766-1823 : Jean Louis Paul François de Noailles (17391824), 2e duc d'Ayen (1766) et 5e duc de Noailles (1793), pair de France (1814), militaire et chimiste, membre de l'Académie des sciences, fils du précédent ;
  3. 1823-1826 : Paul de Noailles (18021885), « comte de Noailles », 3e duc d'Ayen (1823)[1] et 6e duc de Noailles (1824), historien, membre de l'Académie française, petit-neveu du précédent ;
  4. 1826-1885 : Jules Charles Victurnien de Noailles (18261895), 4e duc d'Ayen (1826) puis 7e duc de Noailles (1885) ;
  5. 1885-1895 : Adrien Maurice Victurnien Mathieu de Noailles (18691953), 5e duc d'Ayen (1885) puis 8e duc de Noailles (1895), fils du précédent ;
  6. 1895-1945 : Jean Maurice Paul Jules de Noailles (1893-1945), 6e duc d'Ayen (1895), fils du précédent ;
  7. 1945-1953 : François Agénor Alexandre Hélie de Noailles (1905-2009), « marquis de Noailles », 7e « duc d'Ayen » (1945)[2] puis 9e duc de Noailles (1953), cousin germain du précédent ;
  8. 1953-2009 : Hélie de Noailles (né en 1943), « comte de Noailles », puis 8e duc d'Ayen, puis 10e duc de Noailles, fils du précédent ;
  9. 2009- : Emmanuel Paul Louis Marie de Noailles (né en 1983), 9e et actuel duc d'Ayen, fils du précédent ;

Sources[modifier | modifier le code]

Jean Baptiste Pierre Jullien de Courcelles, 'Histoire généalogique et héraldique des pairs de France, 1827, p. 75-77.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Par substitution à son père Jules de Noailles (1773-1838), marquis de Noailles, par décision de Louis XVIII du 23 janvier 1823, qui l'instituait héritier de la pairie de son grand-oncle. Pair en 1824, il ne siégea qu'à sa majorité en 1827.
  2. En 1945, le titre de duc d'Ayen a fait retour en principe, dans le mains du 8e duc de Noailles jusqu'en 1953. François de Noailles étant héritier du titre de duc de Noailles en vertus des lettres patentes de 1663, mais non de celui de duc d'Ayen, il a toutefois porté ce titre considéré comme titre d'attente. En 1953, Hélie de Noailles, a repris le titre légalement et l'a porté jusqu'à la mort de son père.