Duane Hanson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Duane Hanson
Duane-Hanson.jpg
Naissance
Décès
Nationalité
américaine Drapeau des États-Unis
Activité
professeur en beaux-arts (États-Unis puis Allemagne)
Formation
Mouvement

Duane Hanson, né le à Alexandria (Minnesota) et mort le à Boca Raton (Floride), est un sculpteur américain du courant artistique de l'hyperréalisme et du pop-art.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Dans les années 1960, Duane Hanson est remarqué comme l'un des représentants les plus doués de l’art sculptural américain dans l'hyperréalisme. Il décide en effet de travailler de façon réaliste ou et d'exprimer ses préoccupations sociales. Séduit par les travaux de Georges Segal, qui réalise des œuvres en plâtre moulées d'après des modèles vivants (« lifecasting »), et réfractaire à l’idée d’infliger une interprétation subjective à ses œuvres, Hanson se met à créer dans un atelier de Floride des personnages humains grandeur nature en effectuant des moulages directement sur ses modèles. Il privilégie la fibre de verre et la résine, ce qui lui offre la possibilité de reproduire les moindres finesses du corps humain, donnant ainsi vie à ses modèles avec une crédibilité toute nouvelle. Habillant et coiffant ses sujets avec une volonté permanente de justesse fidèle à la globalité de la personne représentée, Hanson réussit à parfaire l’illusion de réalité quand il représente ses scènes hyperréalistes de la vie quotidienne américaine, véritable miroir de l’american way of life.

Lucide, critique, humaniste, respectueux de la vie, aucun sujet épineux n’échappe à son esprit créatif et révolté.[interprétation personnelle] La palette de son inspiration couvre quasiment tous les sujets qui dérangent : des multiples facettes du racisme, en passant par la pauvreté, la dépendance et la maltraitance. Son but : transporter des scènes de la vie quotidienne banale ou provocante au musée pour les y immortaliser. Une de ses œuvres majeures[interprétation personnelle] montre un policier blanc frappant un Afro-Américain après l’assassinat de Martin Luther King.

Duane Hanson s’installe à New York en 1969 et persiste avec des thèmes aussi épineux que la guerre du Viêt Nam, les femmes battues et les sans domicile fixe.

Dans les années 1970, les créations d'hyper-réalistes comme Richard Estes attirent Hanson. Le sculpteur y retrouve un traitement réaliste et une approche critique des évènements sociaux, son désir étant de rendre plus attentif le public aux travers de la société.[interprétation personnelle]

Malgré l’image peu flatteuse que ses œuvres renvoient de la classe moyenne américaine,[interprétation personnelle] elles sont accueillies favorablement par les amateurs d’art.[réf. nécessaire] Des scènes comme Bowery Relicts (1969), Florida Shopper (1973) ou encore Cleaning Lady (1972) suscitent pourtant des sentiments de consternation, voire de dégoût[interprétation personnelle].

Ses œuvres sont d’abord exposées à New York et en Allemagne. Dans les années 1980, elles font l’objet d’expositions tournantes dans les musées américains. En 1983, la Floride nomme Hanson « ambassadeur d’art » et son œuvre est internationalement reconnue.

Son art représente une critique permanente de la société-type américaine. Il traite ses « sujets » avec tact, compassion et sympathie en mettant en évidence leur fragilité, leur résignation et, souvent, leur désespoir.[interprétation personnelle]

Œuvres (sélection)[modifier | modifier le code]

1969-1970[modifier | modifier le code]

Œuvres de Hello, à la Neue Galerie (collection Ludwig), à Aix-la-Chapelle

  • 1969 : Supermarket Lady (ou Lady's Market ou Caddie)
  • 1964 : L'Homme et son chien
  • 1985 : Woman with child in a stroller
  • 1970 : The Tourists
  • 1979 : Self portrait with model
  • 1988 : Traveller
  • 1990 : Manon

Monographies[modifier | modifier le code]

  • Duane Hanson : Virtual Reality and Mister V
  • Duane Hanson : Portraits from the Heartland

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]