Dreetz (Brandenbourg)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Dreetz
Blason de Dreetz
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau du Land de Brandebourg Brandebourg
Arrondissement
(Landkreis)
Prignitz-de-l'Est-Ruppin
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
5
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Bernd Schindler
Code postal 16845
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
12 0 68 109
Indicatif téléphonique 033970
Immatriculation OPR, KY, NP, WK
Démographie
Population 1 147 hab. (31 déc. 2016)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 52° 47′ 59″ nord, 12° 28′ 00″ est
Altitude 29 m
Superficie 6 475 ha = 64,75 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Dreetz

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Dreetz
Liens
Site web www.gemeinde-dreetz.de

Dreetz est une commune allemande de l'arrondissement de Prignitz-de-l'Est-Ruppin, Land de Brandebourg.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune comprend les quartiers de Dreetz, Giesenhorst, Bartschendorf, Michaelisbruch et Siegrothsbruch.

Communes limitrophes de Dreetz
Sieversdorf-Hohenofen Neustadt (Dosse) Wusterhausen/Dosse
Großderschau Dreetz
Rhinow Kleßen-Görne Friesack

Le canal du Rhin traverse le lac de Dreetz.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dreetz est mentionné pour la première fois en 1337, quand les frères Heinrich et Jordan von Kröcher reçoivent du margrave Louis de Brandbourg, les deux villages de Dreetz et le village de Lohm ainsi que le tribunal et le patronage de l'église.

En 1847, le village subit un incendie. Lors de la reconstruction, moins de maisons sont bâties le long de la rue principale et davantage en hameaux.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, une usine d'armement de Deutsche Sprengchemie est construite près de Dreetz. Sa production exige de nombreux travailleurs forcés polonais, soviétiques et serbes. En 1945, les avions de combat alliés bombardent un train stationné à Dreetz, tuant 186 détenus du camp de concentration de Dora.

En avril 1973, Michaelisbruch fusionne avec Dreetz, en janvier 1977 Bartschendorf puis Giesenhorst le 31 décembre 1997.

Source, notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :