Driouch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Midar Driouch
Driwec / ⴻⴷⴷⵔⵉⵡⴻⵛ / الدريوش
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Oriental
Province Driouch
Démographie
Population 51 000 hab. (2012)
Densité 128 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 58′ 59″ nord, 3° 22′ 59″ ouest
Altitude 289 m
Superficie 400 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte administrative du Maroc
City locator 14.svg
Midar Driouch

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte topographique du Maroc
City locator 14.svg
Midar Driouch

Driouch (Amazigh: Driwec, ⴻⴷⴷⵔⵉⵡⴻⵛ, arabe: الدريوش) est une ville située dans la province de Driouch dont elle est le chef-lieu. Elle se situe à 55 km au sud ouest de la ville de Nador, dans la région du Rif (nord-centre et nord-est du Maroc).Sone nom vient probablement du latin Andreus[1]. Cette ville est bâtie sur Kart, une plaine s'étendant sur une superficie d'environ 400 km². Limitée au nord par ouadi Al Khali, commune de Ben Taieb. Au sud se dresse l'imposante chaine montagneuse de Ain Zohra. À l'est se trouve le sineux ouadi Ighan. À l'ouest s'étendent vergers et oliviers jusqu'à Midar. Driouch englobe 7 circonscriptions.

À l'avenir, cette province jouera un rôle prépondérant dans le développement de la région. Sa population est d'environ 51 000 habitants. Durant ces dernières décennies, l'immigration de l'est du Maroc vers la région rifaine a considérablement changé l'aspect démographique de Driouch.

En juin 2009, Driouch a été nommée province de la région de l'Oriental tout comme Nador, Berkane, Taourirt, Oujda, Jerada, et Figuig.

Historiquement, Driouch fut connue pour l'importance de son rôle qu'il a joué lors de la guerre du Rif (1921 à 1926) et contre l'occupation espagnole, sous le commandement d'Abdelkrim al-Khattabi, avant son exil par l'occupant français en 1926. La présence espagnole à Driouch peut actuellement encore être observée. L'ancien marché espagnol, l'église catholique (Al kanisa), le couvent espagnol, le pont de l'oued Kert, l'ancien parc central, etc., rappellent le passé espagnol de la ville.

Driouch a hébergé en 1975 des centaines de réfugiés Marocains expulsés par l'Algérie à la suite de l'annexion du Sahara occidental par le Maroc. La majorité de ces réfugiés habite le quartier Al Ghazala I. Les familles prédominantes sont Bakri, Asad y Afardi

Notes et références[modifier | modifier le code]