Drubec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Drubec
Drubec
L'église Saint-Germain.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Lisieux
Canton Mézidon-Canon
Intercommunalité CC Blangy Pont-l'Évêque Intercom
Maire
Mandat
Jean-Claude Allais
2014-2020
Code postal 14130
Code commune 14230
Démographie
Population
municipale
114 hab. (2015 en augmentation de 2,7 % par rapport à 2010)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 15′ 39″ nord, 0° 06′ 29″ est
Altitude Min. 80 m
Max. 145 m
Superficie 3,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Drubec

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Drubec

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Drubec

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Drubec

Drubec est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 114 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Drubeccum vers 1350[1],[2].

Il y a unanimité chez les toponymistes pour identifier dans le second élément -bec, l'appellatif bec issu du norrois bekkr, « ruisseau »[1],[2],[3].

Cependant, on note une divergence dans l'analyse du premier élément Dru-. Il s'agit peut-être de l'anthroponyme norrois Torf[2], solution possible si l'on tient compte de la forme particulièrement tardive de la plus ancienne mention latinisée. En effet, l'évolution Torf- > *Tor- (assimilation de la fricative [f] au [b] de bec) > *Dor- (lénition du [t] initial), *Dru- (métathèse de [r] et passage de [ɔ] à [y] possiblement motivés par le mot français dru). Cette explication s'appuie aussi sur le fait que de nombreux toponymes en -bec sont précédés d'un nom de personne scandinave (cf. Bébec, Bolbec, Carbec, etc.). Ou bien directement du français/ancien français dru dans le sens d'« abondant », « fort »[1],[3], analyse s'appuyant sur le fait que de nombreux noms en -bec sont précédés d'un adjectif roman (cf. Clarbec, Beaubec-la-Rosière, etc.).

Remarque : dans les environs, on note la présence de plusieurs Drumare[4], dont le premier élément semble similaire, comme le hameau et le château de Drumare sur la commune de Beaumont-en-Auge (Drumara, 1198, magni rotuli, p. 53, 2)[5] à 10 km. Cette similitude d'association avec un élément aqueux et la forme plus ancienne trouvée pour un des Drumare affaiblissent les hypothèses de ces deux toponymistes, notamment celle d'un anthroponyme comme Torf. Quant à dru, il peut difficilement avoir le sens d'« abondant » pour une simple mare. Étant donné cet autre composé avec un appellatif d'origine anglo-scandinave comme mare, il convient tout aussi bien d'y voir un adjectif de même origine, comme le vieil anglais drōf « trouble » (allemand trüb, néerlandais droef de même sens) qui convient phonétiquement mieux que le nom de personne Torf et qui s'applique particulièrement à l'eau. Dans cette perspective, Drubec serait le « ruisseau à l'eau trouble » et Drumare, la « mare à l'eau trouble ». Homonymie avec Drübeck (Allemagne, Drubiki 877).

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
(avant 1960) 1978[6] Roger Christophe    
juillet 1978[6] mars 1983 Lucien Liger    
mars 1983[6] juin 1995 Lucien Liger SE Agriculteur, fils du précédent
juin 1995[7] en cours Jean-Claude Allais[8] SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[10].

En 2015, la commune comptait 114 habitants[Note 2], en augmentation de 2,7 % par rapport à 2010 (Calvados : +1,53 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
271237316291263276249252269
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
223220217214207186169144166
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
147138169131135142130112142
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
114109848595112110111114
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse, .
  2. a b et c Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2 : Formations non romanes ; formations dialectales, Genève, (lire en ligne), p. 1012.
  3. a et b René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton, (ISBN 2-86253-247-9), p. 84.
  4. Célestin Hippeau, Dictionnaire topographique du département du Calvados, Paris, 1883 [1].
  5. ibidem
  6. a b et c « Lucien Liger, ancien maire entre 1983 et 1995 », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 5 mai 2015)
  7. « Maire depuis 1995, Jean-Claude Hue arrête », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 5 mai 2015)
  8. Réélection 2014 : « Jean-Claude Allais repart sans son adjoint », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 10 avril 2014)
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  13. « Église », notice no PA00111292, base Mérimée, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :