Droit au respect et à la dignité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Droit au respect et à la dignité
Image illustrative de l'article Droit au respect et à la dignité

Devise : « Efforçons nous »

Création
Dissolution
Type association politique
Siège Drapeau de la France France
Langue français
Directeur Patrick Sébastien
Personnes clés Patrick Sébastien, fondateur
Site web le-dard.com

Droit au respect et à la dignité (D.A.R.D.) était une association à but non lucratif française créée par Patrick Sébastien en mars 2010 et dissoute en juin de la même année.

Création de l'association[modifier | modifier le code]

L'association à but non lucratif est créée le 24 mars 2010[1],[2].

Appellation[modifier | modifier le code]

L'amuseur public et comique français Patrick Sébastien a réuni un hommage à Frédéric Dard (poil à gratter de son époque) et en allusion au dard des insectes piqueurs. D'où le logo du mouvement, un dard sur un abdomen de guêpe[1].

But[modifier | modifier le code]

Le D.A.R.D. était un rassemblement humaniste et citoyen de conscience et de pression, et non un parti politique. L'objectif du mouvement était résumé par son fondateur en deux points clés :

  1. s'améliorer soi-même par abnégation et altruisme ;
  2. proposer des améliorations réalisables de la société.

Les solutions promues à cette fin sont :

  1. « faire des actions humanistes » ;
  2. « se rassembler quelque part ou sur le site web pour discuter ».

Dans l'esprit du fondateur, les actions humanistes entreprises apporteraient une preuve aux propositions des membres et seraient un bien apporté directement et inéluctable. Les propositions devaient être triées par Patrick Sébastien et votées par les membres pour créer un cahier de promesses en vue de peser sur le débat du second tour de l'élection présidentielle de 2012. Le fondateur du D.A.R.D. espérait que ses membres représentent un poids électoral suffisamment significatif pour favoriser le plus proche des propositions inscrites. Ce projet entendait rétablir, de manière démocratique, le respect et la dignité humains, en particulier en faveur des plus humbles et des plus défavorisés.

Vie du mouvement[modifier | modifier le code]

Les personnes sympathisantes à ce mouvement s'inscrivent sur le site internet en utilisant un pseudonyme. En trois mois, le nombre des inscrits atteint 26 000 personnes.

Le principe de l'activité est que tout membre peut proposer des idées d'amélioration de la vie sociale et politique. Ces idées, triées et synthétisées, sont soumises aux autres membres, sous forme de sésames, pour amélioration et approbation. À terme, après une synthèse, les propositions les plus soutenues seront proposées aux candidats, par exemple à ceux de élection présidentielle.

Les membres sont également invités à se regrouper et à se rencontrer dans le réel, en créant des rassemblements et des rencontres locales.

Dissolution[modifier | modifier le code]

Le D.A.R.D. a été officiellement dissous par Patrick Sébastien lui-même, le 16 juin 2010, à la suite des réactions vis-à-vis de son mouvement[3],[4],[5],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]