Driss M'hammedi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Driss M'hammedi
Illustration.
Fonctions
Ministre marocain des Affaires étrangères

(1 an et 6 jours)
Monarque Mohammed V
Hassan II
Gouvernement Conseil Mohammed V
Conseil Hassan II 1
Prédécesseur Abdellah Ibrahim
Successeur Poste supprimé
Ministre marocain de l'Intérieur

(1 an, 4 mois et 27 jours)
Monarque Mohammed V
Président du Conseil Abdallah Ibrahim
Gouvernement Ibrahim
Prédécesseur Messaoud Chiguer
Successeur Mbarek Bekkai

(1 an, 5 mois et 21 jours)
Monarque Mohammed V
Président du Conseil Mbarek Bekkaï
Gouvernement Bekkaï II
Prédécesseur Lahcen Lyoussi
Successeur Messaoud Chiguer
Ministre d’État

(10 mois et 19 jours)
Monarque Mohammed V
Président du Conseil Mbarek Bekkaï
Gouvernement Bekkaï I
Prédécesseur Poste créé
Successeur Mohamed Rachid Mouline
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Fès (Maroc)
Date de décès
Lieu de décès Meknès (Maroc)
Nationalité Marocaine
Parti politique Parti de l'Istiqlal
Religion Islam

Driss M'hammedi est un politicien et nationaliste marocain né le à Fès et mort le à Meknès. Il fut l'un des signataires du Manifeste de l'indépendance et fut également plusieurs fois ministres dans différents gouvernements marocains après l'indépendance du Maroc.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le premier gouvernement marocain. Driss M'hammedi est au premier rang à gauche.

Driss M'hammedi est né le à Fès lors de l'année de l'instauration du protectorat français au Maroc, c'est un important nationaliste marocain, il a notamment été l'un des signataires du Manifeste de l'indépendance en 1944[1].

Le , lors de la création du premier gouvernement marocain, il est nommé ministre d'État et est chargé avec Abderrahim Bouabid, Mohamed Cherkaoui et Ahmed Réda Guédira des négociations avec le gouvernement français pour l'indépendance du pays. Il gardera ce poste jusqu'au , lorsqu'un nouveau gouvernement appelé gouvernement Bekkaï II est créé, et dans lequel il devient ministre de l'Intérieur cette fois-ci jusqu'au Ahmed Balafrej lui succède au poste dans le gouvernement Balafrej[2].

Dans ce gouvernement, Ahmed Balafrej qui sera à la fois président du gouvernement et ministre de l'Intérieur ne fera pas appel à Driss M'hammedi pour faire partie du cabinet. Mais à la création du gouvernement Ibrahim, il est reconduit le au poste du ministre de l'Intérieur. Le , la dissolution du gouvernement est annoncée et le un nouveau gouvernement dirigé par le roi Mohammed V du Maroc est formé, avec comme vice-président son fils Hassan II, et dans lequel Driss M'hammedi devient ministre des Affaires étrangères[2]. Après la mort du roi Mohammed V, il est reconduit au même poste dans un cabinet dirigé par Hassan II du au [2].

Notes et références[modifier | modifier le code]