Droits de l'homme en Espagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’Espagne garantit de nombreux droits et libertés fondamentaux telles que la liberté d'expression, la liberté de presse et la liberté de culte, qui sont inscrits dans sa constitution, notamment en son chapitre 2 nommé "des droits et libertés".

Depuis la chute de l'Espagne franquiste en 1975, la situation des droits de l'homme s'est grandement améliorée, le gouvernement espagnol étant désormais une démocratie avec une monarchie constitutionnelle membre de l'Union européenne et donc signataire de la Convention européenne des droits de l'homme. Les élections sont libres et équitables. Le pouvoir judiciaire est indépendant.

Sur l'Indice de perception de la corruption établi par l'ONG Transparency International, l'Espagne est classée 30e en 2010 sur 182 pays. En termes de liberté de presse, l'Espagne occupe en 2013 la 36e place du Press Freedom Index établi par l'ONG française Reporters sans frontières.

Le mariage homosexuel en Espagne a été légalisé en 2005.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Répression sous l'Espagne de Franco :

Liens externes[modifier | modifier le code]