Dreambox

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une dreambox 7000-S

Dreambox est le nom d'une gamme de démodulateurs pour la réception par satellite, TNT ou câble fonctionnant sous Linux, développés et commercialisés par la société allemande Dream Multimedia.

Après ajout d'un disque dur, certaines Dreambox permettent d'enregistrer des émissions de télévision et de radio. Elles possèdent en général une liaison Ethernet qui permet de les relier à un réseau informatique (pour, par exemple, le changement des chaines et la programmation à distance), avec en outre l'utilisation de VLC media player.

On peut notamment programmer l'enregistrement d'une émission depuis n'importe quel téléphone portable compatible wap ou web.

La notoriété des décodeurs Dreambox s’est en partie forgée grâce à son succès commercial auprès des pirates de télévision payante. Les Dreambox, comme leurs contrefaçons (clones), sont en effet très populaires pour le piratage par cardsharing, tant et si bien que de nombreux utilisateurs ne se rendent pas toujours compte de l’illégalité de leur pratique et des risques qu’ils encourent[1].

Les modèles[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs modèles :

  • Dreambox 100 (simple tuner sans disque dur) OS propriétaire, pas de FTP, ni de WebIf
  • Dreambox 500 (simple tuner sans disque dur) Enigma I (fin de production 2004)
  • Dreambox 500 PLUS (simple tuner sans disque dur) Enigma I, plus de mémoire
  • Dreambox 500 HD (simple tuner sans disque dur) Enigma II, plus de mémoire
  • Dreambox 600 PVR (simple tuner avec disque dur) Enigma I ou Enigma II
  • Dreambox 800 HDTV (simple tuner SD/HDTV avec disque dur) Enigma II
  • Dreambox 56X0 (simple tuner), Enigma I; la version 5600 n'a pas de port Ethernet RJ45 (fin de production)
  • Dreambox 7000 (simple tuner avec disque dur), Enigma I (fin de production)
  • Dreambox 7020 (simple tuner avec disque dur), Enigma I ou II (il existe trois générations)
  • Dreambox 7025 (double tuner mixable avec disque dur) (tuner satellite, tuner TNT ou tuner réseau câblé au choix), Enigma II (fin de production)
  • Dreambox 7025 PLUS (double tuner mixable avec disque dur) écran OLED en façade à la place du LCD, Enigma II
  • Dreambox 8000 HDTV (quadruple tuner compatible HDTV), permet aussi de lire des DivX, Enigma II

Les modèles DM600, DM800, DM7025 et DM8000 bénéficient de tuners amovibles et inter-changeables, donc on peut monter soit du S (satellite), T (terrestre) ou C (réseau câblé).

Ci-dessous un tableau résumant les caractéristiques de chaque modèle :

  • S : Tuner Satellite (DVB-S);
  • T : Tuner TNT (DVB-T);
  • C : Tuner Câble (DVB-C).

Ces tuners sont au choix: S / C / T veut dire que la Dreambox en question est disponible au choix avec tuner S, C ou T. Pour passer de l'un à l'autre, un échange du module tuner est nécessaire. Pour une réception simultanée de DVB-S et DVB-T, il est nécessaire de disposer d'un modèle acceptant deux tuners (2x, donc 7025 ou 8000).


DM 7000 56x0 500(+) 500 HD 600 PVR 7020 7025(+) 800 HD PVR 800 SE 8000 100
Production Non non disponible Non non disponible Non non disponible disponible Non non disponible disponible 7025+ disponible Non non disponible disponible Non non disponible Non non disponible
Cycle de vie 2003-  ?- 2006- 2010- 2007-  ?- 2005- 2008- 2010- 2008- 2007-
SoC STB04500 STB04500 STBx25xx BCM7405 STBx25xx STB04500 Xilleon 226 BCM7401 BCM7405 BCM7400 ST510x
Type CPU PPC PPC PPC MIPS PPC PPC MIPS MIPS MIPS MIPS  ?
CPU (MHz) 252 252 252 400 252 252 300 300 400 400  ?
RAM (MiB) 64 64 96 256 96 96 128 256 256 256 256
Flash (MiB) 8 8 32 64 32 32 32 64 64 256 64
Type mémoire Flash NOR NOR NOR NAND NAND NAND NAND NAND NAND NAND
S/E par défaut Enigma1 Enigma1 Enigma1 Enigma2 Enigma1 Enigma1, Enigma2(beta) Enigma2 Enigma2 Enigma2 Enigma2 ST OS
DVB 1 × S 1 × S 1 × S/C/T 1 x S2 1 × S/C/T 1 × S 2 × S/C/T S+S2/C/T S+S2/C/T 2 x S+S2 (2x S/C/T optional) 1 × S
HDTV Non Non Non Non Non Non Oui Non Non Non Non partielle Oui Oui Oui Non Non
CI 1 2 Non 0 Non 0 Non 0 1 1 Non 0 Non 0 4 Non 0
CF 1 Non 0 Non 0 Non 0 Non 0 1 1 Non 0 Non 0 Oui Non 0
SC 2 1 1 1 1 2 2 1 2 2 1
USB 1.1 Non Non Non Non Non Non Non Non 1.1 1.1 2 x 2.0 2 x 2.0 + 1 x Mini-USB maintenance 2.0 2.0
LAN (Mbit/s) 100 100 (DM5620) 100 100 100 100 100 100 100 100 100
DD 3.5" Non Non Non Non eSATA 2.5" 3.5" 3.5" 2.5" int, eSATA 2.5" int, eSATA 3.5"+DVD Non Non
ATA parallèle Non Non Non Non MiniUSB parallèle parallèle parallèle série série série Non Non
RF mod. Non Non Oui Non Non Non Non Non Non Oui Oui Non Non Non Non Non Non  ?
SCART 2 2 1 1 1 2 2 1 1 2 1
DVI Non 0 Non 0 Non 0 HDMI Non 0 Non 0 Non 0 Non 0 1(HDMI) 1(HDMI) Non 0
Display LCD LCD Non Non Non Non Non Non LCD OLED OLED couleur OLED OLED Non Non

Firmwares alternatifs et plugins[modifier | modifier le code]

La distribution de Linux installée sur les Dreambox est généralement sous licence GNU GPL et utilise l'Interface de programmation standard de Linux, incluant Linux DVB API [2] et Linux Infrared Remote Control

Firmwares alternatifs[modifier | modifier le code]

Plusieurs firmwares alternatifs, appelés aussi images, sont disponibles. Ils sont basés sur Enigma 1 ou Enigma 2 en ajoutant parfois des fonctions originales. Exemples : iCVS[3], Merlin[4], Peter Pan[5], PLi[6], Sif[7], The Gemini Project[8].

Les mises à jour des firmwares officiels (DMM)[9] sont aussi disponibles sur Internet.

Piratage et clones[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Couplées au logiciel CCcam, les fonctionnalités initiales de la Dreambox peuvent être détournées à des fins illicites. C'est aussi en raison de cette pratique que le démodulateur a acquis sa popularité.

Il existe des addons et plugins capables de faire évoluer la Dreambox. Certains sont spécifiques à Enigma 1 ou Enigma 2 mais dépendent parfois aussi de la plate-forme. Des plugins comme Jukebox et SHOUTcast playback, ou encore des guides XMLTV, un navigateur web, une interface VLC media player pour le streaming entre PC et Dreambox. Quelques jeux célèbres ont été adaptés sur Dreambox, comme PacMan et Tetris

En plus des plugins plus ou moins officiels, il existe des logiciels émulateurs de CAM. Ces derniers émulent les systèmes de cryptage mis en œuvre pour différents bouquets par des sociétés comme VideoGuard, Nagravision, Viaccess, Irdeto Access ou Conax; exemples de softcams populaires (clients et/ou serveurs) : CCcam, GBox, Mbox, NewCam, NewCS, OSCam, SCam. Des utilisateurs avertis se servent de ces émulateurs pour partager leur abonnement (card sharing) entre leurs diverses machines. La combinaison d'une connexion Internet et de ces plugins facilite en outre la mise en œuvre du card sharing entre divers utilisateurs ; cette pratique est généralement considérée comme illégale en France et d'autres pays.

Surfant sur cette pratique, Un marché parallèle de Dreambox clonées s’est développé ces dernières années. Ces boites, fabriquées en Chine (à Shenzhen pour la plupart), sont quasiment identiques aux originales bien que moins onéreuses. Certaines offrent même des avantages comme la Dreambox 500 Black : une Dreambox 500 intégrée dans une boîte noire, équipant originalement la 600 PVR. Les clones permettent ainsi aux pirates de réduire leurs coûts. De nombreux problèmes techniques sont néanmoins signalés sur ces modèles.

Il existe un système de vérification pour vérifier si son décodeur est officiel : l'utilisateur peut entrer le code fourni par sa Dreambox sur le site officiel[9]. Un système de contrôle de clones sera lancé côté serveur afin de confirmer l'originalité ou pas de la Dreambox. L'utilisateur peut connaître le code en installant le Genuine Plugin fourni par Dream Multimedia et inclus dans tous les derniers firmwares pour les boites.

Incompatibilité avec le format Dolby Digital Plus[modifier | modifier le code]

Certaines chaines de la TNT française (multiplex R5 : TF1 HD, FR2 HD et M6 HD pour l'instant) émettent le son en Dolby Digital Plus (aussi appelé DDP ou AC3+), les Dreambox équipés de tuner DVB-T ne permettent pas le décodage de ce format qui nécessite une licence[10]. Certaines chaines appartenant à des bouquets satellites français (BisTV), ainsi qu'à la TNT espagnole, sont aussi concernées.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.debrulle.com/Cardsharing%20info.html
  2. http://www.linuxtv.org/docs/dvbapi/dvbapi.html
  3. [http://opendreambox.org/
  4. http://www.dreambox-tools.info/
  5. http://digsat.net
  6. http://www.pli-images.org/
  7. http://www.sifteam.eu/
  8. [1]
  9. a et b Dreambox Update
  10. (de) (en) Discussion autour du Dolby Digital Plus sur le forum officiel de Dream Multimedia

Liens externes[modifier | modifier le code]